Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 9 décembre 2019

aop rollins raw

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Monday Night RAW du 9 décembre 2019.

WWE

Au programme de l’épisode de ce nouvel épisode de WWE Monday Night RAW, Rey Mysterio défend son titre de champion des États-Unis contre AJ Styles, tandis que… Rusev et Lana divorce. Oui, on aimerait bien éviter ça nous aussi. Ah, et c’est un go-home, au cas où comme Vince McMahon vous aurez oublié TLC dimanche dont la carte est assez légère pour l’instant.

Un divorce et un nouveau match pour Rusev

Mais impossible d’éviter cette histoire entre Lana et Rusev, surtout quand ça ouvre l’épisode. Jerry Lawler (évidemment, lui, qui d’autre?) est là pour gérer ce divorce en direct à la télévision pendant qu’on préfère lever les yeux au ciel. Rusev entre, il est vêtu d’un t-shirt Donald Duck et c’est surement la meilleure chose à pros de ce segment.

Rusev est plutôt content de venir signer les papiers du divorce. Plus vite signé, plus vite terminé avec toute cette histoire, même lui le dit.

Lana reproche à Rusev d’avoir pris le melon devant son succès auprès des fans sur qui elle rejette une partie de la faute quant à ce divorce. Elle lui dit ensuite de ne plus jamais l’approcher au risque de violer l’ordonnance restrictive et de finir en prison pendant un long moment. Rusev lui répond en lui montrant les images de la semaine dernière où Lashley et Lana se sont fait arrêtés par la police pour laisser entendre que c’est plutôt lui qu’il faudrait protéger, ce à quoi Lana répond en qualifiant Rusev de monstre que plus personne n’aimera autant qu’elle.

Lana continue de lui reprocher tout un tas de chose mais Rusev lui est pressé de signer, veut signer en premier mais Lana aussi et ajoute qu’elle prend le chien avec elle. Quelle indignité, prendre le chien d’un homme seul. Lana signe, mais Rusev a une dernière demande avant de signer : non pas du sexe, comme le pense Lana, mais un match contre Lashley. Il est sûr qu’il voudrait pas du sexe plutôt ? On est pas super intéressés par un nouveau Lashley/Rusev ici.

Publicité

Bobby Lashley fait son entrée, explique qu’il compte demander Lana en mariage après ce divorce, ce à quoi Rusev propose de le faire le jour du Rusev Day. Les deux se battent, Rusev finit par faire passer Lashley à travers la table. Lana n’en revient pas. On est content que ce segment soit terminé, quelle purge.

En interview, Kevin Owens reste persuadé que c’est Seth Rollins qui contrôle les AOP, et que si il a eu du mal face à eux la semaine dernière, ce soir il part à leur recherche et compte visiblement leur régler leur compte. Rey Mysterio propose « son aide » à Owens, ou plutôt sa barre de fer.

Drew McIntyre a battu Matt Hardy par tombé avec son Claymore. Avant le match McIntyre s’est moqué de l’enfant que viennent d’avoir Matt Hardy et sa femme Reby Sky, expliquant que comme il louche on est sûr qu’il est bien le père et se demandant si vu ses choix de vie c’est une bonne idée qu’il se reproduise. Il a vraiment bien fait de revenir Matt Hardy.

Becky Lynch marche seul

Charlotte Flair et Becky Lynch ne s’aiment pas vraiment, mais elles n’aiment pas non plus les Kabuki Warriors encore plus et Charlotte Flair demande à Becky Lynch si elle n’a pas envie de devenir à nouveau Becky 2 Belts. Lynch lui répond qu’elle préfère encore affronter les deux toutes seule. On va avoir Becky 3 Belts pour terminer l’année ? Allez.

Kevin Owens parcours les couloirs de l’arena et cherche partout après les AOP. Il demande aux gens qu’il croise, quand Mojo Rawley dont on avait totalement oublié l’existence — et dont on pense que Vince McMahon attend sans doute la démission pour l’accepter aussitôt — croit bon de se moquer d’Owens en lui donnant de fausse directions. Pas de chance pour lui, il prend une claque. C’était drôle.

Les Viking Raiders en ont marre de casser du jobber toutes les semaines alors qu’ils sont champions par équipe de RAW, alors ils passent à la vitesse supérieur et annoncent un open challenge à quiconque voudrait un match pour les titres par équipe. Répondent alors à l’appelle… les Street Profits. Intéressant.

Publicité

Les Viking Raiders ont battu les Street Profits par tombé avec la Viking Experience sur Montez Ford. Un peu dommage de voire les Street Profits perdre dans un si court match, bien que pas si mauvais.

La barre de faire

C’était fun, mais le fun a une fin et elle s’appelle Seth Rollins. Celui-ci vient interrompre l’échange de politesse entre les deux équipes pour leur demander de quitter le ring, ce qu’elles font avec un regard assez méprisant. On ne sait pas encore ce qui les retient de l’écraser sur le ring, à quatre contre un c’est pourtant facile. Il dit avoir un problème avec les AOP et les défie de venir sur le ring. Dommage pour lui, c’est Kevin Owens qui vient à son tour.

Owens dit savoir pourquoi Rollins appelle les AOP: Parce qu’il sait qu’ils ne sont pas là, et lui demande s’il sait quand ils arriveront. Rollins assure ne pas savoir mais Owens n’y croit pas une seconde. Soudain, comme une étrange coïncidence: les voilà dans leurs gros SUV noir. Au retour de la pub Rollins prévient Owens, ils vont débarquer pour s’en prendre à lui et il n’aura rien à voir avec tout ça avant de quitter le ring. Owens lui explique qu’une fois qu’il en aura fini avec les AOP, il s’occupera de lui.

Les AOP apparaissent sur l’écran, parlent en pendjabi et albanais. Owens leur accorde un bon point mais leur demande de venir l’un après l’autre.

À la place, il aura le droit à… Sami Zayn, qui en plus de jouer à la Wild Card Rule alors qu’elle a disparu a ramassé Mojo Rawley en coulisse pour le manager un peu. Il dit qu’Owens en a surement gros sur la patate en ce moment, mais il voudrait qu’il s’excuse d’avoir giflé Rawley. C’est terrible parce qu’on ne croit pas un instant que Zayn se lancerait dans un tel truc de son propre arbitre.

Rawley s’énerve, mais Zayn lui conseille de ne pas trop pousser non plus, il connait bien Owens et sait que vu son air et la barre de fer qu’il a dans les mains c’est pas une bonne idée de lui hurler dessus. « Tout le monde est dur avec une barre en fer dans les mains. » répond alors Rawley. Oubliez cette allusion salace voulez-vous. Kevin Owens termine le segment en portant un coup de barre à Rawley puis un stunner avant de quitter le ring.

Publicité

Buddy la menace

Aleister Black a battu Buddy Murphy par tombé avec son Black Mass.

Humberto Carrillo devait être interviewé, mais Andrade est venu lui chercher des noises. Les deux se disputent en espagnol et tombent d’accord sur un match. On avait jamais vu Carrillo aussi énervé, ça change.

Liv Morgan qui a disparu depuis des mois est proche de faire son retour sur les rings, après un « métamorphose » annoncée.

Humberto Carrillo a battu Andrade avec un roll up après que ce dernier ait accidentellement assommé Zelina Vega… avant que ce dernier ne l’enguirlande pour lui avoir couté la victoire. Serait-ce bientôt la fin de leur alliance ?

Rey Mysterio explique dans une promo que le titre des États-Unis a beaucoup de valeurs pour lui et que si AJ Styles le bat ce soir, il lui serra la main sans problème. Mais il compte prouver à tout le monde qu’il est un bon champion des États-Unis.

Alors qu’il a un match juste après, Aleister Black explique à Buddy Murphy qu’avoir frappé à sa porte était la pire erreur qu’il ait faite de sa vie. Tu m’étonnes.

Buddy Murphy a battu Zack Ryder par tombé avec son Murphy’s Law. Un court match sans intérêt, c’est pas avec ce genre d’affrontement qu’on va donner envie de voir Murphy plus souvent sur le ring. Qui se dirait après ça « il a battu Zack Ryder, ça craint pour Aleister Black. » ?

Le heelturn de Rollins est officiel

Kevin Owens a trouvé la voiture des AOP, explose le pare-brise, ouvre la porte de derrière et y découvre une personne assise mais n’a pas le temps de voir qui c’est puisque les AOP arrivent et l’attaquent, lui claquant la porte au visage, littéralement.

Owens souffre, et l’homme dans le van se retourne : c’est Seth Rollins. « On en est arrivé là, Kev. C’est dommage. Je suis désolé. » lui dit-il. Rollins termine en portant un Curb Stomp à Owens avant de partir avec les AOP.

Au retour de la pub Rollins débarque sur la rampe sous les huées pour s’expliquer, maintenant que le heelturn est totalement achevé. Il ne comprend pas ce que le public voulait de lui, ni pourquoi il s’est retourné contre lui. Il s’est battu, blessé et tout ce qu’il a reçu en retour c’est un manque de respect. Pour Rollins, Owens n’est que la saveur à la mode du moment et tout le monde est monté dans le train de la hype, et répète qu’il a dit vrai quand il disait qu’il n’avait pas envoyé les AOP contre lui.

Il ne comprend pas ce que les fans veulent en 2019, se demande s’ils n’auraient pas préférés qu’il se tue sur le ring. Il dit avoir battu Brock Lesnar deux fois et ramené le titre Universal, mais que tout ça n’était pas assez pour les fans qu’il accuse d’être à l’origine de tout ce qui se passe, que leur négativité était une prophétie qui se réaliserait toute seule et que leur fiction est devenue réalité. Désormais il est avec les AOP.

Pendant ce temps, on voit Kevin Owens mis sur une civière et évacué en ambulance.

Becky Lynch embarque Charlotte Flair pour les championnats par équipe

Comme elle l’a annoncé elle-même plus tôt dans cet épisode, Becky Lynch affronte les Kabuki Warrior à elle toute seule dans un match handicap à deux contre une.

Becky Lynch a battu Asuka et Kairi Sane par disqualification quand Asuka a attaqué la championne de RAW avec une chaise. Un bon match qu’on a laisser durer et c’est tant mieux.

Les championnes par équipe n’en restent pas là, elles placent Becky Lynch sur une table à l’extérieur du ring avant que Kairi Sane ne lui porte une InSane Elbow pour la faire passer au travers. Lynch se relèvera assez rapidement. Elle est incassable.

Dans une promo en coulisse AJ Styles prévient les Viking Raiders pour leur dire qu’ils ne pourront pas se cacher de The OC bien longtemps, et qu’il va battre Rey Mysterio pour le titre des États-Unis. Il demande aussi à Randy Orton de se mêler dorénavant que de ses affaires, ou ils pourraient bien mettre fin à sa carrière pour toujours, « 4 Life », avant d’en faire le geste.

Alors que Becky Lynch est auscultée en coulisse, Charlotte Flair la rejoint pour lui demander comment s’est passé son match. Lynch lui propose de l’aide si elle veut tenter sa chance face à Asuka mais Flair lui répondra un simple « non merci ». Alors qu’elle sort, Charlotte Flair est attaquée par les Kabuki Warriors et personne ne viendra l’aider. Le médecin devrait vérifier l’audition de Becky Lynch, au cas où.

Erick Rowan a battu un jobber par tombé avec une série de Chokeslam. C’est ce qu’il reçoit pour avoir joué avec la cage de Rowan, s’en être emparé jusque sur la rampe et fait courir Rowan, avant de retourner sur le ring pour tenter de gagner par décomptes à l’extérieur. C’est bien tenté mais c’est raté.

En coulisse, Asuka et Kairi Sane défient Charlotte Flair et Becky Lynch pour un match de championnat par équipe. Charlotte Flair et Becky Lynch leur répondront plus tard par la positive, et ajoutent que le match sera un TLC.

Les Street Profits refont la carte de WWE TLC en parodiant le Weekend Update de Saturday Night Live. C’était pas terrible et ça a pris tellement de temps que ça s’est vu dans le main-event.

Rey Mysterio peut (encore) remercier Randy Orton

Dans ce main-vent Rey Mysterio défend donc comme prévu son titre de champion des États-Unis contre AJ Styles. Anderson et Gallows sont aux abords du ring.

Le match a malheureusement manqué de temps d’antenne, on ne sait pas si la fin était celle prévu mais elle est arrivé si soudainement juste avant la fin du show qu’on pourrait presque penser que non. Mais comme c’est une intervention de Randy Orton et qu’il est en rivalité avec AJ Styles, ça passe.

Rey Mysterio a battu AJ Styles avec un roll up, ce dernier ayant été distrait par une tentative d’intervention de Randy Orton.

Mysterio conserve son titre de champion des États-Unis dans les dernières seconde de cet épisode de Monday Night RAW qui malgré quelques moments inutiles comme celui des Street Profits avant le main-event, marque un bon coup avant TLC, que ce soit pour Seth Rollins et les AOP ou les Kabuki Warrior contre le duo de Charlotte Flair et Becky Lynch. La carte de TLC s’agrandie un peu et on commence à y trouver un peu d’intérêt.

Articles populaires

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });