NJPW

NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 5 octobre

Ibushi vs Ospreay G130

Résultats de la neuvième journée du NJPW G1 Climax 30 avec notamment un Kota Ibushi contre Will Ospreay en main-event.

NJPW

Après quatre jours de pause, on prend les mêmes et on recommence. Neuvième journée du NJPW G1 Climax 30. Rien de tel qu’une journée du G1 Climax pour sauver un lundi morose, personne n’aime le lundi.

A l’affiche aujourd’hui : Shingo Takagi contre Yujiro Takahashi, Jeff Cobb contre Jay White, Kazuchika Okada contre Minoru Suzuki, Tomohiro Ishii contre Taichi ainsi que Kota Ibushi contre Will Opsreay.

Shingo Takagi a battu Yujiro Takahashi. Bien qu’il soit l’un des meilleurs workers de la promotion, Takagi ne peut rien faire face au peintre Takahashi, véritable punching-ball du Block A. Un match d’ouverture assez long, ça serait bête de nous perdre dès le début.

La logique est respectée malgré une bonne grosse gruge du Tokyo Pimp. Attention à lui, il pourrait prendre une victoire sur l’un de nos favoris d’ici-là.

Surprises

Jeff Cobb a battu Jay White. Il est parfois bon d’aller défier la logique et d’offrir de la crédibilité à un nouveau venu. Cobb serait signé à plein temps au sein de New Japan Pro-Wrestling alors autant donner à manger au monstre hawaïen. Un match correct et solide qui a clairement fait le café à l’endroit où il était positionné dans la carte.

Publicité

La puissance face à la gruge, le néo-zélandais n’a pas manqué d’idées pour ne pas se faire démolir par son adversaire. Jeff Cobb montre qu’il en a dans la capot en enchaînant deux superbes performances face à Kota Ibushi et Jay White, son G1 de l’an dernier n’était qu’une pâle copie de lui. Gedo s’implique comme toujours et Cobb nous fait le plaisir de le démonter et finira par le balancer sur White avant de claquer son Tower of the Islands pour une victoire ô combien importante pour la suite des événements.

Kazuchika Okada a battu Minoru Suzuki. Quel filou mais quel énorme filou ce Kazuchika. Après la masterclass de Royal Quest l’an dernier, on l’attendait au tournant ce nouveau chapitre entre Suzuki et Okada, dont l’alchimie n’est plus à prouver. Que ça soit pour l’un et l’autre, l’enjeu de ce match est décisif.

Une bagarre d’une quinzaine de minutes où le Roi met tarif au Rainmaker, qui essaye de s’en sortir tant bien que mal en tentant toujours d’administrer sa Cobra Clutch, assez ridicule quand on fait à celui qui a popularisé le pancrase au Japon. Suzuki prend évidemment l’avantage en contrant toutes les tentatives et tente son Gotch-style Piledriver, renversé en petit paquet par Okada, le filou.

Suzuki ressort vert de rage en s’en prenant à Yota Tsuji et à une pléthore de matériel, c’est ce qu’on appelle avoir la seum.

Combat de darons

Tomohiro Ishii a battu Taichi. Dans le milieu, on appelle ça un combat de darons. Ça s’est bien tabassé durant vingt minutes un miracle qu’ils soient encore vivants. Quand il veut, Taichi peut se révéler être un énorme forain qui atomise ses adversaires à coups de pieds dévastateurs, on reconnaît la patte de son sensei Toshiaki Kawada.

De son côté, le force brute Ishii va faire manger ses lariats, coups d’avant-bras et toute sa panoplie de bourrins pour détruire Taichi, quel plaisir. Les deux hommes nous ont prouvé par le passé que le courant passe entre eux et ce match est sûrement le meilleur qu’ils aient pu réaliser.

Publicité

Des performances de Taichi comme celle-là, on veut en voir plus souvent tandis qu’Ishii… impossible de réaliser un mauvais combat face à lui, ce mâle alpha.

Humilité et arrogance

Kota Ibushi a battu Will Ospreay. On se souvient de leurs deux premières rencontres l’an passé où ça allait à toute vitesse sans non plus trépasser avec des spots de dingues mais cette fois-ci l’action fut bien plus posée mais toujours aussi intense. Les deux hommes jouissent d’une très bonne alchimie et ça ressent sur le ring. C’est fluide et bien rythmé avec des séquences où on enchaîne chacun son arsenal avant de partir sur du grappling.

Ospreay dose à présent bien son rôle d’anglais arrogant, c’est un euphémisme. Il se moque bien d’Ibushi tel qu’au moment où il se rattrape d’un Frankeisteiner en atterrissant sur la pointe des pieds et en provoquant son adversaire.

Cependant, à trop s’amuser, le britannique se mange un genou d’Ibushi à la volée avant de se faire clouer d’un Kamigoye qui permet à la Golden Star de s’envoler seul à la première place.

Classement du Block A

1 – Kota Ibushi (8 points)

2 – Jay White (6 points)

Publicité

3 – Taichi (6 points)

4 – Will Ospreay (6 points)

5 – Minoru Suzuki (6 points)

6 – Kazuchika Okada (6 points)

7 – Shingo Takagi (4 points)

8 – Tomohiro Ishii (4 points)

9 – Jeff Cobb (4 points)

10 – Yujiro Takahashi [éliminé]


Dès demain, la dixième journée prend place avec les cinq affiches suivantes :

  • Hiroshi Tanahashi contre KENTA
  • YOSHI-HASHI contre Tetsuya Naito
  • Juice Robinson contre EVIL
  • SANADA contre Zack Sabre Jr.
  • Hirooki Goto contre Toru Yano
En haut