NJPW

NJPW G1 Climax 30 : Résultats du 11 octobre

Naito vs EVIL G130 1

Résultats de la quatorzième journée du NJPW G1 Climax 30 avec notamment la revanche ingouvernable entre Tetsuya Naito et EVIL en main-event.

NJPW

Quatorzième journée du NJPW G1 Climax 30, le Block B s’envole aujourd’hui dans la province de Aichi au sein de la ville de Nagoya.

A l’affiche aujourd’hui : YOSHI-HASHI contre Zack Sabre Jr., Toru Yano contre KENTA, Juice Robinson contre SANADA, Hiroshi Tanahashi contre Hirooki Goto ainsi que la très attendue revanche entre Tetsuya Naito et EVIL.

Zack Sabre Jr. a battu YOSHI-HASHI. À part une grande surprise, le résultat de match est assez prévisible et c’est dommage pour un YOSHI-HASHI qui donne tout en offrant de solides voire de superbes copies depuis le début de la compétition. Ça n’en démord pas face à ZSJ où les deux hommes ont réalisé un bon petit match comme il le fallait à la place donnée sur la carte.

Sans être exceptionnel, c’est solide et correct, c’est tout qu’on demande. Avide de recoller au classement, le britannique se déchaîne et remporte le combat en pliant YOSHI-HASHI en quatre qui n’abandonne pas pour autant, forçant l’arbitre à le stopper de lui-même.

KENTA a battu Toru Yano. Désolé, on est malencontreusement passé sous un tunnel lors de ce match, quel dommage. Ça s’est résumé à neuf longues minutes où ça tente de se gruger, à tenter de chiper la victoire par décompte à l’extérieur et à se balancer du spray hydroalcoolique dans le visage. C’est même embêtant de voir Yano dans de telles dispositions, il est capable de mieux.

Publicité

Un décompte à l’extérieur voit Toru Yano se faire attacher à une structure de la rampe d’entrée où quelques instants plus tôt, il avait révélé que la mallette de KENTA contenait de nombreux rouleaux de scotchs. Quel ennui.

Remontada

SANADA a battu Juice Robinson. On en ressort assez perplexe de ce match, c’était loin d’être mauvais mais il manquait un petit élément pour rendre cet affrontement bien plus consistant qu’il ne l’était. SANADA se montre quand même assez inconsistant parfois et ça cause du tord à la plupart de ses matchs, son Climax n’est pas des meilleurs, on a clairement connu mieux de venant de lui.

Ça reste un bon match malgré tout dans lequel le public se laisse embarquer mais qui manquait cruellement d’intensité où on avait presque l’impression que ce n’était qu’un bête enchaînement de prises. Même la fin de match est assez illogique, alors que l’ingouvernable tient Robinson dans son Dragon Sleeper, ce dernier semble être inconscient et voilà que SANADA lâche la prise pour claquer sa Moonsault, il s’agirait de réfléchir monsieur.

Hirooki Goto a battu Hiroshi Tanahashi. Court mais intense, une phrase à ne pas sortir de son contexte. Les deux vétérans n’y sont pas allés sur le dos de la cuillère et qu’est-ce que c’était haletant à regarder. Une belle surprise alors qu’on en attendait pas, ils viennent presque sauver pour l’instant une journée bien mou du genou. Assurément le show-stealer de la soirée.

Une affiche qui reste malgré tout un classique d’un G1 Climax et c’est toujours sympa et agréable de voir ces deux-là se démolir à chacune de leur rencontre. Cela faisait huit ans que Goto n’avait pas réussir à river les épaules de Tanahashi. Encore un petit effort et Goto nous claque un remake du G1 Climax 26.

L’ingouvernable sombre dans les ténèbres

EVIL a battu Tetsuya Naito. Une petite scénette s’est déroulée lorsque Naito retirer sa tenue d’entrée : un bébé était en train de pleurer assez bruyamment, provoquant un fou rire dans le public. Même les lutteurs ne sont pas restés stoïques, on a vus les petits rictus s’échapper.

Publicité

On reste sur la même formule que les affrontements de juin et août dernier : de la brawl coupé des interventions peu crédibles de Dick Togo, on dirait que les arbitres de New Japan Pro-Wrestling souffrent parfois d’une cécité temporaire. Le rythme est assez haché et peu agréable à regarder, ça ressent même dans la foule. Bien qu’elle ne peut plus se faire entendre par sa voix, elle reste malgré tout bruyante en tapant dans ses mains. Là, on entendait les mouches voler.

L’ingouvernable parvient tout de même à se sortir de tous les combines de ses ennemis mais ça reste toujours bien fade. Seule la fin de match se révèle être à peu près haletante où chacun se contre ses prises de finitions avant qu’EVIL ne claque son Darkness Falls de nul part pour s’emparer de la première place du Block B, qui manque cruellement d’intensité par rapport à son homologue A.

Classement du Block B

1 – EVIL (10 points)

2 – Tetsuya Naito (10 points)

3 – Zack Sabre Jr. (8 points)

4 – Hirooki Goto (8 points)

Publicité

5 – SANADA (8 points)

6 – Toru Yano (6 points) [éliminé]

7 – Hiroshi Tanahashi (6 points) [éliminé]

8 – Juice Robinson (6 points) [éliminé]

9 – KENTA (6 points) [éliminé]

10 – YOSHI-HASHI (2 points) [éliminé]


Ce mardi 13 octobre, les hostilités reprendront du côté du Block A avec les cinq affiche suivantes :

  • Kazuchika Okada contre Tomohiro Ishii
  • Minoru Suzuki contre Jay White
  • Shingo Takagi contre Taichi
  • Kota Ibushi contre Yujiro Takahashi
  • Will Ospreay contre Jeff Cobb
En haut