Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 19 octobre 2020

drew mcintyre randy orton raw

Résultats complets de WWE RAW du 19 octobre 2020.

WWE

Au programme de cet épisode de Monday Night RAW, le season premiere comme à SmackDown vendredi et go home de WWE Hell In A Cell 2020, un match de championnat entre Asuka et Lana, un match de colosses entre Keith Lee et Braun Strowman, et un petit concert d’Elias. La WWE a aussi annoncé quelques heures avant le début de cet épisode trois autres matchs : RETRIBUTION est en action contre le Hurt Business, AJ Styles fait face à Matt Riddle tandis que Kofi Kingston affronte Sheamus.

Première piquette pour RETRIBUTION

Monday Night RAW nous accueille pour son season premiere avec une nouveau générique sur un morceau de rap et surtout Alexa Bliss qui fait entrer The Fiend. Pas le temps de dire quoi que ce soit pour ces deux derniers, RETRIBUTION font leur entrée pour les accueillir mais ils disparaissent une fois la lumière éteinte. Pas envie de jouer ce soir.

Le Hurt Business en profite alors pour faire son entrée et attaquer le clan d’Ali et lancer le match qui va les opposer comme prévu.

Le Hurt Business ont battu RETRIBUTION par soumission avec une Full Nelson de Lashley sur T-BAR. RETRIBUTION vient de perdre un match clean, comme ça sans prévenir. Notre théorie c’est qu’ils  ne savent vraiment pas quoi faire avec eux, on aurait du s’en rendre compte quand ils leur ont ajouté Mustafa Ali avant de les zapper du programme de l’épisode de la semaine dernière.

Publicité

Le Fiend a quelques peu gêné le cours de ce match en distrayant RETRIBUTION, et a attaqué ces derniers après leur défaite. Ils sont déjà en train de les enterrer ?

AJ Styles doit affronter Matt Riddle dans le match suivant mais avant il nous présente son nouveau copain le géant Jordan Omogbein qui reste planté derrière lui pendant qu’ils nous sort sa promo où il se souhaite la bienvenue à RAW avec un petit tacle à Seth Rollins.

AJ Styles et son copain le géant

AJ Styles se fera couper la chique par un petit pépin technique au moment où il prononce son propre nom pour terminer sa promo, on a encore cru au Fiend mais c’est l’autre blond en claquettes qui fait son entrée. Pas la même ambiance. L’arbitre veut que Jordan Omogbehin quitte le ring mais il refusera dans un premier temps, menaçant l’arbitre, avant de finalement partir.

AJ Styles a battu Matt Riddle par tombé avec son Style Clash. Omogbehin n’est pas intervenu, à part en effrayant un peu Riddle qui a failli lui tomber dessus.

Drew McIntyre est en interview mais demande à prendre le micro pour lui tout seul parce qu’il veut s’adresser directement à Randy Orton. McIntyre sait qu’il aurait dû terminer Orton à Clash of Champions et sait à quel point il est intelligent, qu’il se doutait commet il réagirait après avoir attaqué les Ric Flair, Shawn Michaels et compagnie dans les vestiaires. Il sait aussi qu’Orton est bon dans les Hell In A Cell contrairement à lui qui n’y a jamais été.

Publicité

Mais McIntyre sait aussi qu’il y a bien plus d’enfer dans la vie qu’Orton ne peut le penser, et il compte bien l’y envoyer dimanche. Il met en garde Orton en lui disant de ne pas être surpris s’il vient lui toucher deux mots en personne ce soir. Bonne promo.

Lana passe encore à table

Le match suivant voit Asuka défendre son titre de championne de RAW contre Lana. Ce qui va s’y passer ne vous surprendra pas.

Asuka a battu Lana par soumission avec son Asuka Lock assez rapidement, rien de surprenant.

Publicité

Le theme song de Nia Jax a retenti ensuite dans le Thunderdome, la championne de RAW l’attendait face à la rampe mais pas de chance, la moitié des championnes par équipe l’a attaqué dans le dos, rejointe par Shayna Baszler qui s’en prend aussi à Lana, qui passe à nouveau à travers une table. Un running gag.

Les championnes par équipe qui ont retrouvé leurs ceintures sont toujours sur le ring. Nia Jax prend la parole pour s’adresser à ceux qui pensent qu’elles ne sont pas une vraie équipe parce qu’elles ne sont pas potes. Shayna Baszler qui n’est pas plus convaincue que vous par Nia Jax la coupe et explique que le plus important ce n’est pas ce qu’elles sont mais ce qu’elles font, et elles dominent.

Elles sont interrompue par le duo de Mandy Rose et Dana Brooke et celui de… Lacey Evans et Peyton Royce. Et aussi les Riott Squad qui bien qu’à SmackDown se joignent à la fête. En même temps les titres par équipe féminins étant partagés par toutes les brands y’a un peu de logique là-dedans. Fatal 4-Way donc.

Nia Jax et Shayna Baszler ont battu Mandy Rose et Dana Brooke, Peyton Royce et Lacey Evans et la Riott Squad par tombé avec un Samoan Drop de Jax sur Lacey Evans.

Elias la rockstar

C’est l’heure du concert d’Elias, qui nous chantera deux chansons en playback — mais avec un groupe tout de même — et qui prend même pas la peine de faire semblant de jouer de sa guitare. Après les deux chansons il s’apprête à faire un encore, mais un type avec une capuche commence à jouer de la guitare tout seul : Jeff Hardy.

Publicité

Jeff Hardy attaque Elias avec sa guitare mais ce dernier s’enfuit rapidement. Il prend le micro juste pour lui expliquer ensuite qu’il n’est pas à l’origine de l’accident. Un peu plus tard en interview Elias dit n’en avoir rien à faire, il veut un match contre Hardy à Hell In A Cell dimanche. On leur propose une battle de solo de guitare nous.

En coulisse Tucker retrouve The Miz et John Morrison et les accuse d’être à l’origine de son transfert à RAW lors de la Draft pour le séparer d’Otis comme ils l’ont fait avec Mandy Rose. Ce qui est un peu idiot puisque eux aussi sont maintenant à RAW et n’ont plus la possibilité de récupérer la mallette d’Otis. Tucker les menace de se trouver un nouveau partenaire ce soir et les défie à un match par équipe.

Retour sur le ring où l’on retrouve les New Day, heureux d’être à nouveau champion de RAW pour la première fois depuis quatre ans. Xavier Woods nous rappelle à quel point 2020 a été une année terrible, on ne le remercie pas, et déplore avoir fait son retour avant d’être séparé de Big E. Sheamus les interrompt pour se moquer d’eux, du fait qu’ils sont maintenant séparés mais Woods et Kingston lui rappelle qu’il a perdu contre Big E et qu’il va perdre contre Kingston dans le match suivant.

Kofi Kingston a battu Sheamus par tombé avec son Trouble in Paradise.

Mustafa Ali ne nous apprend rien

Après un récap de la première défaite de RETRIBUTION, Mustafa Ali est en coulisse entouré de son crew pour dire au Hurt Business et au Fiend qu’ils ont fait une erreur en croyant que les nombres avaient une importance pour eux. Ce qui importe à RETRIBUTION c’est le chaos qu’ils causent. Tout ce dont il dit avoir besoin c’est un ordinateur, ou d’un téléphone. Il admettra aussi être le hacker de SmackDown. Mustafa Ali part ensuite dans une promo qui reprend les habituels arguments de son clan, trop de catcheurs sont mis en avant alors qu’ils ne le méritent, alors qu’ils ne savent pas quoi faire des autres comme lui. Il dit avoir regardé tout ces Superstars sans talent pour connaitre leurs secrets.

Il dit avoir compris que la WWE est « malade et infecte tout le monde avec la convoitise et la corruption », que les gens biens y étaient oubliées et leurs rêves mis de côtés, mais il y a trouvé les bonnes personnes et les a réunis. Il leur a promis que la vérité serait entendue. Peu importe qui voudra les arrêter. « Nous vous ferons fermer » conclut-il.

Un discours avec un certain fond de vérité décrédibilisé par des personnages heels qui se feront écraser par une belle équipe de faces bien aléatoire dans un futur proche. De la WWE tout craché, on l’a déjà vécu. Survivor Series approche, et on sait déjà comment ça va se terminer.

Tout ça ne retire rien à la qualité de la promo de Mustafa Ali, mais à la longue les discours pleins de vérités prononcés par des heels, on a fini par réaliser que c’était une manière pour la WWE et Vince McMahon de se moquer des critiques qu’elle reçoit, alors on ne nous la fait plus.

Titus O’Neil croise le Hurt Business et ne cache pas son envie de les rejoindre. Le Hurt Business en discute. Le Hurt Business passe à tabac Titus O’Neil. Du coup la réponse c’est oui ou… ?

Pauvre Miz

Retour sur le ring pour un match par équipe. Le Miz et John Morrison sont impatient de savoir qui Tucker a choisi comme partenaire pour remplacer Otis. Ils ne vont pas être déçus. Tucker nous présente un luchador nommé El Gran Gordo, qui n’est autre qu’Otis déguisé en Super Nacho rose.

Le Miz a bien reconnu Otis sous le masque — c’est la mallette qui l’a mené sur la piste, et pas autre chose — et le traite de porc avec un masque. Miz enchaine avec une promo dans laquelle il explique pourquoi il mérite plus la mallette MITB qu’Otis, qu’il peut lui redonner le prestige qu’elle mérite. Otis et Tucker attaquent Miz et Morrison avant que leur match ne commence.

« Gran Gordo » Otis et Tucker ont battu The Miz et John Morrison avec une Vader Bomb d’Otis sur le Miz, qui a été distrait par R-Truth qui fuyait Drew Gulak et Akira Tozawa. Pauvre Miz.

Nouvel épisode de Firefly Fun House et le premier à RAW depuis la Draft. Bray Wyatt est triste d’avoir dû quitter ses amis de SmackDown mais espère s’en faire de nouveaux dans la brand rouge. On apprend aussi que le lapin a une femme, que Bray Wyatt promet d’être un meilleur ami mais ce n’est pas le plus important.

Ce qui est nouveau, c’est l’arrivée logique d’Alexa Bliss dans le show. Celle-ci frappe à la porte et ne dit qu’une phrase : « Le fun ne fait que commencer ».

Ce n’est pas le main-event de cet épisode contrairement à ce qui est promis mais c’est le dernier match de la soirée. Braun Strowman — qui s’est visiblement fait mal pendant son entrée, c’est malin — affronte Keith Lee. Vous ne vous attendiez certainement pas à un long match et vous aviez raison.

Braun Strowman a battu Keith Lee par tombé avec une big boot, aidé un peu plus tôt d’un coup de tête « accidentel » dans l’entre-jambe de Lee.

Mais Keith Lee n’en reste pas là, il attaque le Monster Among Men après le match d’un coup de pied dans les parties, avant de lui hurler qu’il n’aurait pas dû tricher ce soir. Deux fois de suite que Strowman se fait démonter après ses matchs, pas de chance.

Randy Orton se sent chez lui en cage

On termine cet épisode de Monday Night RAW avec la promo de Randy Orton en vue de son match Hell In A Cell contre Drew McIntyre pour le titre de champion de la WWE. La cage est déjà installée et descend sur le ring. Orton s’y enferme en cadenassant la porte.

Randy Orton se souvient de chacun des sept matchs Hell In A Cell qu’il a eu dans le passé, expliquant que chacun d’eux lui ont appris beaucoup sur lui-même. Il se souvient y avoir battu Jeff Hardy et Daniel Bryan, affronté John Cena deux fois et remporté le titre deux fois. Il se souvient aussi de son match contre l’Undertaker, celui où il a gagné son respect.

Alors qu’il commence à évoquer Drew McIntyre et les « légendes » qu’il a attaqué dans les vestiaires, le champion de la WWE fait son entrée. Orton le nargue en lui montrant qu’il ne peut pas entrer et le provoque.

Évidemment, Drew McIntyre trouve par hasard une pince monseigneur cachée derrière les barrières, et ouvre la porte avant d’entrer dans la cage et la refermer derrière lui. Le show s’arrête là, on ne sait pas ce qui se passe ensuite. Vont-ils y rester jusque dimanche soir ?

C’est un de ces épisodes au terme duquel on se demande si la WWE sait que les gens qui le regardent sont capables de penser. RETRIBUTION prend un coup dans l’aile avec une défaite, Asuka n’a pas de challengeuse pour dimanche, les champions par équipe non plus et Braun Strowman prend cher. Le seul vrai intérêt de ce show — puisque c’est le seul match de RAW annoncé sur la carte pour l’instant — tant les promos étaient bonnes, c’est Drew McIntyre contre Randy Orton.

En haut