NJPW

Hiromu Takahashi remporte le NJPW Best of the Super Junior 27

Hiromu BOSJ 27

Au terme d’un fantastique match, Hiromu Takahashi a remporté son deuxième Best of the Super Junior aux dépends de El Desperado.

NJPW
Publicité

Après un mois de compétition, neufs journées et quarante-cinq matchs, le NJPW Best of the Super Junior 27 a rendu son verdict ce vendredi 11 décembre au sein du Nippon Budokan.

À l’occasion de sa vingt-septième édition, la finale du BOSJ 27 opposait El Desperado, pour sa première, à Hiromu Takahashi, qui part tenter de briguer son deuxième trophée.

Hiromu Takahashi a battu El Desperado pour remporter le NJPW Best of the Super Junior 27. Les deux hommes nous avaient encore une fois fait part de leur alchimie lors des phases de poules mais cette finale est d’un niveau clairement supérieur, à ranger directement dans les meilleurs matchs de l’année 2020 chez NJPW.

Oubliez vite la voltige et les prises de risques, Hiromu et Desperado rendent directement hommage au strong style de leurs ainés au travers d’une histoire superbement bien racontée. L’action prend son temps à se poser avec un Takahashi qui se joue au chain wrestling avant d’échanger quelques paires de grosses tatanes avec Despy qui claque sans pression son Numero Dos, en vain.

Publicité

C’est à partir de ce moment que le match enclenche la seconde puis en fait toutes les vitesses, quitte à péter la boîte de vitesses. L’action part à l’extérieur du ring et on assiste à un gros passage à tabac de l’ingouvernable qui a goûté une à une les barrières en métal, c’est pas bon pour les lombaires. S’ensuit un travail sur le dos puis les jambes de Hiromu par Despy, de la même manière que leur affrontement du mois dernier mais cette fois-ci il ne se fait pas avoir et revient à la charge.

C’est un énorme duel de coups de forains mêlé à un grand nombre de séquences de grappling où le but sera de faire flancher son adversaire, la haine est si palpable entre les deux protagonistes qu’elle se ressent dans chacun des coups et chacune des prises. Chaque impact a sa terrible important pour la suite du match.

Les deux hommes s’envoient à leur tour l’étendu de tout leur arsenal mais ça ne fait aucun effet, l’abandon n’est plus dans leur vocabulaire. Aux portes d’un combat à mort tant on a l’impression qu’ils sont increvables au sein d’un pauvre combat de catch.

Le pinacle du match survient lorsque Hiromu décide d’arracher le masque de Desperado. On connaît les règles de la lucha libre au Japon, la foule est choquée, traduit d’un « OOOH ! ». L’une des rares fois où le visage de Despy est à découvert, et ce dernier ne se démonte pas et tel un guerrier, il retire le reste du masque avant de se jeter sur Takahashi. Ça s’échange des patates comme on n’a jamais vu dans une division de juniors. Emotionnellement parlant, on est pas bien là. Quel match.

Hiromu prend l’avantage sur une grosse palm strike tandis que Desperado lui répond d’un énorme crochet du droit. Tentative de Pinche Loco avortée par un coup de boule. On part sur un combat de darons.

Les prises de finition commencent à pleuvoir, les contres aussi d’ailleurs. Hiromu Takahashi parvient à claquer un enchaînement d’une Victory Royal, d’un Death Valley Driver et terminer de sa TIMEBOMB II pour la victoire. Excellent match. Hiromu est extraordinaire, et Desperado nous a montré de fantastiques aptitudes.

Une victoire qui permet à Hiromu Takahashi de briguer son second Best of the Super Junior après celui de 2018 et d’ainsi prendre sa revanche sur Taiji Ishimori. Par ailleurs, l’ingouvernable a aussi exprimé son souhait d’affronter le vainqueur de la Super J-Cup 2020, qui se déroulera ce samedi 12 décembre.

En haut