AEW Dynamite

Résultats de AEW Dynamite « New Year’s Smash » du 13 janvier

resultats aew dynamite 13 janvier 2021

Résultats de l’épisode spécial d’AEW Dynamite du 13 janvier 2021, New Year’s Smash Nuit 2.

AEW
Publicité

Au programme de cette seconde soirée de AEW New Year’s Smash, PAC et Eddie Kingston règlent leurs comptes, Kenny Omega roule ses propres amis et Darby Allin défend son titre TNT contre Brian Cage dans le main-event.

On ouvre donc cet épisode avec ni plus ni moins que le match entre Eddie Kingston et PAC en opener. Comme ça, sans échauffement on risque le claquage.

PAC a battu Eddie Kingston par tombé avec sa Black Arrow et porte son Brutalizer après que la cloche ait sonné pour la forme. Butcher et Blade tente d’attaquer, Pentagon et Fenix arrivent aussi, avant que n’entre Lance Archer pour s’allier à ces dernier — même si l’entente entre PAC et Archer est toujours un peu bancale. Bon match au demeurant, Kingston met toujours tout dans ses matchs comme s’il y jouait sa vie et PAC reste la brute qu’il aime être. Vous noterez la rougeur du torse de l’anglais, et y avait pas de soleil à Jacksonville ce mercredi.

Miro a battu Chuck Taylor par soumission avec son Game Over. Comme le voulait la stipulation, il devient son majordome jusqu’au mariage de Kip Sabian. Miro joue la puissance mais Taylor a su prendre l’avantage durant le match. Malheureusement une distraction de Kip Sabian attaquant Orange Cassidy lui a fait perdre le match.

Publicité

En coulisse Private Party réalisent qu’ils se sont peut-être un tout petit peu fait avoir par le contrat de Matt Hardy qu’ils ont signé la semaine dernière. Hardy, qui campe maintenant le personnage d’un méchant manager visiblement, leur fait comprendre que c’est pour leur bien, et que sans lui ils n’étaient rien. Il leur fait aussi comprendre qu’ils n’ont plus le droit d’utiliser de plateformes tierces — comme Twitch, parce que l’originalité est déjà partie se coucher.

Inner Circle : qui est l’équipe de l’équipe ?

Ça ne va toujours pas au sein de l’Inner Circle. Cette fois le sujet de discorde c’est les équipes, ou du moins de savoir qui est l’équipe officielle du clan qui ira un jour chercher les titres par équipe. Ortiz et Santana pensait l’être, mais ils ne sont pas les seuls à vouloir cette place. Sammy Guevara qualifie même Chris Jericho de « tag team slut », parce qu’il fait équipe avec tout le monde. Chris Jericho calme les tensions en annonçant que la semaine prochaine, lui et MJF, Ortiz et Santana ainsi que Sammy Guevara et Jake Hager s’affronteront dans un match pour déterminer qui sera l’équipe officielle.

Le match suivant aurait dû être Kenny Omega et les Young Bucks contre Danny Limelight et les Varsity Blondes. Mais Don Callis annonce change le programme et annonce que les partenaires d’Omega sont finalement Luke Gallows et Karl Anderson. Tout le monde est déçu, même les Bucks qui se réjouissait quelques minutes plus tôt de la réunion de The Elite. Oups.

Kenny Omega et les Good Brothers ont battu Danny Limelight et les Varsity Blondes par tombé avec le Magic Killer d’Anderson et Gallows sur Limelight.

Jon Moxley vient rapidement interrompre la célébration des vainqueurs, semble vouloir attaquer mais il est seul contre trois. Les Lucha Bros lui viennent en aide mais de nombreux talents viennent séparer les deux trios. Les Young Bucks viendront tenter de raisonner Moxley mais Fenix et Pentagon leur porte des Superkicks, manière pour eux de candidater à un match de championnat sans doute. La bagarre générale éclate mais Omega et Callis se sont enfuit.

Publicité

Le foutoir dans la salle d’attente

C’est la première de la Waiting Room de Britt Baker et ça ressemble à la fausse bonne idée. La bonne idée, c’est de faire se dérouler le segment dans son propre décor, un peu à l’image du Barber Shop de Brutus Beefcake, la mauvaise c’est de l’avoir fait durer aussi longtemps et d’y avoir aussi inclus une autre bagarre générale alors qu’une vient de se dérouler sur le ring. Cody Rhodes en était l’invité mais il n’était pas le seule, Jade Cargill est venu faire savoir qu’elle en avait marre de savoir qui allait être son adversaire en l’absence de Brandi Rhodes, partie parce qu’enceinte. Red Velvett est arrivée ensuite, comme pour candidater.

Thunder Rosa aura aussi un message pour Britt Baker après qu’elle l’ait attaqué la semaine dernière et un match entre les deux catcheuses est prévu pour AEW Beach Break le 3 février prochain. Le segment aurait sans doute pu être bien, mais il a été trop long. Faire simple c’est bien aussi des fois.

FTR ont battu Jungle Boy et Marko Stunt par tombé avec leur Big Rig sur Stunt. Bon match par équipe et sans doute l’une des meilleures performance ce Marko Stunt depuis ses débuts à l’AEW.

Publicité

Le titre de championne de la NWA était en jeu ce soir. Serena Deeb défendait sa ceinture contre Tay Conti qui depuis ses débuts à l’AEW ne cesse de surprendre.

Serena Deeb a battu Tay Conti par tombé avec son Deeb-tox.

Darby Allin garde son titre grâce à papa

Le main-event de cet épisode spécial de AEW Dynamite voit donc Darby Allin défendre son titre de champion TNT contre Brian Cage. On a tendance à mal considérer les matchs de colosse contre petit gabarit, mais celui-ci prouve qu’on a pas besoin d’être de la même catégorie pour faire un match crédible.

Taz était aux commentaires du match, Ricky Starks était aux abords du ring et Will Hobbs sans doute dans son canapé chez lui. On nous a fait comprendre que seuls deux membres de la Team Taz était autorisés aux abords du ring. Cela ne les a pas empêcher d’intervenir dans le match à l’image de Starks qui en tentant, a fait s’éteindre les lumière du Daily’s Place pour faire apparaitre Sting qui est venu l’en dissuader à coups de batte de baseball. Allin profitera de la distraction pour prendre l’avantage final du match.

Darby Allin a battu Brian Cage par tombé avec une crucifix bomb contrant l’avalanche F5 de Cage.

Publicité

C’est ainsi que ce terminer ce bon épisode spécial de Dynamite, avec Sting et Darby Allin tel père et fils au milieu du ring.

En haut