WWE

Résultats de WWE WrestleMania Backlash

resultats wwe wrestlemania backlash

Résultats complets de WWE WrestleMania Backlash.

WWE

Ce soir à WWE WrestleMania Backlash, Cesaro monte sur la grande scène face à Roman Reigns pour le titre de champion Universal. Bobby Lashley défend son titre de champion de la WWE dans un triple menace, tout comme Rhea Ripley face à Charlotte Flair et Asuka. Bianca Belair elle passe à l’essai face à Bayley.

Sheamus propose un open challenge dans le Kickoff de ce soir mais en attendant on nous montre Dominik Mysterio se faire martyriser en coulisse par ses adversaires Dolph Ziggler et Robert Roode. Personne ne vient aider le pauvre Dominik, même pas son père.

C’est ensuite Ricochet qui vient répondre au défi lancé au vestiaires par Sheamus pour tenter sa chance au titre de champion des États-Unis, et il déconne pas : il est venu en jean. On ne sait pas s’il a voulu se mettre en Street Fight vibes ou en « Personne n’y vas ? Bon ben j’y vais » vibes.

Sheamus a battu Ricochet par tombé avec un bon coup de genoux pour conserver son titre de champion des États-Unis. Bon match, on a même failli y croire pour Ricochet qui n’était pas venu pour un squash. Surprenant.

Publicité

L’Irlandais célèbre sa victoire mais Ricochet revient à la charge et attaque le champion des États-Unis avant de lui voler son chapeau et sa veste. C’est assez cavalier pour un type qui vient de se faire assommer par un genoux d’une bonne centaine de kilos si vous voulez notre avis.

RHEA RIPLEY TOUJOURS CHAMPIONNE, CHARLOTTE FLAIR REVIENDRA

Le show principal démarre avec le match de championnat de RAW entre Rhea Ripley, Charlotte Flair et Asuka. Charlotte Flair a des Cruella vibes ce soir par contre.

Rhea Ripley a battu Asuka et Charlotte Flair avec son Riptide sur la japonaise pour conserver son titre de championne de RAW.

Superbe match entre les trois catcheuse. On a commencé avec un jeu de provocations entre Rhea Ripley et Charlotte Flair puisque c’est principalement entre elles que se joue l’histoire mais Asuka a tout fait pour ne pas jouer un second rôle dans ce match. La seconde partie du match est beaucoup plus triple menace avec même quelques moments d’alliance entre Ripley et Asuka.

PÈRE ET FILS, CHAMPIONS PAR ÉQUIPE

Le match suivant est pour les titres de champions par équipe de SmackDown. Problème : Dominik Mysterio n’est pas en mesure de catcher suite à l’attaque des champions par équipe dans le Kickoff. Rey Mysterio ira tout de même seul.

Publicité

Rey et Dominik Mysterio ont battu Dolph Ziggler et Robert Roode par tombé avec un frog splash de Dominik Mysterio sur Roode pour devenir champions par équipe de SmackDown.

Beau match, même si tout était un peu trop téléphoné. Rey Mysterio malgré le beatdown infligé durant la longue première partie du match où il était seul a résisté, Dominik Mysterio a fait son retour dans l’action comme on pouvait s’y attendre et un déroulé comme celui-ci ne pouvait mener qu’à une victoire du père et du fiston.

THE WALKING DUD

Sinon il y a des zombies ce soir. Oui des zombies. Le Lumberjack Match va se dérouler avec des Zombies comme l’avait laissé entendre Damian Priest. C’est un match mais en même temps un placement de produit pour Army of The Dead, le dernier film de Batista. Malin.

Publicité

Ce sont aussi des zombies spéciaux qui ont un loge, viennent pour dévorer des humains mais qui acceptent tout de même de respecter les règles d’un Lumberjack Match.

Damian Priest a battu The Miz par tombé avec son Hit The Light. Bon match ? On sait pas on n’a pas trop suivi pour être honnête. Le Miz se fait dévorer par les zombies après le match. Oui c’est fini, le Miz est décédé. RIP le Miz.

WWE Hell In A Cell 2021 aura lieu le 20 juin. Money In The Bank devrait donc avoir lieu le 18 juillet. Vince McMahon a encore tout chamboulé le programme de l’année.

LES CHEVEUX DE LA DISCORDE

Retour à l’action, la vraie. Bianca Belair passe un grand test ce soir en défendant son titre de championne de SmackDown contre Bayley.

Bianca Belair a battu Bayley par tombé avec un roll up aidé de sa tresse pour conserver son titre de championne de SmackDown.

Publicité

Un bon match dans lequel Bayley n’y est pas allée de main morte pour tenter de mettre hors d’action Bianca Belair, la crédibilité en tant qu’ancienne championne est intacte. Bianca Belair elle est reste égale à elle-même pour notre plus grand plaisir. Le coup des cheveux à la fin laisse quand même assez dubitatif.

LASHLEY REMPILE, MCINTYRE RUMINE

Bobby Lashley défend son titre de champion de la WWE dans le match suivant, un triple menace contre Drew McIntyre et Braun Strowman.

Bobby Lashley a battu Braun Strowman et Drew McIntyre par tombé avec un spear sur Strowman, profitant d’un Claymore de McIntyre qu’il a sorti du ring avant de faire le tomber. Il reste ainsi champion de la WWE.

Excellent match, un Strowman assez étonnant qui fait des moves de luchador à l’extérieur du ring, de la brutalité de tous les côtés et une fin typique d’un triple menace, pas très éloignée de celui pour le titre de championne de RAW. Est-ce terminé entre McIntyre et Lashley ? À l’approche de Hell In A Cell, on a plutôt envie de dire non, même s’il serait temps de passer à autre chose.

CESARO EST GRAND

Dans le main-event : Cesaro. Oui, c’est déjà assez surprenant et pourtant c’est bel et bien vrai, le catcheur que la WWE a laissé végeter pendant dix ans dans la main-card a enfin le droit à une occasion de montrer ce dont il est capable dans la cour des grands lorsqu’on lui en donne l’occasion. Et accessoirement, il a le droit à une chance au titre de champion Universal de Roman Reigns.

Ce n’est pas que l’on croyait qu’il allait gagner, mais on l’espérait quand même un petit peu. Le contexte pouvait s’y prêter avec les petites tensions qui règnes entre Reigns et les Usos, ou même une surprise, allez savoir. Il n’en fut malheureusement rien. Personne n’est venu déranger le cours du match.

Roman Reigns a battu Cesaro par soumission avec sa Guillotine pour conserver son titre de champion Universal.

Un excellent match, on peine à croire ce qu’on vient de voir parce que même le final était clean, parfait. Un Cesaro qui se bat comme jamais malgré une blessure au bras qui lui pourrit toutes ses chances dans le match contre un Roman Reigns qu’on avait rarement vu autant en difficulté. Le catch comme on l’aime.

Jey Uso viendra féliciter Roman Reigns après le match puis attaquer Cesaro, et Seth Rollins un peu out of nowhere viendra reprendre là où il en était avec Cesaro. On n’est pas certain que c’est ce que l’on a envie de voir pour le suite après un tel match, et on espère que le push ne sera pas rapidement abandonné non plus.

Si on oublie les zombies pour lesquels Vince McMahon a sans doute eu le droit à un beau chèque de la part de Netflix, WrestleMania Backlash était un très bon pay-per-view. Absolument rien à redire, on regrette juste l’absence du public qui n’aurait pas manqué d’apporter l’ambiance aux matchs de cette soirée.

En haut