AEW Dynamite

Résultats de AEW Dynamite du 25 août

resultats aew dynamite 25 aout 2021 cm punk

Résultats complets de AEW Dynamite du 25 août 2021.

AEW

Au programme de AEW Dynamite ce mercredi 25 août 2021, Orange Cassidy et Matt Hardy s’affrontent, Chris Jericho nous parle de son avenir proche, CM Punk nous parle de son retour (et bien plus), et Malakai Black donne une petite leçon au petit Brock Anderson.

On commence cet épisode avec le match entre Orange Cassidy et Matt Hardy prévu depuis la semaine dernière.

Orange Cassidy a battu Matt Hardy par tombé avec un roll up (eh oui) les mains dans les poches. Assez bizarre pour un opener, c’est long à démarrer mais c’est parce que Cassidy et Hardy jouent de leur personnage (le public aime bien quand même) mais même quand l’action est là ça ne décolle pas vraiment, puis le finish arrive soudainement. Ce n’est sans certainement pas fini entre les deux catcheurs.

Malakai Black, dans une promo, met en garde Arn Anderson. Il demande à ce que Brock s’excuse dès le début du match, sinon il fera sortir toute sa colère sur tous ceux qui seront associés à la Nightmare Family, à commencer par Brock. Et ça va faire mal.

Publicité

Chris Jericho n’a toujours pas fini avec MJF

Chris Jericho est annoncé pour une promo où il serait question de son futur. On aurait pu penser qu’il en serait resté là avec MJF, mais il veut toujours le battre. S’il a accepté les cinq travaux de Jericho c’est parce qu’il ne peut pas se retirer de la tête l’idée qu’il doit battre MJF.

Il propose alors un dernier match à MJF, à AEW All Out 2021. Un match simple, mais avec une petite stipulation : si MJF gagne, Jericho se retire de la compétition. Plus question pour lui de catcher sur le ring de l’AEW, il ira commenter Rampage toutes les semaines.

MJF entrera ensuite pour accepter le match, mais il est gêné par le fait que Jericho soit si obsédé par lui. Il accepte donc et même s’il trouve déjà cool de dire qu’il a fait abandonner Jericho, il va trouver encore plus cool de raconter qu’il a mis fin à la carrière de Chris Jericho.

La finale du Tag Team Eliminator est connue

Retour à l’action avec la seconde demi-finale du tournoi Tag Team Eliminator qui désignera les challengers aux titres de champions par équipe de l’AEW des Young Bucks, pour un match en cage prévu à AEW All Out 2021. Les Jurassic Express sont déjà qualifiés, les Varsity Blonds et les Lucha Bros s’affrontent pour la dernière place en finale.

Les Lucha Bros ont battu les Varsity Blonds par tombé avec un package piledriver de Rey Fenix sur Brian Pillman Jr.

Publicité

La finale verra donc les Lucha Bros face à Jurassic Express. Les deux équipes se font face sur le ring, mais il n’y a pas assez d’action pour les Young Bucks qui viennent provoquer une petite bagarre. Ce seront finalement eux qui se feront attaquer par les deux équipes finalistes.

Jamie Hayter a battu Red Velvet par tombé avec un chokebreaker et un running lariat. Un court mais bon match.

Rebel et Jamie Hayter attaque Velvet après le match mais Kris Statlander vient la sauver et faire face à la championne Britt Baker. On nous tease visiblement un truc qui va nous plaire ici.

Publicité

Il y a quelques petites dissensions entre certains membres du Dark Order, surtout depuis le beatdown d’Hangman Page durant lequel certains n’ont pas voulu agir. Les propos à ce sujet d’Evil Uno ne plaisent pas à tout le monde, comme Reynolds essaie de le faire comprendre. Uno lui conseille de rester dans l’ombre de John Silver. Sale ambiance.

CM Punk lâche encore une bombe

On passe à ce pourquoi tout le monde est venu : la seconde apparition de CM Punk à l’AEW. Il a l’air heureux d’être là. Interviewé sur le ring par Tony Schiavone, Punk vient expliquer les raisons de son retour dans le monde du catch. Il évoque des noms comme Penta, Fenix ou Jungle Boy, mais surtout Darby Allin qui lui rappelle ce qu’il était à ses débuts. Il se demande juste une chose : est-ce qu’il a encore ce qu’il faut ?

Tandis qu’il louange Darby Allin, le public hurle des Yes chants, ce à quoi CM Punk répondra « C’est le gimmick de quelqu’un d’autres, et vous allez devoir être patients ». CM Punk a les scoops qu’on a pas. Il donne rendez-vous à tout le monde pour All Out, expliquant qu’il est pas venu pour prouver à ses haters qu’il a encore ce qu’il faut, mais pour se prouver à lui-même qu’il n’est pas revenu pour rien.

Petit note par ailleurs: Après avoir eu les initiales « A.C. » écrites sur sa chaussure le soir de son retour à Rampage, évoquant peut-être Adam Cole, CM Punk avait « B.W. » ce mercredi soir. Faites ce que vous voulez de cette information.

À lire aussi : Chris Jericho remet en jeu sa place à l’AEW à All Out 2021

Publicité

Dans une promo en coulisse, Miro admet s’être trompé sur Fuego Del Sol mais veut maintenant affronter Eddie Kingston. « Apportez-moi le Mad King ou je mets le feu à cet endroit. »

Jon Moxley, Eddie Kingston et Darby Allin ont battu les Wingmen (Ryan Nemeth, Cezar Bononi et JD Drake) par tombé avec le Coffin Drop d’Allin sur JD Drake. Peter Avalon a tenté d’intervenir dans le match pour ses partenaires mais a fini par subir un beatdown de ses adversaires.

Après le match Daniel Garcia est apparu pour attaquer Darby Allin avant de s’enfuir rapidement pour éviter les représailles de Kingston et Moxley.

Une bagarre éclate entre Tay Conti et The Bunny, cette dernière est venue proposer une place dans le Hardy Family Office à Conti mais celle-ci a déchiré le contrat.

Christian Cage et Don Callis partagent des souvenirs

Kenny Omega, Don Callis, Michael Nakazawa et Steve Cutler sont sur le ring pour évoquer le match entre Omega et Christian Cage à All Out. Ils comptent bien se débarrasser du champion d’Impact Wrestling une bonne fois pour toutes.

Christian Cage viendra répondre en montrant une vidéo qui rappelle le passif entre lui et Don Callis qui l’avait engagé puis viré rapidement après. Les insultes pleuvent, Omega explique à Christian Cage que rien n’a changé depuis tandis que Don Callis se qualifie de grand promoteur à l’image des Verne Gagne, Vince McMahon (la heat est facile) et Bill Watts.

Don Callis s’énerve, provoque Christian Cage qui attaque mais tout seul, il se fait vite passer à tabac par les membres de The Elite. Frankie Kazarian lui viendra en aide.

En coulisse Jon Moxley annonce qu’il affrontera tout simplement Satoshi Kojima. Il va lui montrer qu’une fois que la cloche sonne, il n’a plus de respect pour personne. « À All Out, ce sera l’exécution publique de Kojima ». Rien que ça.

The Gunn Club (Billy, Austin et Colten Gunn) ont battu QT Marshall, Nick Comoroto et Aaron Solow par tombé avec un roll up de Billy Gunn sur QT Marshall qui narguait Paul Wight aux comentaires.

Dan Lambert est encore là. Il ne comprend pas que les fans de l’AEW aient envie de voir des mecs comme Sammy Guevara ou Orange Cassidy semaine après semaine, au lieu de voir des brutes. Il a fait venir des vrais mecs qui feront face aux wokes (pitié, ce discours) comme Scorpio Sky et Ethan Page.

À lire aussi : Carte de AEW All Out 2021

Malakai Black envoie le petit Brock au tapis

Arn Anderson, avant le match de son fils Brock contre Malakai Black, est amené à discuter de la différence entre les deux catcheurs. Il explique que Brock est un Anderson, et que les Anderson en ont dans le pantalon. Mais il sait aussi que le bien ne triomphe pas toujours sur le mal. Il ira quand même soutenir son fils aux abords du ring.

Malakai Black a battu Brock Anderson par tombé avec son Black Mass. Le match a été rapide.

Après le match Black prend une chaise mais Arn Anderson veut l’empêcher d’attaquer son fils avec. Arn Anderson parvient à échapper à un premier Black Mass mais, mais pas au second qui le met KO lui aussi, aux côtés de son fils.

Lee Johnson viendra après cela tenter de venger les Anderson, mais Malakai Black n’a pas envie de se battre contre lui.

Un épisode d’AEW Dynamite assez inégal. Des promos de Jericho, CM Punk et un segment autour de Kenny Omega et Christian Cage qui font le boulot, mais une action pas vraiment au rendez-vous à l’image de l’opener assez mollasson ou même la demi-finale du tournoi Tag Team Eliminator dont on pouvait attendre plus. Dommage.

En haut