Indies

Résultats de GCW Die 4 This

gcw die4this

Résultats complets de GCW Die 4 This, qui avait lieu ce samedi 1er janvier 2022.

GCW

La Game Changer Wrestling investissait ce samedi 1er janvier 2022 le Showboat d’Atlantic City à l’occasion de « Die 4 This ». Au programme : Scotty 2 Hotty de retour sur les rings face à Joey Janela, un Rumble pour désigner un aspirant au titre mondial ainsi qu’ Alex Colon contre John Wayne Murdoch pour le titre Ultraviolent, pinacle d’une sanglante rivalité.

Les Briscoes à la voltige

The Briscoes (Jay & Mark Briscoe) ont battu Alex Zayne et Blake Christian (14:14) pour conserver les championnats par équipes. Un match qui s’est largement reposé sur la différence de styles entre les deux équipes. Les frères Briscoes sont des fiers bagarreurs tandis que Zayne et Christian préfèrent user des cordes pour s’envoler.

Les deux styles se sont bien mélangés avec malgré tout quelques bonnes envolées de la part des champions. Ces derniers l’emportent grâce à leur Splash Moutain Necbreaker face à des challengeurs qui n’auront pas démérité.

Calvin Tankman a battu Yoya (11:42). La classique David contre Goliath où Yoya tente le plus au monde d’échapper aux trempes flanquées par Tankman et use de sa technique pour le piéger. Le plus grand ne prend pas son adversaire au sérieux, au plus grand mécontentement de la foule. Yoya lui prouve le contraire jusqu’à ce qu’il se fasse choper dans la Tankman Driver.

Publicité

Scotty 2 Hotty fait le show

Alors qu’il devait affronter Joey Janela lors de l’événement, les restrictions sanitaires au Japon ont annulé la venue de Drew Parker. Le Bad Boy s’est finalement dégotté un tout autre adversaire en la personne de Scotty 2 Hotty, récemment renvoyé par la WWE et qui n’a pas catché depuis novembre 2016, aux côtés de son regretté partenaire Grandmaster Sexay (Brian Lawler).

Joey Janela a battu Scotty 2 Hotty (23:06). Une foule en délire pour les deux hommes, qui s’amusent à échanger leurs lunettes de soleil avant de se serrer la paluche. S2H n’a qu’à jouer de son gimmick de Too Cool pour se mettre les fans dans la poche. Vient le moment où ce dernier exécute son Worm où chaque lettre est scandée à pleins poumons par le Showboat.

Publicité

Le Bad Boy se la joue Sabu en envoyant une chaise en pleine tête de son adversaire. Une porte fait son apparition par laquelle Scotty passe à travers avant d’engager de nouveau les hostilités. Janela n’a plus qu’à porter la Piledriver pour la victoire.

Un Rumble en mode Clusterfuck

C’est l’heure du Rumble où le vainqueur deviendra l’aspirant au titre mondial détenu par Jon Moxley. Semble-t-il qu’EFFY soit le premier entrant. Il l’assure : « EFFY is fine », comme toujours. Apparaît dès lors un homme vêtu de noir et d’un chapeau de cowboy, lui faisant manger une guitare en plein minois. Pas de doute, c’est Jeff Jarrett, ou Patrick Sébastien, On les confondrait presque. Pas de Rumble pour EFFY tandis qu’Allie Katch et AJ Gray le raccompagnent au vestiaire.

Publicité

À lire aussi : Jeff Jarrett apparaît à GCW Die 4 This

Homicide remporte le Rumble (47:46) en éliminant Attitus Cogar.

Ordre des entrants : Jordan Oliver, Tony Deppen, Jack Cartwheel, Dante Leon, Ninja Mack, Atticus Cogar, Nick Wayne, Dark Sheik, Matthew Justice, Jimmy Lloyd, AJ Gray, Cole Radrick, Homicide, Shane Mercer, PCO, G-Raver, Colby Corino, Allie Katch, Billie Starkz et Grim Reefer.

Une première pour la Game Changer que l’organisation d’un Rumble dans lequel il y a à boire et à manger question styles. Entre les voltigeurs, les bagarreurs et ceux qui aiment la comédie, chacun a son compte. On aurait cru y voir une Clusterfuck Battle Royal, star du Joey Janela’s Springbreak, mais sous forme d’un Rumble.

Le trio final voit s’affronter Cogar, Gray et Homicide. Ces derniers s’allient face au jeune pouce totalement sous le feu des acclamations du Showboat. Le Silverteeth Satan parvient à éliminer Gray avant de rencontrer un Homicide qui lui presque regretter sa venue au monde. N’y a-t-il pas mieux qu’Homicide pour représenter les indies face à Jon Moxley ?

Les rois du Deathmatch

Reconnus comme les rois du Deathmatch, Alex Colon et John Wayne Murdoch s’affrontent pour le titre Ultraviolent du premier, tandis que le second fait son retour à la GCW trois ans plus tard. Représentant un style plus underground, JWM est notamment le champion majeur de la ICW No Holds Barred ainsi que celui de la Horror Slam.

Colon représentant ainsi une Game Changer devenant de plus en plus populaire, avec maintenant Jon Moxley comme champion mondial . Il n’en fallait pas plus pour que ces deux-là se mettent sur le museau.

Alex Colon a battu John Wayne Murdoch (20:31) pour conserver le titre GCW Ultraviolent. Du Deathmatch de grand calibre auquel on ajoute un bon brin de psychologie. Les néons font très vite leur apparition lorsque les deux hommes se foncent dessus avec. On voit aussi Colon exprime son goût pour l’art en prenant le cops de Murdoch pour un canevas.

Publicité

Les plaques de verres et d’autres de gousset sont utilisés au fil du match, notamment sur le bras, qui sera plus rouge de sang que son t-shirt. AKIRA tente de sauver son mentor face à Colon, en vain. Celui-ci est impossible à arrêter, parvenant à soumettre JWM avec sa Camel Clutch.

La Game Changer commence d’ores et déjà bien l’année. Les premières fantaisies sont déjà présentes avec Scotty 2 Hotty et Jeff Jarrett tandis que le Rumble et le main-event ont fait ses heureux. Être au Showboat aide beaucoup aussi.

Voir aussi

En haut