Décryptage

Que retenir de l’interview de Vince McMahon chez Pat McAfee ?

wwe vince mcmahon pat mcafee interview

Vince McMahon a donné une rare interview dans l’émission du commentateur de WWE SmackDown Pat McAfee.

WWE

Vince McMahon a donné une interview à Pat McAfee dans son émission sur Youtube. Une interview surprenante sur la forme, mais qui nous montre le Vince McMahon que l’on connaît déjà.

C’est un événement assez rare qui s’est déroulé ce jeudi dans le monde du catch : Vince McMahon a donné une interview en direct dans une émission diffusée sur Youtube, le Pat McAfee Show — animée comme son nom l’indique par le commentateur de Friday Night SmackDown qui a su en quelques mois s’attirer les faveurs du président de la WWE.

Une longue interview dans laquelle on n’apprend pas énormément de choses et dans laquelle sans surprise McAfee ne bouscule pas vraiment son patron. Il n’allait pas prendre ce risque. Seules des questions sur l’Arabie saoudite ont pu surprendre dans cette interview à la bonne franquette. Mais encore, le sujet est plutôt survolé et tourné en faveur du président de la WWE qui sait trouver les mots pour expliquer que l’Arabie saoudite est un public comme un autre, balayant d’un revers de la main les remarques sur les droits de l’homme dans le pays en expliquant que ce n’est pas à la WWE de dicter des lois à un pays.

« Ce n’est pas parce que nous, en tant qu’Américains, croyons que l’on devrait faire les choses d’une certaine manière, que le monde devrait faire comme nous ou que l’on sait comment faire et que l’on devrait leur dire qu’ils ont tort de faire comme ils font. Soyons sérieux. » explique Vince McMahon. « Leur culture est la même depuis des milliers d’années, bien avant nous. » conclut-il avant de passer à un autre sujet. On s’étonne presque qu’il n’ait pas profité de l’occasion pour se vanter de « faire l’histoire » comme ce fut encore le cas pour WWE Elimination Chamber.

Publicité

Les talents virés, « des poids morts »

Les nombreux renvois de talents ont aussi été évoqués durant l’interview. 81 Superstars ont été renvoyées par la WWE en 2021, des talents que McMahon considérait comme des « poids morts ». « Je suis toujours inquiet concernant ce qui est mieux pour le public, toujours. « Que veut le public ? Si vous avez un poids mort, si vous vous trouvez dans une situation dans laquelle quelqu’un n’est pas à la hauteur, et que vous avez l’occasion de faire entrer quelqu’un d’autre, [le virer] est probablement la meilleure chose à faire. » Pour Vince McMahon ces décisions de renvoyer n’ont rien de personnelle, « c’est à propos de votre public et de ce qu’il y a de mieux pour le business (…) parfois c’est mieux de se débarrasser des poids morts. » McMahon ajoute même, juste pour l’exemple, que si le public veut voir Hulk Hogan revenir, alors Hulk Hogan reviendra. Prions pour que cela ne reste qu’un exemple.

Vince McMahon se contredit par ailleurs beaucoup sur le fait d’écouter le public. Le président de la WWE dit être tout le temps à l’écoute du public, mais explique dans le même temps ne pas vouloir écouter les fans qui s’expriment sur internet. « Il faut écouter son public, peu importe d’où il vient, mais parfois le public d’internet, du moins une partie, peut être relativement biaisé et un peu sévère. Je n’en écoute pas un seul d’entre eux. »

À lire aussi : WWE Hall of Fame 2022 : Vince McMahon introduira l’Undertaker

Il est aussi question de business dans cette interview, de la concurrence — l’AEW et le rachat de la ROH ont été mentionnés par McAfee — qu’il aime évidemment, « C’est quelque chose qui nous met au pied du mur et nous fait réagir. » On s’étonne tout de même de ne pas y avoir entendu de tacle comme il en a l’habitude dans certaines conférences avec les investisseurs.

Il évoque son entourage dans l’entreprise — avec une comparaison avec la série Succession par McAfee, des personnes proches et notamment des membres de sa famille qui travaillent ou ont travaillé pour lui. Des personnes qu’il préfère considérer comme n’importe quel employé, bien qu’il attendait plus de la part des membres de sa famille. Triple H et Shane McMahon ont les oreilles qui sifflent. La WWE pourrait très bien se faire sans sa famille à l’avenir, a-t-il aussi confié.

Publicité

Passion marketing

Le président de la WWE a aussi expliqué que si l’on ne parle pas de catch à la WWE mais plutôt de divertissement sportif, c’est parce qu’il souhaitait séparer la compagnie de Stamford de tout le reste du monde du catch. McMahon a par ailleurs déclaré son amour pour le « branding », le fait de transformer en marque tout ce qu’il peut, une manière pour lui de se démarquer des autres, prenant exemple sur le mot « Stupendous » pour WrestleMania 38. « Le mot ‘Stupendous’ n’est pas très utilisé, alors les gens se demandent ce que cela veut dire, mais ça sonne comme gigantesque. On veut faire quelque chose qui attire l’attention. » McAfee enchaînera sur l’incroyable créativité de son patron.

Vince McMahon évoquera aussi des sujets plus légers comme ses études scolaires difficiles, le fait qu’il s’entraîne toujours à la muscu (mais plus pour l’aider mentalement que physiquement) et qu’il le fait entre 1h30 et 3h du matin, qu’il espère vivre aussi longtemps que sa mère (décédée récemment à 101 ans) ou encore la fois où il s’est déchiré les deux quadriceps.

L’interview ne vous surprendra pas vraiment si vous connaissez Vince McMahon depuis pas mal d’années comme n’importe quel fan. Elle ne bouscule pas grand-chose non plus et n’a de surprenante que le fait d’avoir eu lieu. On retiendra surtout que Vince McMahon n’a pas bougé d’un iota sur sa vision du catch actuel, le fait que les résultats financiers importent plus que le rendu final du produit, écoutant le public qu’il veut écouter. Son cynisme est intact, il fera de vieux os.

Publicité

On regrettera l’absence de certains sujets comme les transformations autour de NXT 2.0 et tout le travail de Triple H visiblement déjà oublié.

En haut