AEW

Les anti-AEW sur Twitter, « une armée de bots » selon Tony Khan

aew anti tony khan wwe bots

Tony Khan sous-entend que la WWE serait à l’origine d’une “armée de bots” anti-AEW sur les réseaux sociaux.

AEW

La WWE dirige-t-elle une campagne anti-AEW sur Twitter ? Tony Khan pense que oui.

Ce vendredi soir en faisant la promotion de l’épisode de AEW Rampage de cette semaine Tony Khan a insinué que les fans anti-AEW sur Twitter étaient en grande majorité des bots créés par « une équipe gérant des milliers de comptes et une armée de bots pour augmenter leur portée », évoquant « une étude indépendante » pour appuyer ses propos.

Sans dire qui serait responsable de la création de ces comptes et bots, Tony Khan a fait une petite insinuation. « Regardez de plus près, ce ne sont pas de vraies personnes. Qui paierait pour une chose aussi chère ? », laissant probablement entendre que cette armée de bots serait dirigée depuis Stamford.

Une étude réelle

« Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi l’activité de ces comptes était principalement des retweets et des réponses ? Genre, dont l’activité serait à 80% juste des retweets ? » poursuit-il pour expliquer ses propos.

Publicité

À lire aussi : AEW : Le programme des prochains épisodes de Dynamite, Rampage et Battle of The Belts

Cette série de tweets pourrait amener à rire quand on connaît le côté provocateur de Tony Khan sur les réseaux sociaux. Pourtant, selon le Wrestling Observer ce vendredi soir, l’étude est réelle et aurait été commandée par le président de l’AEW lui-même.

Contrairement à ce que révèle le site d’information, Tony Khan explique par contre sur Twitter ne pas avoir missionné ses propres experts pour mener l’étude mais bien une entreprise indépendante de l’AEW.

Interrogé par le site Wrestling Inc, Tony Khan s’est expliqué dans un communiqué :

J’attends les résultats finaux de l’enquête mais voici ce que mes experts ont confirmé. Il s’agit de personnes disposant de comptes réels qui publient des messages et utilisent ensuite leurs bots pour manipuler l’algorithme des réseaux sociaux en les étayant par l’engagement d’une identité Twitter inventée. Les équipes des médias sociaux se battent souvent contre ça. Les bots sont excellents pour les chiffres et lorsqu’ils disparaissent, vous constatez une baisse du nombre d’impressions des conversations numériques, qui étaient de toute façon soit négatives, soit fausses.

Publicité

Par exemple, imaginez que je tweete que « Megha ne mange que des bananes pourries ». Je lance 18 bots derrière (ce qui prend environ 5 minutes à faire). La sécurité de Twitter ne peut pas faire la différence quand c’est bien fait (la plupart des équipes de community managers non plus). Le problème est qu’à chaque fois qu’une personne tape « Megha » dans la barre de recherche, à cause d’un compte réel soutenu par des bots, le premier résultat suggéré serait des tweets sur Megha mangeant des bananes pourries. Je simplifie à l’extrême, mais c’est ce qui se passe à plus grande échelle.

On est impatient de lire la réponse de la WWE, si jamais elle répond.

Publicité

Voir aussi

En haut