AEW Dynamite

Résultats de AEW Dynamite du 18 mai

resultats aew dynamite 18 mai 2022

Résultats complets de l’épisode de AEW Dynamite du 18 mai 2022.

AEW
Publicité

Au programme de cet épisode de AEW Dynamite du 18 mars 2022, on découvre les deux participants surprise du tournoi Owen Hart Foundation qui se poursuit ce soir et Hangman Page affronte Konosuke Takeshita.

Johnny Elite à AEW Dynamite

On ne perd pas de temps ce mercredi soir et on découvre tout de suite qui est le premier Joker du tournoi Owen Hart Foundation qui doit affronter Samoa Joe au premier tour. Il s’agit bien d’un Johnny, mais pas celui dont parlaient les rumeurs : C’est Johnny Elite, l’ex John Morrison à la WWE.

Samoa Joe a battu Johnny Elite par tombé avec son Muscule Buster pour avancer en demi-finale du tournoi.

Après le match Jay Lethal, Sonjay Dutt et Satnam Singh attaquent Samoa Joe comme depuis quelques semaines. Singh retient Joe pendant que Lethal le frappe à coups de barre de fer, jusqu’à ce que les Best Friends débarquent pour faire fuir les heels du ring.

Publicité

Jeff Hardy est en mesure de catcher nous confirme-t-on. Les Young Bucks viennent quand même, en se moquant de lui, lui conseiller de prendre sa soirée et de ne pas affronter Adam Cole ce soir. Matt Hardy, à la défense de son frère, conseille aux Bucks de ne pas intervenir ce soir où ils auront affaire à lui. C’est le début d’une rivalité attendu et qui promet.

Hangman Page envoie Takeshita dormir

CM Punk s’installe aux commentaires pour le match suivant — superbe t-shirt au passage. Hangman Page affronte Konosuke Takeshita.

Hangman Page a battu Konosuke Takeshita par tombé avec un Buckshot Lariat… puis un GTS pour le petit message à destination de Punk.

Punk et Page se provoquent un petit peu après le match, mais pas question de se battre ce soir. Rendez-vous dans une dizaine de jours.

Keith Lee et Swerve Strickland ont battu JD Drake et Anthony Henry par tombé avec un doomsday senton splash de Swerve sur Henry.

Publicité

Après le match Keith Lee, ultra-over auprès du public qui n’a cessé ce chanter son « Bast in his glory » durant tout le match et encore après, prend le micro pour annoncer que lui et Strickland étaient dans le top 5 des équipes. Ricky Starks et Powerhouse Hobbs les interrompent pour calmer leurs envies de championnat par équipe. Jurassic Express entrent à leur tour avec Christian Cage qui annonce que les champions ont décidé de défendre leurs titres contre les deux autres équipes. Et la semaine prochaine, Jungle Boy, Swerve Strickland et Ricky Starks s’affronteront dans un triple menace.

Wardlow pousse MJF à bout

MJF fait son entrée pour fouetter Wardlow comme le veut l’accord signé entre les deux catcheurs la semaine dernière, permettant à Wardlow d’obtenir un match contre MJF en cage à Double or Nothing 2022. Wardlow est accompagné, menotté, sur le ring par des agents de sécurité. MJF lui crache au visage.

Dix coups de sangle en cuir, mais Wardlow ne sent rien. Il en rigole même. Une attitude qui rend MJF furieux. Wardlow reste impassible malgré les marques sur son dos. Spears donne lui aussi quelques coups, MJF reprend la sangle pour le dixième.

Publicité

MJF craque et roue Wardlow de coups, lui porte un low-blow, l’étrangle avec la sangle et le frappe avec la Dynamite Diamond Ring. Spears termine en portant son C4 sur Wardlow.

Dans une promo les Roppongi Vice annoncent être de retour en équipe à plein temps et veulent des titres, ROH, AEW, IWGP… Ils défient les FTR à un match.

Kyle O’Reilly et Rey Fénix s’affrontent dans un quart de finale du tournoi Owen Hart Foundation.

Kyle O’Reilly a battu Rey Fénix par soumission avec un cross armbreaker. Excellent match. O’Reilly affrontera Samoa Joe en demi-finale du tournoi.

À lire aussi : AEW : Des ceintures pour les gagnant·e·s du tournoi Owen Hart Foundation

Publicité

Chris Jericho et William Regal, vieux rivaux

William Regal, le Blackpool Combat Club, Ortiz, Santana et Eddie Kingston rejoignent le ring pour la confrontation entre William Regal et Chris Jericho, qui fait son entrée avec son groupe.

Jericho prend le micro pour se plaindre de l’attaque de la semaine dernière qu’il dit orchestrée par William Regal, dont il se moque, évoquant ses addictions passées et d’autres histoires peu glorieuses. Il se moque de chacun des catcheurs qui entoure Regal ce soir, traite Danielson de nerd qui finira par avoir besoin du même traitement que Moxley s’il continue à traîner avec eux. C’est particulier.

William Regal lui répond qu’il a dû supporter la voix de Chris Jericho depuis qu’ils se connaissent, depuis la fin des années 90, et que la pire chose qu’il pourrait entendre ensuite c’est « des cris émanant d’un orphelinat en feu ». Regal enchaîne avec une histoire de brosse à dents à enfoncer dans le fondement de Jericho qui répondra par du thé à l’urine. Sales histoires encore.

Chris Jericho lance ensuite un défi, il propose un Stadium Stampede entre les deux clans, mais Jon Moxley le coupe aussitôt. Pas question de faire « ce truc de divertissement sportif », il propose un « Gang Warfare ». Jericho accepte, pour lui ça ne fait aucun souci, tout le monde s’entend parfaitement dans son équipe, contrairement à celle de Regal. Eddie Kingston provoque la JAS pour qu’ils viennent se battre mais ils n’en feront rien et préfèrent partir.

Lorsque Kingston veut aller les suivre pour déclencher la bagarre, Bryan Danielson le retient, ce qui ne plaît pas beaucoup à Kingston qui répond en le bousculant.

En coulisse Matt Sydal et Danter Martin propose un match à deux catcheurs de chez William Regal ce vendredi à AEW Rampage.

C’est l’heure de savoir qui est le second Joker du tournoi Owen Hart Foundation pour affronter l’ancienne championne de l’AEW Britt Baker. Cette fois les rumeurs disaient vrai : C’est Maki Itoh qui fait bel et bien son retour pour participer au tournoi.

Britt Baker a battu Maki Itoh par soumission avec son Lockjaw.

Serena Deeb craque

Toni Storm, prochain adversaire de Britt Baker, est entrée pour se confronter à cette dernière en attendant la semaine prochaine.

Tony Schiavone est sur le ring pour annoncer que la semaine prochaine on fêtera les trois ans de l’AEW. Il est interrompu par Serena Deeb qui dit en avoir assez de l’entendre parler. Une attaque pas tellement gratuite, celle-ci lui reproche d’avoir laissé entendre qu’elle serait incapable de battre Thunder Rosa, tout comme Dustin Rhodes qui l’aurait qualifié de ratée.

Dustin Rhodes arrive sur le ring à son tour et évoque certains passages de sa carrière, notamment à la WWE, où elle a dû se faire poser des implants mammaires « pour plaire à un vieux pervers » et se faire raser la tête, et ne recevoir aucun respect pour autant. Elle demande à Rhodes pourquoi il ne croit pas en elle, pourquoi il ne la croit pas capable de battre Rosa, avant de lui donner une gifle.

Thunder Rosa fait son entrée, Rhodes tente de la retenir mais Serena Deeb réussi à frapper la championne avec la ceinture et s’enfuir ensuite.

Hardy vs Elite, la guerre est déclarée

On termine cet épisode avec la première demi-finale du tournoi Owen Hart Foundation : Jeff Hardy contre Adam Cole. Matt Hardy est présent aux abords du ring pour soutenir Jeff.

Adam Cole a battu Jeff Hardy par tombé avec le Boom. Le match n’aura duré qu’entre six et sept minutes, visiblement par manque de temps.

Après le match les Young Bucks arrivent et font mine d’attaquer Jeff Hardy, mais c’est Adam Cole qui surprend les frères Hardy avec des clothelines, avant de porter le BTE Trigger.

Sting et Darby Allin arrivent au secours des Hardy, Bobby Fish et Kyle O’Reilly viennent renforcer les rangs de Cole et les Young Bucks et iront jusqu’à pillmaniser la cheville de Sting pour terminer le show, O’Reilly portant un diving knee drop sur la chaise.

Un bon épisode de AEW Dynamite même s’il a visiblement manqué d’un peu de temps. Beaucoup d’action avec de bons matchs à l’occasion du tournoi Owen Hart, la carte de AEW Double or Nothing se construit avec les tag-team et le match entre les clans de Jericho et Regal.

Voir aussi

En haut