AEW Dynamite

Résultats de AEW Dynamite du 28 septembre

resultats aew dynamite 28 septembre 2022

Résultats complets de l’épisode de AEW Dynamite du 28 septembre 2022.

AEW

Au programme de cet épisode de AEW Dynamite du 28 septembre en direct de Philadelphie, la Jericho Appreciation Society fête le sacre de son leader en tant que champion de la ROH — qui le défend dans le main-event, MJF s’exprime, Saraya aussi, et Jon Moxley affronte Juice Robinson.

Le bob de la discorde

La Jericho Appreciation Society (sans Jake Hager) ouvre cet épisode avec une petite sauterie sur le ring pour fêter la victoire de Chris Jericho en tant que champion de la ROH. Pour l’occasion, ils ont même invité le pizzaïolo catcheur Luigi Primo qui a fait des pizzas pour tout le monde. Sauf le public — la blague va durer trop longtemps mais ça marche pour la heat.

Après s’être envoyé les fleurs qu’un champion heel s’enverrait, Chris Jericho a un cadeau pour l’autre champion ROH de la bande, Daniel Garcia dont le frein doit être rongé depuis des kilomètres. Le cadeau est… un bob. C’en est trop (et on le comprend, un bob, quand même). Il met un pain au pizzaïolo antivax et commence à balancer ses quatre vérités à Chris Jericho avant que ce dernier ne l’arrête. Jericho lui dit que s’il prend la mauvaise décision de quitter la JAS, ils vont le mettre KO. « Tu es un sport entertainer ou un catcheur ? » lui demande-t-il.

Mais Garcia n’aura pas le temps de répondre. Bryan Danielson fait son entrée, déjà en tenue de ring, et dit à Garcia qu’il le respecte quelle que soit sa décision, qu’il reste avec la JAS ou rejoigne la BCC. Jericho conteste et dit que Garcia est à lui, mais ce dernier lui fait face. Il lui demande si jeter des pizza ou écraser Luigi Primo c’est divertissant, ou si faire équipe avec Danielson contre Jericho et Sammy Guavara c’est plus divertissant ?

Publicité

Matt Menard répond à la place de Jericho, et menace Danielson et Garcia de les mettre à terre sur-le-champ. Danielson le prend au mot et propose un match, tout de suite.

Bryan Danielson a battu Matt Menard par soumission avec son LeBell Lock. Angelo Parker était un peu trop envahissant aux abords du ring, portant un DDT à Danielson dans le dos de l’arbitre. Claudio Castagnoli est donc venu s’en occuper, le frapper et repartir en coulisse avec.

Wheeler YUTA rappelle MJF

On reste dans le Blackpool Combat Club avec Wheeler YUTA sur le ring qui a encore un compte à régler contre MJF, qui était déjà attendu pour une promo. YUTA explique qu’il s’en fout de se faire insulter ou moquer par MJF, mais s’en prendre à Tony Schiavone a été la goûte qui a fait déborder le vase. Il accuse Friedman de tout le temps se cacher derrière une faction (Inner Circle, Pinnacle, The Firm) et derrière un micro, mais le dit incapable de venir se battre avec lui.

MJF fait son entrée, il porte un jersey des Mets et se moque de la ville de Philadelphie (dont est originaire YUTA), « la ville ou vous vivez quand vous ne pouvez pas vous permettre New York ». Il insulte au passage à nouveau Tony Schiavone, loue tout de même le talent de YUTA mais ajoute qu’il l’a calmé rien qu’avec un micro la semaine dernière. Les insultes fusent, YUTA menace de le faire saigner, mais quand il s’approche de MJF, Austin et Colten Gunn font leur entrée.

MJF termine en lui proposant un match la semaine prochaine, « dans la poubelle qu’est Washington » et s’en va sans faire sa catchphrase parce que Philaldelphie ne la mérite pas. Il charge les Gunn de la faire à sa place.

Publicité

Toujours dans le Blackpool Combat Club, on retourne à l’action pour le match entre Jon Moxley et Juice Robinson. MJF assiste au match depuis les tribunes.

Jon Moxley a battu Juice Robinson par soumission avec un cross armbreaker.

Moxley célèbre sa victoire sur le ring, nargue un peu MJF quand entre un Hangman Page énervé pour se confronter au champion. MJF les interrompt pour leur signaler qu’il est toujours dans l’équation et que le gagnant de leur match devra l’affronter, mais un Wheeler YUTA sauvage apparait derrière lui et le frappe.

Publicité

Saraya, GM officieuse du roster féminin

On referme cette heure spécial Blackpool Combat Club. Saraya est sur le ring pour nous dire quelques mots. Une catcheuse de l’AEW a le droit à une promo sur le ring, vous rendez-vous compte.

Saraya s’amuse un peu avec le public. « Je vous ai manqué ? » demande-t-elle avant d’expliquer qu’elle est « abîmée, mais pas brisée », sans doute pour laisser planer l’espoir de la voir catcher à nouveau un jour, un espoir très mince qui ne va pas se faire plus grand durant cette promo où elle donne plutôt l’impression de jouer la general manager pour le roster féminin.

Elle est en tout cas là pour apporter du changement dans la division féminine qu’elle appelle à venir sur le ring. Seules les faces Toni Storm, Athena, Willow Nightingale, Madison Rayne et Skye Blue la rejoignent. Toni Storm est enfin utilisé à son plein potentiel nous dit Saraya, ajoutant qu’elle est la meilleure championne qu’ait eu l’AEW.

Britt Baker qui n’a sans doute pas trop apprécié la dernière phrase l’interrompt, avec elle Rebel, Jamie Hayter et Penelope Ford. Baker pense que Saraya n’est pas plus qu’une catchphrase, avant de sortir la sienne, puis lâche la punchline de ce segment : « J’ai mis en danger ma nuque pour l’AEW, mais contrairement à la tienne, la mienne est assez forte pour le supporter ».

Baker et Saraya s’envoient quelques insultes, mais pendant la promo le public n’a que le nom de Jamie Hayter à la bouche. Hayter qui aura sa chance au titre de championne intérim de l’AEW après Serena Deeb ce soir.

Publicité

Deeb fait son entrée pour le match de championnat contre Toni Storm, demande à tout le monde de quitter le ring mais Saraya a une idée : Le match sera un Lumberjack Match. C’est elle qui décide, donc.

Toni Storm a battu Serena Deeb par tombé avec un avalanche piledriver, après que Deeb s’est relevée du Storm Zero, pour conserver son titre. Toni Storm est exceptionnelle dans ce match, la championne qu’il fallait.

À lire aussi : Malakai Black dément avoir été libéré par l’AEW

The Acclaimed annonce en interview qu’ils proposeront un open challenge à AEW Rampage ce vendredi. Pendant ce temps la Private Party semble avoir un peu de mal avec l’autorité d’Andrade El Idolo, Matt Hardy en profite pour proposer à nouveau ses services à Kassidy et Quen.

Ricky Starks a battu Eli Isom par tombé avec son Roshambo dans un match très rapide. Petit squash pour la forme.

Chris Jericho veut détruire la ROH

Le main-event voit Chris Jericho défendre pour la première fois son titre de champion de la ROH contre un ancien champion, Bandido. Bobby Cruise fait les présentations et Ian Riccaboni est aux commentaires.

Chris Jericho a battu Bandido par soumission avec son Liontamer pour conserver son titre.

Superbe main-event. Bandido apporte beaucoup au match mais on a en face un Chris Jericho motivé à donner le meilleur de lui-même pour faire honneur au titre de la Ring of Honor.

Mais Chris Jericho a surtout une idée derrière la tête avec son règne de champion de la ROH, c’est celui de détruire la ROH. Il veut saccager l’héritage de la promotion, affronter et battre tous les anciens annonceurs, commentateurs, arbitres et champions (Même Michael Elgin ? On est sûr ?), et défie Bryan Danielson pour l’épisode du 12 octobre à Toronto. Il termine en frappant Bobby Cruise et en lui portant son Judas Effect.

Voir aussi

En haut