Culture Catch

La WWE et les réseaux sociaux : Social Network Entertainment

Les réseaux sociaux envahissent tout et font maintenant partie du quotidien de pratiquement tout les utilisateurs d’internet. Aujourd’hui pas une seule marque, entreprise ne peut imaginer son développement sans être présente sur les réseaux sociaux. La WWE n’a pas échappé à cette règle et navigue plutôt bien sur cette vague de l’internet.

En janvier dernier la WWE se voyait offrir un Mashable Award pour la campagne web Stand Up For WWE visant à donner une bonne image de la WWE et du catch en général, qui, ne nous le cachons pas, souffre d’une assez mauvaise réputation dans certain milieux. Par le biais de cette campagne, la WWE a répondu aux attaques dont elle faisait les frais lui donnant mauvaise réputation (mort de catcheurs due aux stéroïdes, dopages, drogues, images violentes et sexuellement suggestives…). Vince McMahon répondra lui même via quelques vidéos publié sur la chaîne YouTube de la fédération.

D’autres personnalités, politiques particulièrement ont participé à cette campagne, le président Obama en personne s’est même adressé au fans de la WWE pour relayer le message de la WWE. Cette campage aura rassemblé 16 000 personnes sur Twitter et 88  000 sur Facebook.

La WWE était pourtant réticente aux réseaux sociaux au début, allant jusqu’à demander à ses superstars d’y aller plus doucement et de se reserver de tweeter à propos des storylines. Aujourd’hui leur positionnement sur ce sujet a énormément changé et même mieux, les réseaux sociaux font même parti de certaines storylines. Presque toutes les superstars de la WWE ont un compte sur Twitter et avec plus de 34 millions de fans toutes pages confondu sur Facebook, la WWE a su se faire une place sur les réseaux sociaux.

Quand Twitter envahit les rings

Il arrive maintenant que parfois, certaines storylines ont lieux, ou débordent des rings sur twitter. En effet il y environs un an Chris Jericho et The Miz s’adonnaient à une petite rivalité sur Twitter, s’envoyant quelques petites vannes. Exemple plus récent, pendant la rivalité entre John Cena et The Miz, ce dernier live-tweetait un match en cage qu’il commentait en tant qu’invité, allant même jusqu’a poster une photos de John Cena que son co-équipier Alex Riley était en train de maltraiter dans ce match. Autre exemple, Michael Cole et sa fameuse « Cole Mine » pendant sa rivalité contre Jerry Lawler live-tweetait certain show et faisait même la promotion de son compte en direct.

Dernier exemple, et qui risque de durer encore plusieurs mois, la rivalité entre John Cena et The Rock, devant mener à un match à WrestleMania 28 à Miami en avril prochain. Les deux superstars s’envoie des pics et pas des moindres par tweets ou vidéos interposés. Exemple récent, John Cena parle du Rock pendant un house show. La vidéo est filmé par un fan présent dans la salle, The Rock tombe dessus et y répond :

John Cena ne tardera pas à répondre, sur Twitter :

The Rock n’a pas encore répondu, mais nul doute qu’il le fera bientôt.

Le net à defaut des rings

Toutes les superstars n’ont pas la chance de briller sur les rings, certain se contentent de cette faible exposition, d’autre font tout pour se faire remarquer… sur le net. C’est le cas de Zack Ryder. Lassé d’apparaître qu’une fois par mois à RAW et de n’avoir que trop peu de match, l’ancien Edge Head décide de créer son propre show sur YouTube. Résultat : un succès, il en est aujourd’hui à plus de 3 millions de vues et tout les fans le réclament dans les shows, des pancartes sont faites à son éffigie, si bien que la WWE avait fait retiré certaines d’entre elles.

Goldust lui aussi faisait son show sur le net, sur Twitter particulièrement. Il avait lancé une sorte de mouvement appelé #TeamGoldie, des milliers de personnes ont suivi, demandant aussi à ce qu’il soit beaucoup plus présent à l’antenne. Malheureusement, la WWE lui a demander d’arrêter d’utiliser Twitter, le trouvant apparemment un peu trop bavard sur certains sujets concernant son utilisation ou encore celle de son frère Cody Rhodes.

La WWE est donc trés présente sur les réseaux sociaux, autant par les superstars que par les fans – et notamment l’IWC, Internet Wrestling Community, et leur intrusion dans les storylines est une bonne chose pouvant en rendre certaines plus réalistes. Il serait d’ailleurs très intéressant un jour de voir un show entièrement basé sur ces réseaux sociaux.

4 commentaires

Les plus lus

En haut