#WWEParis

Le coup de pub efficace de la WWE à Paris

Pour son show parisien la WWE a mis le paquet, notamment au niveau communication. Personnalités, rencontres avec les médias, le passage à Paris des superstars n'est pas passé inaperçu.

Ce week-end, la salle fraîchement rénovée de l’AccorHotels Arena prenait des fières allures d’arène de catch. La WWE posait son ring pour un show à l’occasion de la tournée européenne WrestleMania Revenge Tour. Si au départ rien ne laissait penser que ce show allait être spécial avec l’annonce du retrait de l’Undertaker de toutes ses dates de la tournée et l’absence des champions principaux Roman Reigns et Charlotte, l’ajout de Triple H y apporte une touche spéciale. Lui aussi n’était d’ailleurs pas venu en Europe depuis 2009 et le DX Invasion Tour, une autre époque.

Vendredi dernier c’est non seulement Triple H le catcheur que Paris recevait mais aussi Triple H le vice-président exécutif, responsable des talents et de l’équipe créative ainsi que le fondateur de NXT. Pour sa venue les équipes de la WWE, du Groupe AB et de l’AccorHotels Arena ont organisé une rencontre avec quelques catcheurs – Alberto Del Rio, AJ Styles, Alicia Fox, Dolph Ziggler – et les médias ainsi que quelques personnalités françaises. Enora Malagré, Pascal Gentil, Alexandra Rosenfeld (Miss France 2005), Maxime Dereymez (Danse Avec Les Stars) mais aussi Maxime Musqua et des équipes de Golden Moustache ont répondu présent.

Triple H est venu donner de son côté une petite interview devant les caméras de WWE.com mais aussi celles de l’émission Le Tube de Canal Plus visiblement venue faire un reportage sur le passage de la WWE à Paris ainsi que de nombreux autres médias. Une interview dans laquelle Triple H a glissé que « peut-être » il faudrait amener NXT ici, à Paris.

Ces derniers ont pour la plupart assisté au show, Enora Malagré a même participé à la soirée en venant sonner la cloche au début du match entre Goldust et Curtis Axel. La chroniqueuse de Touche Pas A Mon Poste pourra se vanter d’avoir reçu une des plus grosses heat de la soirée, même si ce n’était peut-être pas l’effet voulu.

On pourrait se demander pourquoi toutes ces personnalités et ces médias ont été invités mais la réponse est assez simple. Ce que la WWE a organisé là n’était qu’une reproduction de ce qu’elle fait aux États-Unis lors de ses shows les plus importants comme WrestleMania où de nombreuses personnalités sont conviés. Le Hall of Fame de la WWE qui accueille chaque année une célébrité en son sein est un très bon exemple. L’intronisation de Snoop Dog cette année a permis à l’entreprise de faire les gros titres de nombreux grands médias dans le monde entier. La présence de Ronda Rousey à WrestleMania 31 avec The Rock aussi.

Alors que jusqu’à présent les shows de la WWE en France se faisaient intimes, entre fans de catch, la compagnie des McMahon a tenté d’attirer les regards vers elle et de s’offrir un public plus large qui prendra probablement ses billets pour les prochains shows, regardera le programme sur AB1 et RTL9 ou s’abonnera peut-être même au WWE Network. Là est tout le second objectif de la soirée en plus de plaire aux fans qui sont venus en nombre : attirer toujours plus de nouveaux fans. Et le besoin se faisait ressentir, si le succès est de nouveau au rendez-vous ces derniers temps pour la WWE en France, il y a encore quelques années la ferveur semblait retomber et les salles ne se remplissaient plus aussi facilement qu’à l’époque de leur retour entre 2007 et 2010.

Cette présence médiatique la WWE la doit aussi à l’agence D.S. Communication avec qui la compagnie a travaillé pour la première fois et qui a organisé cette rencontre entre médias et personnalités du catch sous la forme annoncée d’un « Pré-Show ». Rien à voir avec ce que nous propose la WWE sur son Network, mais plus une présentation de la soirée avec un tapis rouge et un bon briefing de la part de Triple H qui aura permis à la presse de mieux connaitre la WWE et ce qu’elle venait faire ce vendredi soir à Paris.

Attirer l’attention des médias c’est ce que la WWE cherche à faire depuis de nombreuses années déjà et l’entreprise et ses partenaires le font de plus en plus adroitement. Enora Malagré n’a pas été invitée par hasard, celle-ci attire facilement les objectifs sur elle quand elle passe quelque part. Et il suffit de voir notamment les nombreux articles des médias people qui ont suivi le lendemain sur les huées qu’a reçu la chroniqueuse, si ce n’était pas prévu cela aura permis à la WWE d’attirer les regards vers elle. Qui sait aussi si elle ne parlera pas de sa soirée dans Touche Pas À Mon Poste, le talk show quotidien le plus regardé dont le public est assez jeune et dans la cible de la WWE. Golden Moustache a également un public assez jeune et connecté, que l’on peut facilement intéresser à la WWE.

C’est un gros coup de pub efficace que la WWE s’est offerte avec ce show, à se demander pourquoi elle ne l’a pas fait plus tôt vu le nombre de médias ayant répondu présent vendredi soir. Reste à savoir si cette soirée aura un impact sur les ventes de billets des prochains shows au Hall Tony Garnier de Lyon le 11 novembre et au Zenith de Strasbourg le 12.