Review

WWE UK Championship Live : Le catch britannique made in Stamford fonctionne aussi

WWE

La WWE a présenté ce soir son show pour sa branche britannique qui s’est originellement déroulé le 7 Mai à Norwich. Au programme nous avions en particulier un match pour le titre de champion britannique détenu par Tyler Bate et aussi un match pour la place de premier aspirant au titre entre deux membres de British Strong Style.

Avant de s’attarder sur les matchs, il faut noter la production assez moyenne avec en particulier un plan sur les annonceurs ou le fond vert était des plus visibles. La salle était assez petite et très mal éclairée. Heureusement tout ça n’empêche pas d’apprécier l’ambiance britannique avec ses chants inspirés du football. On notera l’excellent duo de commentateurs inédit composé de Nigel McGuinness le britannique accompagné de Jim Ross faisant son retour à la WWE comme commentateur d’un show complet.

Deux matchs très moyens pour commencer

Le seul demi-finaliste du tournoi britannique de ce début d’année à ne pas être impliqué dans la lutte pour le titre ce soir avait l’honneur d’être le premier à mettre les pieds dans le ring, à savoir Wolfgang l’écossais. Il était opposé au catcheur favori de Michael Cole, Joseph Connors pour un duel d’anciens videurs de bars.

Un match tout ce qu’il y a de plus classique entre les deux catcheurs, avec Wolfgang mettant en avant son gabarit bien plus imposant que celui de son adversaire. Connors joue le rôle du heel, mais il manquait quelque chose à ce match qui n’a jamais passé la seconde vitesse. Malgré tout le travail de Connors sur les côtes de l’écossais, ce dernier parvient à placer sa Swanton pour la victoire. Une mise en bouche tout ce qu’il y a de plus banal.

S’en vient ensuite un match incompréhensible. TJ Perkins et Brian Kendrick qui ne se sont jamais entendu à la WWE ou à 205 Live ces dernières semaines font équipe face à Dan Moloney — un des catcheurs les moins over du tournoi britannique mais visiblement over à Norwich — et Rich Swann.

Ce match avait pour but de mettre en avant Moloney et c’était chose faite jusqu’au final… dans lequel ce même Moloney prend un small package avec une pleine poignée de son pantalon dans les mains de Brian Kendrick. Un match très moyen qui a peu enthousiasmé la foule, sauf lors du hot tag de Moloney et lors du spot ou TJP maltraite de bras de Kendrick pensant tenir celui de son adversaire britannique. Un match que tout le monde aura très vite oublié.

Pete Dunne se place en challenger avec classe

Avant le match entre Pete Dunne et Trent Seven, on nous montre un extrait d’un match ayant eu lieu la veille ou Wolfgang projette Trent Seven violemment contre le sol. Ce dernier est ensuite interviewé backstage et croise son adversaire du soir qui lui claque vigoureusement le bras dans le mur. Rien ne va plus chez British Strong Style et tout est bon pour avoir l’avantage dans ce match comptant pour la place de challenger pour le titre britannique de la WWE.

Tout le match entre les deux catcheurs tourne autour de la blessure au bras de Seven sans que jamais ça ne soit justement un obstacle ou une manière de cacher une quelconque faiblesse. On notera au passage que Pete Dunne arrive vers le ring avec la ceinture de la Progress Wrestling entre les dents. Ca ne risque pas de calmer les rumeurs de diffusion sur le WWE Network…

C’est un combat physique et tactique, et chaque comeback de Seven est coupé par Dunne qui est un catcheur formidable dans sa manière de paraitre comme le plus vicieux et le plus cérébral. Il y a du Triple H chez Pete Dunne au niveau psychologie, et du Regal dans son catch. Il est l’hybride parfait entre catch américain et catch britannique. Il fera donc face au vainqueur du match entre Tyler Bate et Mark Andrews.

Un incroyable main event

Mark Andrews arrive sur le ring avec une musique absolument abominable qui devait trainer dans un dossier de l’ordinateur de CFO$, voire la corbeille. Quand à Tyler Bate, on sent dans son attitude et son assurance qu’il prend la mesure de la ceinture qu’il porte et se comporte comme un vrai champion.

Le match en lui-même est excellent et la fin comporte un lot impressionnant de nearfalls. Si nous ne connaissions pas le résultat depuis presque deux semaines — le show ayant été enregistré pendant la tournée européenne — nous aurions pu y croire, mais ceux qui ont eu la chance de voir ce match avec des yeux vierges de tout spoilers on du sursauter plus d’une fois. En particulier lors du reverse hurricanrana rappelant le passé PWG de Mark Andrews. C’est avec le Tyler Driver 97 que Bate l’emporte et fera donc face à Pete Dunne ce samedi soir lors de NXT TakeOver : Chicago, non que sans ce dernier ne vienne mettre deux ou trois marrons à Mark Andrews pour le fun au moment ou les deux catcheurs se confrontent dans le ring.

Si on peut retenir quelque chose de ce show c’est que bien qu’il y ait un engouement pour la scène britannique, le roster britannique de la WWE est encore un peu light, et si la WWE ne parvient pas à attirer prochainement certains des réels joyaux de la scène du Royaume-Uni (Will Ospreay, Marty Scurll ou Zack Sabre Jr), un show hebdomadaire n’a que peu de sens. Un show toutefois de bonnes qualité bien aidé par la durée limitée de 1h30.

WWE UK Championship Live : Le catch britannique made in Stamford fonctionne aussi
Cliquez pour commenter
En haut