Preview

Carte finale de WWE SummerSlam 2017

WWE

On aime cette période de l’année. Presque aussi intense que celui de WrestleMania, le weekend de SummerSlam apporte lui aussi son lot de grands moments, de feel good et parfois de surprises. Comme l’année dernière, le pay per view durera quatre heures — sans compter les deux heures de kickoff — dans lesquelles la WWE a casé douze matchs plus ou moins intéressants.

SummerSlam est, avec le Royal Rumble, WrestleMania et les Survivor Series, l’un des quatre pay per views du Big Four dans lesquels les deux brands RAW et SmackDown se mélangent pour offrir des shows plus long que les pay per view habituels, désormais réservés à une brand unique. Un calendrier plus difficile à suivre mais qui permet à ces quatre grands shows de servir de piliers pour une année de la WWE.

Mais au total ces six heures de shows il faut les remplir. Là où NXT TakeOver est un produit qui va droit au but et nous épargne le superflu de matchs et storylines moins intéressants, SummerSlam — tout comme les autres pay per views du Big Four — est un long tunnel dont la lumière est un main-event « attraction » avec ici, un Fatal 4-Way entre ce qui se fait de plus monstrueux et brutal actuellement à RAW.

Finn Balór patiente encore

Dans ce tunnel par exemple, on croisera Finn Balór qui devra affronter un Bray Wyatt toujours aussi usant et qui tourne en boucle depuis des mois. C’est assez simple en fait: Bray Wyatt n’a eu qu’à changer les noms sur les scripts de ses promos de la rivalité contre Seth Rollins pour mettre ceux de Finn Balór.

Finn Balór lui, un an après avoir été l’une des attraction principal de SummerSlam 2016 se retrouve là, à tanguer a milieu d’un océan de vide qu’est cette rivalité, sans doute pour patienter en attendant sa nouvelle chance au titre Universal de la WWE qu’il mérite toujours après avoir du laisser le titre sur une blessure à l’épaule, vingt-quatre heure après l’avoir remporté l’année dernière.

Maigre lot de consolation: Finn Balór ressortira son côté Demon pour le match de ce dimanche, de quoi ajouter un peu d’attraction à un match qui n’en est absolument pas une.

On retrouvera aussi Big Cass, désormais solo face au Big Show pendant qu’Enzo Amore sera suspendu au dessus du ring dans une cage. Sans doute le match avec le moins d’intérêt de la soirée. On sait que la WWE compte sur la carrière solo de Big Cass alors sa victoire est plutôt inévitable.

Les titres secondaires vont devoir se démarquer

Il est aussi difficile de s’intéresser aux titres secondaire. On peut mettre un point positif à la rivalité entre AJ Styles et Kevin Owens pour le titre de champion des Etats-Unis qui reste assez intéressante malgré le petit jeu de la patate chaude avec la ceinture ces dernières semaines et qui verra ce dimanche son match accompagné d’un Shane McMahon floqué d’un maillot d’arbitre. De quoi s’attendre à quelques spots contre l’arbitre, des spots qu’on espère pas trop téléphonés.

La division tag team est évidemment représentée lors de ce SummerSlam. D’un côté pour RAW ce sont Seth Rollins et Dean Ambrose, qui nous auront bien fait languir sur une petite réconciliation des deux anciens partenaires du Shield ces dernières semaines, et qui iront affronter les actuels champions Cesaro et Sheamus.

Pour SmackDown c’est un match revanche entre les New Day, devenus champions par équipe lors de Battleground et les Usos. Pas énormément de chose à attendre d’un affrontement comme celui-ci et la WWE l’a bien compris, puisqu’elle l’a placé dans le kickoff du pay per view.

Autre match revanche, et pour la division Cruiserweight cette fois. Akira Tozawa, devenu champion lors de Monday Night RAW cette semaine défendra son nouveau titre contre l’ancien Roi des Cruiserweights Neville qui a du mal à se remettre de sa défaite. La rumeur court comme quoi Neville aurait demandé un peu de repos ces prochaines semaines, et que le changement de titre à RAW en soit la raison. Ainsi le match revanche a lieu ce dimanche et Neville est tranquille. Cela ne laisse que peu de suspense quant au résultat.

Petite désolation: le titre Intercontinental. The Miz détient la ceinture mais n’a aucun adversaire en vue. Il s’incruste dans d’autres storylines comme pour le Miz TV avec les quatre adversaire du main event pour le titre Universal, mais n’a pas de challenger pour le plus grand évènement de l’été. Dommage.

John Cena et Randy Orton relayés au second plan

La présence presque anecdotique de John Cena et Randy Orton aurait par contre pu surprendre il y a encore quelques années. Ceux qui furent les deux plus grandes stars de la fin des années 2000 et début des années 2010 sont aujourd’hui sur la fin de leur carrière et laissent maintenant volontiers cette place à la nouvelle génération. Personne n’y aurait cru à l’époque.

Beaucoup il y a encore quelques semaines imaginait John Cena aller affronter Jinder Mahal pour le titre de champion de la WWE. Non seulement pour égaler le record officiel de championnats détenus par Ric Flair, mais aussi parce que cette affiche semblait totalement logique: le patriote John Cena contre l’étranger qui n’aime pas l’Amérique Jinder Mahal. Il n’en sera rien, John Cena a perdu sa place de challenger en faveur de Shinsuke Nakamura.

Mais en perdant cette place, il a gagné un nouvel adversaire en la personne de Baron Corbin. Un adversaire à qui il a déjà fait beaucoup perdre, puisque lors de l’épisode de SmackDown Live de cette semaine John Cena a distrait celui qui était Mr Money In The Bank lors de son cash in contre Jinder Mahal. Résultat le champion de la WWE a conservé son titre et Baron Corbin repart bredouille. Le mieux pour Corbin — s’il doit garder un minimum de crédibilité, tout dépend de ce que la WWE attend désormais de lui maintenant — c’est de battre John Cena, même de manière fourbe, il est heel de toute façon.

Randy Orton de son côté se retrouve face à un Rusev qui a du mal à se remettre sur les rails depuis sa séparation (professionnelle) avec sa manageuse Lana et son arrivée à SmackDown. Après un flag match match inutile à Battleground perdu face à John Cena c’est Randy Orton qu’il devra battre, histoire de ne pas décevoir et paraitre encore plus fragile qu’il ne l’est déjà.

Catch féminin: Le retour opportun de Sasha Banks, la menace opportune de Carmella

Du côté des titres féminins on a fait pour une fois dans la simplicité. Deux match en un contre un, et c’est pas plus mal. On regrettera simplement que les autres catcheuses n’aient pas le droit à des matchs sans enjeu comme ce fut le cas lors de précédents évènements du Big Four.

Pour RAW c’est un mal pour un bien qui a permis à Sasha Banks de se hisser à la place de challengeuse au titre de championne de la brand rouge détenu par Alexa Bliss. Bayley était normalement celle qui devait affronter la championne ce dimanche, mais un match contre Nia Jax a mis fin à sa route vers SummerSlam. Une luxation de l’épaule qui tombe au plus mauvais moment. C’est aussi Nia Jax que Sasha Banks a battu pour devenir challengeuse à la place de Bayley, et c’est souvent dans ce genre de configuration que les surprises peuvent survenir. Sasha Banks championne dimanche soir ? On n’aurait aucun mal à miser là-dessus.

A SmackDown c’est Natalya qui a la chance — y’a pas d’autres mots quand on voit le peu d’opportunité qu’a eu la canadienne dans sa carrière — d’affronter la championne de la brand bleue Naomi. Mais il y a un élément qui risque de mettre fin au rêve de Natalya: la première Mrs Money In The Bank, Carmella. Celle-ci se fera sans surprise un plaisir de casher sa mallette ce dimanche sur une Natalya fraichement championne. On n’aurait aucun mal à miser là-dessus non plus.

La chance de Nakamura

S’il y en a un par contre qui n’a pas eu de chance avec la mallette, c’est Baron Corbin. Alors qu’il voyait Jinder Mahal toujours inanimé sur le ring après un Attitude Adjustment de John Cena, Corbin a encaissé le contrat de Mr MITB remporté en juin dernier, mais pas de chance: John Cena était toujours dans les parages et s’est fait un plaisir de distraire Baron Corbin, permettant à Jinder Mahal de remporter le match et de conserver son titre.

Un moindre mal pour un grand bien. Cet évènement nous permet de nous rassurer sur l’issue du match de dimanche. En effet, Shinsuke Nakamura est le challenger de Jinder Mahal pour le titre de champion de la WWE et la peur de voir Baron Corbin bondir pour casher sa mallette sur le japonais était réelle et approprié. La WWE est assez forte quand il s’agit de nous décevoir dans son booking avec les stars de la trempe de Nakamura.

Dimanche il n’y aura rien à craindre si ce n’est une victoire de Jinder Mahal, mais SummerSlam est l’évènement idéal pour Shinsuke Nakamura et on n’a pas envie d’être déçu ce dimanche alors on y croit.

La fin de Lesnar ?

C’est du moins ce qui se profile. Brock Lesnar devrait quitter la WWE prochainement… à une condition: celle de perdre le titre de champion Universal de la WWE ce dimanche. Ce n’est sans doute pas par hasard que Paul Heyman a annoncé ceci, et ce n’est sans doute pas un hasard si plusieurs informations tendent à laisser penser que Brock Lesnar aient des envies de retourner combattre à l’UFC.

Mais pour le moment c’est sur un ring de catch qu’on va le retrouver, face à Roman Reigns, Braun Strowman et Samoa Joe. Une affiche poids lourds, tout ce que fait de mieux la brand rouge dans cette division… et surtout tout ce qui est en mesure de menacer le règne de Brock Lesnar.

Samoa Joe a eu sa chance seul face à lui à Great Balls of Fire, mais sans succè. Braun Strowman ne l’a encore jamais affronté en un contre un et Roman Reigns a résisté assez longtemps face à lui lors de WrestleMania 31 avant le cash-in de Seth Rollins, mais a aussi et surtout battu l’Undertaker, chose que seul Brock Lesnar avait fait auparavant.

Brock Lesnar se trouve ainsi menacé par trois adversaire qui ont ce qu’il faut pour le battre, et tout porte à croire que SummerSlam se terminera avec un nouveau champion Universal de la WWE.

WWE SummerSlam 2017 — Kickoff
WWE Network / Youtube / Facebook Live, 23h

Titre de champion Cruiserweight : Akira Tozawa (c) contre Neville
Titres de champions par équipe de SmackDown : New Day (c) contre The Usos

WWE SummerSlam 2017
WWE Network, 1h / AB1 (VF) 1h10

Titres de champions par équipe de RAW : Sheamus & Cesaro (c) contre Dean Ambrose & Seth Rollins
• Big Cass contre The Big Show, Enzo suspendu dans une cage au dessus du ring
• Finn Balór contre Bray Wyatt
Titre de champion des Etats-Unis : AJ Styles (c) contre Kevin Owens, Shane McMahon est arbitre
• Randy Orton contre Rusev
• John Cena contre Baron Corbin
Titre de championne de RAW : Alexa Bliss (c) contre Sasha Banks
Titre de championne de SmackDown : Naomi (c) contre Natalya
Titre de champion de la WWE : Jinder Mahal (c) contre Shinsuke Nakamura
Titre de champion Universal de la WWE : Brock Lesnar (c) contre Roman Reigns contre Braun Strowman contre Samoa Joe

Cliquez pour commenter
En haut