Preview

Carte finale de WWE Hell In A Cell 2017

Ce dimanche c’est WWE Hell In A Cell, le pay per view à theme dans lequel se déroule habituellement quelques matchs dans la grande cage où tout ou presque est permis. Cette année c’est SmackDown qui a le droit à ce pay per view et qui verra deux matchs du genre pendant cette soirée.

Pas de cage pour les titres majeurs

Etonnamment aucun des matchs pour les titres majeurs, féminin et masculin, n’auront le droit à la cage cette année. On peut s’en désoler car l’année dernière à RAW Kevin Owens défendait son titre de champion Universal dans la cage tandis que Sasha Banks et Charlotte Flair s’y affrontait, et ce dans le main event du pay per view. Mais il faut aussi ne pas oublier que le Hell In A Cell était traditionnellement utilisé pour mettre fin à une rivalité qui durait depuis longtemps comme ce sera sans doute le cas entre les New Day et les Usos. Le Hell In A Cell on le préfèrerait rare, comme il l’a longtemps été. Et puis remettre Charlotte Flair dans un Hell In A Cell une nouvelle fois cette année aurait été peut-être de trop.

On se rassure aussi sur le fait que le kickoff n’aura pas un match important. On y retrouve juste Shelton Benjamin en équipe avec Chad Gable contre les Hype Bros. Il est jute assez dommage que Shelton Benjamin n’ai pas eu le droit à un retour plus intéressant et que Chad Gable soit en solo aujourd’hui, et que les deux servent en réalité à préparer la séparation et la rivalité entre Zack Ryder et Mojo Rawley.

Pas plus important mais pendant le pay per view cette fois, un match entre Rusev et Randy Orton. Rusev est ravi, même s’il ne sait pas ce que ça veut dire en anglais (elated). Il a battu Randy Orton en quelques secondes, obtenant sa vengeance sur la Viper suite au match de SummerSlam où il a perdu en quelques secondes aussi. Le bulgare avait donc tenu à fêter sa victoire en grande pompe, mais la fête a été gâché par Randy Orton, d’où ce nouveau match. Simple et efficace. On espère tout de même une nouvelle victoire de Rusev.

Le catch contre l’entrée

Dolph Ziggler nous a tous fatigués, ça y est. Semaine après semaines celui-ci reprenait les entrées les plus célèbres de la WWE en répétant à qui veut l’entendre que n’importe qui peut les faire et que ce qui était plus important, c’était le catch, l’in-ring. Évidemment cela a attiré celui qui possède aujourd’hui l’entrée la plus populaire de la WWE, Bobby Roode et son Glorious. Roode représente dans cette rivalité tout ce que Ziggler n’aime pas à la WWE et on a pour le coup du mal à se dire qu’il a tort lors qu’il dit à l’ancien champion de NXT qu’il n’est « rien d’autre qu’une entrée ». Sans cette entrée, Roode n’aurait certainement pas eu le succès qu’il a aujourd’hui. Quant à dimanche, c’est sans doute l’entrée qui va gagner. Désolé le catch.

Là par contre on ne sait pas trop quoi penser. On a ruiné toutes les chances de Baron Corbin d’intégrer le main event dans les prochains mois, et ça personne ne va s’en plaindre. Corbin a perdu sa mallette de Mr Money In The Bank sans réussir à battre Jinder Mahal, niveau crédibilité on a du mal à faire plus nul. Lot de consolation: un match de championnat des Etats-Unis contre AJ Styles, aux dépends de Tye Dillinger qui s’est pas mal démené dans cette rivalité pour jour la troisième roue du carrosse, et qui aurait au moins pu s’intégrer au match pour un triple menace — et repartir avec le titre, parce que quand même c’est Tye Dillinger.

Une dernière fois entre les New Day et les Usos

On entre dans la partie la plus importante de la carte, le match pour les titres de champions par équipe de SmackDown. Les New Day et les Usos se sont déjà échangés les titres à deux reprises pour sans doute grossir les nombres dans le palmarès des deux équipes. Mais il faut bien que la rivalité se termine un jour, et comme on est à Hell In A Cell, rien de mieux que la grande cage pour mettre un point final à tout ça.

La rivalité est longue, mais il est difficile de se plaindre étant donné la qualité non seulement des matchs, mais aussi des promos du build up. On en oublie les quelques matchs lors des épisodes de SmackDown Live mais c’est parce que souvent, en face, les équipes ne sont pas à la hauteur de la rivalité.

Les New Day doivent quand même conserver leurs titres, un nouveau changement serait de trop. Le trio reste après toutes ces années dans les petits papiers de la WWE et on doute qu’ils aient envie de les lâcher maintenant.

Mauvais timing pour Natalya

Natalya méritait bien le titre de championne de SmackDown. Mais le timing qui l’entoure par contre, moins. Devenir champion·ne alors qu’il existe détenteur ou une détentrice de mallette Money In The Bank n’est pas un cadeau, et c’est sans doute encore moins le cas quand on est une femme — les règnes féminins étant toujours moins bien mis en avant et moins longs dans les roster de RAW et SmackDown.

Charlotte Flair elle, est arrivée juste après les mésaventures médicales de son paternel Ric Flair et s’est retrouvée directement challengeuse au titre de Natalya. On n’ose y voir un lien mais connaissant la WWE, vouloir donner dans l’émotionnel avec une victoire de Charlotte Flair en forme d’hommage ne serait pas une surprise.

Reste que Carmella traîne toujours dans les parages avec sa mallette — et James Ellsworth en laisse — et que comme pour la dernière fois, peu importe qui sortira gagnante du match, la championne devra se méfier. Il serait fort sympathique que l’on nous évite un règne de quelques minutes de Charlotte Flair, par contre. Une victoire de Natalya est préférable.

Jinder Mahal ou le non-sens total

Le match pour le titre de champion de la WWE n’est pas un Hell In A Cell. On pourrait trouver ça surprenant, mais en sachant que Jinder Mahal a défendu son titre dans un Punjabi Prison contre Randy Orton cet été, on peut se dire que la WWE cherche à ne pas faire trop redondant pour son match contre Shinsuke Nakamura.

Ce n’est pas vraiment la redondance le problème de cette rivalité. Elle n’a aucun bon sens, en fait. On a un champion, Jinder Mahal qui depuis qu’il est devenu champion dénonce le racisme dont il est victime de la part du public Américain. On pourrait se joindre à sa cause… s’il était face. Mais le problème ne s’arrête pas là: dénoncer le racisme reste une bonne chose, mais pourquoi le faire en attaquant Shinsuke Nakamura à base de cliché raciste sur le Japon ? Aucun bon sens, on vous dit.

La rivalité est si mauvaise, qu’on trouverait presque dommage le fait que Shinsuke Nakamura gagne le titre après ça. Mais il faut que le règne de Jinder Mahal se termine, tournée Indienne en décembre ou pas.

Dernière étape avant le titre pour Kevin Owens ?

Le second Hell In A Cell de la soirée opposera Kevin Owens à Shane McMahon. Tout est parti d’une histoire d’arbitrage que Kevin Owens ne trouvait pas suffisamment impartial à son goût, ce qui lui aurait coûté le titre de champion des Etats-Unis.

L’utilisation de la cage n’est ici que la réponse à la brutalité de l’attaque physique de Kevin Owens sur Vince McMahon et sans doute aussi verbale envers les enfants de Shane McMahon. Un Hell In A Cell qui ne sera pas que ça, puisque Shane McMahon a ajouté lors du dernier épisode de SmackDown la stipulation de Falls Count Anywhere. Les deux stipulations n’ont pas grand chose à voir et le FCA fait de la cage qu’un simple prétexte, ce qui est assez bête. Ce sera juste l’occasion pour Shane McMahon de nous offrir un ou deux spots bien dangereux comme il sait les faire.

Une victoire de Kevin Owens, qui vit sans doute l’une de ses rivalités les plus importantes de son passage à la WWE — tout le monde n’a pas la « chance » de se retrouver face au clan McMahon, est préférable histoire de garder une crédibilité assez forte pour la suite, qu’on imagine bien dans la course au titre de champion de la WWE.

WWE Hell In A Cell 2017 — Kickoff
WWE Network / Youtube / Facebook Live, 1h

• Shelton Benjamin et Chad Gable contre The Hype Bros

WWE Hell In A Cell 2017
WWE Network, 2h / AB1 (VF), 2H10

• Rusev contre Randy Orton
• Dolph Ziggler contre Bobby Roode
Match pour le titre de champion des Etats-Unis : AJ Styles (c) contre Baron Corbin
Match Hell In A Cell pour les titres de champions par équipe de SmackDown : The New Day (c) contre The Usos
Match pour le titre de championne de SmackDown : Natalya (c) contre Charlotte Flair
Match pour le titre de champion de la WWE : Jinder Mahal (c) contre Shinsuke Nakamura
Match Hell In A Cell : Shane McMahon contre Kevin Owens

Cliquez pour commenter
En haut