Preview

WWE Royal Rumble 2018 : Et si c’était l’heure d’Asuka ?

Pour la première fois, les catcheuses de la WWE auront leur Royal Rumble. Et c’est probablement une catcheuse de RAW qui pointera le logo de WrestleMania dimanche 28 janvier.

WWE

Ce dimanche pour la première fois de l’histoire de la WWE, les Superstars féminines s’affronteront dans un Royal Rumble, un vrai. Elles seront trente, se feront passer par dessus la troisième corde et la gagnante ira à WrestleMania affronter la championne de sa brand. Il aura fallu attendre 2018 pour que l’on puisse enfin se réjouir d’une telle nouvelle.

De toutes les stipulations « traditionnelles » que propose WWE comme le Money In The Bank, le Survivor Series, le Hell In A Cell ou encore l’Iron Man Match, le Royal Rumble était sans doute la plus simple à transposer chez les femmes du roster. Mais jusqu’à récemment, les titres féminins étaient peu mis en avant pendant les Road To WrestleMania et WrestleMania lui-même. Et quand elle faisait des matchs du genre, la WWE s’arrêtait à des batailles royales simplifiées où il suffisait à ses participantes de se faire sortir du ring — le passage par dessus la troisième corde n’était même pas nécessaire.

Mais c’est le passé, Stephanie McMahon est venu elle-même annoncer lors d’un épisode de Monday Night RAW en décembre dernier — sans rien dire à personne, même pas au première concernée, d’où les réactions surprises et hors-personnages à ce moment — qu’elles s’affronteraient pour la première fois dans un Royal Rumble.

Il va falloir remplir, et faire sans Ronda Rousey

L’un des problèmes de ce match que beaucoup pointent : c’est les trente catcheuses. Comme il n’était évidemment pas question de faire de différence entre le match féminin et le match masculin, les règles seront les mêmes ainsi que le nombre de participantes. À l’heure où sont écrites ces lignes les rosters principaux de la WWE compte 19 catcheuses présente à plein temps et en mesure de participer au match. Pour en arriver à 30, il va falloir faire venir quelques catcheuses de NXT et peut-être rappeler d’anciennes catcheuses.

Du côté de NXT aucun problème: plusieurs catcheuses montrent semaine après semaines qu’elles sont prêtes à sauter le pas vers RAW et SmackDown. Kairi Saine, gagnante du WWE Mae Young Classic peut y avoir sa place, le public la connait déjà un peu. L’Iconic Duo de Billie Kay et Peyton Royce pourrait sans souci y faire ses débuts dans les rosters principaux. Une participation de Nikki Cross serait aussi très appréciable. La championne Ember Moon ne serait pas non plus de trop.

Au niveau des surprises, outre une participation de Ronda Rousey dont on a pas besoin pour cette première, on peut s’attendre à un la participation de Brie et Nikki Bella — présente aux 25 ans de RAW. Molly Holly est elle aussi une potentielle participante au match. Michelle McCool a aussi été mentionnée parmi les rumeurs. Kelly Kelly et Kaitlyn pourraient elles aussi faire un retour sur le ring de la WWE dans un futur proche, le Royal Rumble serait alors une bonne occasion.

La gagnante à RAW…

Il y a depuis la séparation de RAW et SmackDown deux championnes dans les roster principaux. Actuellement les ceintures sont détenues par Alexa Bliss (RAW) et Charlotte Flair (SmackDown), et quelques possibilités de challengeuse pour WrestleMania 34 sont à envisager — sans oublier Carmella qui peut surgir à tout moment pour encaisser sa mallette de Mrs MITB.

À RAW tous les regards se tournent évidemment vers Asuka. Celle qui a fait son entrée dans la brand rouge en octobre dernier, toujours invaincue si on oublie une bataille royale à NXT à ses débuts, est actuellement dans le roster celle qui part ultra-favorite pour remporter cette bataille royale. Alexa Bliss qui semble la craindre au point de lancer Nia Jax contre elle ces dernières semaines n’aura qu’à bien se tenir.

Nia Jax n’est d’ailleurs pas non plus une option à écarter, surtout depuis le retrait de Paige qui pouvait être l’une des favorites du match aussi. Son récent match face à Asuka était un bon affrontement à tel point qu’on trouve dommage que la WWE n’ait pas gardé la primeur de celui-ci pour un événement plus important avec un build up et une storyline plus intéressante. Mais les choses ne font peut-être que commencer et les voir à nouveau l’une contre l’autre à WrestleMania dans un match où l’une des deux est championne resterait très intéressant. Et tant pis pour Alexa Bliss qui regrettera d’avoir monté Nia Jax contre Asuka.

…plutôt qu’à SmackDown

À SmackDown, c’est plus difficile. Le roster de la brand bleue souffre d’une sorte de routine due à son effectif. Les trois catcheuses de la Riott Squad y ont bien apporté un peu de nouveauté mais on imagine aucune d’entre elle remporter la bataille royale cette année. Sans oublier l’habitude de la WWE a faire briller la brand rouge, SmackDown pourrait bien être le perdant de ce match.

La seul alternative pour SmackDown, c’est l’hypothèse folle des débuts de Ronda Rousey à la WWE. Les rumeurs l’annonçant faisant ses débuts dans le Rumble Match féminins continuent de hanter les rêves des fans mais cela a peu de chance d’arriver si l’on en croit le calendrier de tournage de la combattante en MMA qui tournera le film sur sa vie Mile 22 ce jour là, loin de Philadelphie. Et Ronda Rousey dans le B-Show ? On a du mal à y croire, la WWE réserve souvent ce genre de guest star pour Monday Night RAW.

Et l’idée d’une victoire de Ronda Rousey dans le premier Royal Rumble féminin alors qu’un roster entier de femmes qui sont ici à plein temps en rêvent sans doute depuis longtemps serait un vilain pied de nez de la compagnie de Stamford. Laissons briller celles qui bossent depuis longtemps et méritent ce match.

WWE Royal Rumble 2018 : Et si c’était l’heure d’Asuka ?
Cliquez pour commenter
En haut