Monday Night RAW

Résumé et résultats de WWE RAW du 29 janvier

Lancement de la Road To WrestleMania dans l’épisode de Monday Night RAW du 29 janvier.

ESPN

C’est le premier RAW après WWE Royal Rumble, la route vers WrestleMania 34 est bel et bien lancée. Si chez les hommes le gagnant du Rumble Shinsuke Nakamura nous donnera des nouvelles ce mardi à SmackDown, Asuka est dans la brand rouge et n’a pas encore eu le temps de nous dire qui elle comptait affronter, la faute à l’arrivée de Ronda Rousey.

Il va aussi falloir trouver un challenger au titre de champion Universal de la WWE, Braun Strowman et Kane ayant échoué ce dimanche face à Brock Lesnar. Pour ce faire, il y aura Elimination Chamber le 24 février prochain. Ce lundi soir commençaient les qualifications pour l’Elimination Chamber. Trois match ont eu lieu dans cet épisode:

• Woken Matt Hardy contre Elias
• John Cena contre Finn Balor
• Braun Strowman contre Kane dans un Last Man Standing match

Au programme de cet épisode aussi, un match revanche pour le titre de champion Intercontinental entre Roman Reigns et le Miz.

***

Stephanie McMahon ouvre cet épisode de RAW qui s’est refait une beauté avec de nouveau graphisme et un nouveau commentateur en la personne de Johnathan Coachman qui remplace Booker T. Elle revient sur le Rumble match féminin de la veille et avec une assez grande fierté sur l’arrivée de « la nouvelle Superstar de la WWE, l’ancienne champion Bantamweight de l’UFC Ronda Rousey ».

Mais elle nous rassure un peu, ce soir il est question de la gagnante de ce Royal Rumble, Asuka, qui fait son entrée. Stephanie McMahon choisi ce moment pour annoncer, sobrement faut le noter, la tenue d’un match Elimination Chamber féminin le 24 février prochain.

Asuka est rapidement suivi par Sasha Banks qui la défie pour un match ce soir, le match est accepté par Stephanie McMahon. Bon segment d’ouverture, personne n’en a trop fait pour une fois.

Braun Strowman a encore soulevé un truc

C’est l’heure du premier match de la soirée et on commence littéralement avec du lourd : celui entre Braun Strowman et Kane, le Last Man Standing. Le match ne dure pas très longtemps, Braun Strowman démonte Kane, puis l’estrade sur laquelle repose la table des commentateurs pour la renverser sur Kane. Fin du match, Kane n’a pas pu se relever.

Interviewé ensuite par Corey Graves qui lui demande ce qu’il vient de faire, Braun Strowman à la réponse du siècle la plus simple « J’AI FAIT MON TRAVAIL, Kurt Angle a dit Last Man Standing et je suis toujours debout »

En coulisse après la publicité il se fait disputer par le General Manager et répète à peu près ce qu’il a dit à Corey Graves avant d’ajouter qu’à Elimination Chamber il sera aussi le dernier homme debout. On espère que Braun Strowman soulèvera la cage de l’Elimination Chamber, du coup.

Woken Matt Hardy a interrompu la chanson d’Elias pour le match qui les oppose et qualifiera le vainqueur pour une place dans l’Elimination Chamber. Malheureusement pour Matt Hardy (et pour nous) sa rivalité contre Bray Wyatt n’est pas terminée et ce dernier intervient virtuellement dans le match et cause sa défaite. Elias rejoint Braun Strowman dans l’Elimination Chamber.

The Miz conserve son titre Intercontinental

Les promos par téléphones ce n’était visiblement pas que pour le Rumble, puisque The Miz nous en offre une pour nous parler du match revanche pour le titre Intercontinental contre Roman Reigns. Le match a lieu tout de suite après.

C’est un excellent match dans lequel The Miz s’acharne sur une supposée blessure au genou de Roman Reigns avec notamment une assez long Figure Four. On aura aussi le droit à un nearfall dans chaque camp, mais une intervention de Bo Dallas et Curtis Axel va distraire Roman Reigns et permetre au Miz de porter un roll up à son adversaire et remporter le match, et rester ainsi champion Intercontinental.

Les Revival ont affronté et battu Heath Slater et Rhyno. Interviewé après le match, ils se vantent d’avoir battu les premiers champion par équipe de SmackDown et explique ne pas vivre dans le passé, contrairement à ceux qui les soutiennent en chantant « EC DUB’ EC DUB’ EC DUB' »

Finn Bálor est avec Anderson et Gallows pour une promo en coulisse où il parle du temps qu’il passé dans le Rumble Match la veille (57:38) et que son opportunité de devenir challenger dans ce match lui a été volé par John Cena. Mais il entend bien se venger ce soir en le battant pour se qualifier pour l’Elimination Chamber.

Asuka et Sasha Banks assurent le spectacle

Avant son match contre Asuka, Sasha Banks est en interview. Elle annonce que nous sommes à quelques instants de la voir battre Asuka, qu’après deux ans et demi d’invincibilité, c’est maintenant son tour.

Évidemment il ne fallait pas compter là-dessus. Mais Sasha Banks a pris pas mal de risque dans ce match, notamment lors de son dive sur Asuka où elle a plutot rencontré le pied de son adversaire avant de s’écraser au sol. Sasha Banks est définitivement incassable. Asuka se sortira du Banks Statement mais Sasha Banks ne parviendra pas à se sortir de l’Asuka Lock. C’était un très bon match, en tout cas. Dommage que le public n’était pas à fond dedans.

Sheamus et Cesaro défendent leurs titres de champions par équipe de RAW face à Titus O’Neil et Apollo Crews, parce que pourquoi pas. Encore un bon match, pas aussi long que le précédent mais Apollo Crews lui aussi aiment prendre des risques. The Bar remportent le match et conservent leurs titres.

John Cena gagne sa place dans l’Elimination Chamber

Dans le main-event, Finn Bálor affronte John Cena pour une place dans l’Elimination Chamber match. Luke Gallows et Karl Anderson sont aux abords du ring.

Un match dans lequel on retrouve un John Cena hésitant, semblant se poser des questions — sortant même du ring pour réfléchir deux secondes et dire aux commentateurs « j’essaye juste d’aller à WrestleMania » — pendant que Finn Bálor lui résiste. On peut alors se dire qu’il va perdre, surtout avec les rumeurs d’un match contre l’Undertaker, une apparition du Deadman pour le distraire et faire gagner Bálor aurait pu être envisageable.

Mais il n’en sera rien, John Cena réussira à venir à bout de Finn Bálor avec un deuxième AA dont ce dernier ne se relèvera pas. John Cena gagne ainsi sa place dans l’Elimination Chamber.

Un assez bon épisode de Monday Night RAW qui se termine quand même d’une manière assez intrigante d’un côté avec des questions sur l’avenir proche de Finn Bálor mais aussi sur quelle route va-t-on nous emmener avec John Cena.

Cliquez pour commenter
En haut