SmackDown Live

Résultats de WWE SmackDown Live du 31 juillet

Résumé et résultats de l’épisode de WWE SmackDown Live du 31 juillet.

WWE

Un bon programme pour l’épisode de SmackDown Live de ce mardi. Zelina Vega catchera pour son premier match à SmackDown contre Lana et Les Usos feront face à The Bar dans le cadre du tournoi pour la place de challengers au titre par équipe. Pour le reste, une confrontation entre Jeff Hardy et Randy Orton, une autre probable entre le Miz et Daniel Bryan et les premiers mots de Samoa Joe en tant que challenger d’AJ Styles.

Charlotte Flair de retour

C’est avec la division féminine et le titre de championne de SmackDown qu’on ouvre cet épisode. Becky Lynch est sur le ring interviewée par Renee Young afin de discuter de son match qui l’attend face à Carmella à WWE SummerSlam 2018 dans une vingtaine de jours.

Becky Lynch dit ne pas avoir été championne depuis 2016 mais qu’elle compte bien remporter le titre et arriver à WWE Evolution avec le titre de championne de SmackDown. Elle se dit être née pour être championne et se bat pour être championne.

Carmella l’interrompt, mais n’a pour le moment que de bons mots pour Becky Lynch. Elle la félicite pour sa victoire de la semaine dernière avant de mentionner l’importance de WWE Evolution et revient avec émotion sur son parcours depuis NXT où beaucoup de gens lui disaient qu’elle ne serait jamais plus qu’une manager pendant que Becky Lynch réussissait de son côté.

Mais c’est évidemment un leurre pour attaquer Becky Lynch un peu plus tard, en faisant lancer le theme song de James Ellsworth et en l’attaquant dans le dos.

Ce que Carmella n’avait pas vu venir, c’est que Charlotte Flair avait choisi cette soirée pour faire son retour à WWE SmackDown Live et est venue en aide à Becky Lynch.

Au retour de la pub Carmella retrouve Paige en coulisse qui lui annonce que ce soir elle affrontera Charlotte Flair, et que si celle-ci gagne, elle sera ajouté au match de championnat de SummerSlam pour en faire un triple menace, et on avoue qu’on a un peu peur pour Becky Lynch du coup.

The Bar contre The New Day la semaine prochaine

The Bar battent les Usos avec un roll up de Sheamus sur Jimmy Uso qui s’est pris les genoux de Sheamus en tentant un frog splash. The Bar et les New Day s’affronteront la semaine prochaine dans la finale du tournoi pour la place de challengers aux titres de champions par équipe de SmackDown des Bludgeon Brothers.

En interview avec Renee Young, Charlotte Flair explique qu’elle était simplement venue pour voir Becky Lynch mais qu’elle a eu une chance d’aller à SummerSlam. C’est aussi simple que ça et aussi un peu gênant. On a vraiment vraiment peur pour Becky Lynch.

AJ Styles : bon champion, mauvais père

Samoa Joe arrive sur le ring pour expliquer ses agissement sur AJ Styles la semaine prochaine. Il est challenger et il en aurait normalement pas besoin mais il faut bien qu’il parle. Il explique avoir beaucoup de respect pour AJ Styles, pour ce qu’il a réussi à SmackDown Live et pour avoir rendu du prestige au titre de champion de la WWE — il peut aussi remercier Brock Lesnar vu ce qu’il a fait du titre Universal, au passage.

Mais Samoa Joe sait frapper là où ça fait mal et s’en prend au père qu’est AJ Styles, expliquant qu’il a échoué en tant que père et en tant que mari, et qu’il aurait mis sa place de champion de la WWE avant sa place de père de famille. C’est aussi bas qu’un low blow.

Samoa Joe conclue en disant que les fans vont acclamer le champion qu’est AJ Styles mais que la famille d’AJ Styles acclamera Samoa Joe. Une fois qu’il aura démoli « la maison qu’AJ Styles a construit », la famille d’AJ Styles pourra le récupérer et Samoa Joe sera champion. Excellente promo.

Randy Orton continue son massacre de Jeff Hardy

Jeff Hardy débarque sur le ring pour demander quelques comptes à Randy Orton. Il dit que le titre de champion des États-Unis est très important pour lui, il le connecte au WWE Universe. Il n’y a rien de plus important pour lui que de battre Shinsuke Nakamura pour ce titre, mais que battre Randy Orton arrive pas loin non plus.

Il demande à Randy Orton de venir et celui-ci ne tarde pas à se montrer, mais ne monte pas sur le ring. Shinsuke Nakamura lui débarque par surprise et attaque Hardy par derrière et tente un Kinshasa. Orton finit par monter sur le ring pour se confronter lui aussi à Nakamura, et lui ordonne de porter le Kinshasa, ce qu’il fait avant de partir.

Nakamura laisse Jeff Hardy à Randy Orton qui va continuer pendant quelques minutes à s’en prendre à lui, lui portant deux draping DDT sur le ring et sur le sol, avant de lui arracher son collier et son t-shirt et d’effacer son maquillage.

En coulisse, Renee Young interview Becky Lynch qui explique être contente de voir Charlotte Flair de retour, mais moins à l’idée de la voir intégrer le match de championnat à SummerSlam. On aurait dit pareil.

Zelina Vega bat Lana grâce à une distraction d’Aiden English qui avait voulu intervenir en faveur de Lana. Quel boulet.

En coulisse Aiden English tente de s’excuser quand Rusev arrive au loin. English préfère partir. Lana explique de son coté à Rusev qu’elle préfère gérer tout ça seule.

The Miz contre Daniel Bryan : la célébrité contre la passion

Daniel Bryan arrive sur le ring pour parler de The Miz et de ce qui s’est passé la semaine dernière. Il arrive quand même avant d’entrer dans le vif du sujet à en profiter pour glisser une allusion à WWE Evolution. Ça commence à faire un peu trop gros quand même.

Bryan explique que le Miz a peur de l’affronter, et que pour éviter cet affront, il a placé un obstacle entre les deux : le bébé. Bien qu’il était faux, il l’a utilisé pour se défendre parce qu’il savait que Bryan n’attaquerait pas. Il demande ensuite au Miz de venir en personne sur le ring, mais celui-ci apparait sur l’écran géant avec deux agents de sécurité.

The Miz lui dit que s’il veut un match, il va falloir le mériter. Bryan lui répond qu’il est venu pour un match mais que le Miz préfère se cacher et le qualifie de lâche. The Miz rappelle alors la dernière fois que Daniel Bryan l’a qualifié de lâche : c’était à Talking Smack, les deux rivaux avaient échangés quelques bribes et Bryan avait préféré quitter le plateau. The Miz lui rappelle qu’il l’a aidé à se faire connaitre lors qu’il était pro à NXT, après dix ans de carrière dans l’indépendant.

Daniel Bryan lui dit alors qu’il a bien compris la différence entre les deux : pour lui c’est une question de passion tandis que pour le Miz c’est une question de célébrité. Daniel Bryan lui explique qu’il ne sera jamais la star qu’il veut être, qu’il ne sera jamais The Rock et qu’il ne sera même pas John Cena.

The Miz lui répond simplement de s’arrêter là et de laisser son contrat se terminer, que le Yes Mouvement était terminé, tout comme la Team Hell No. The Miz explique que quand les fans regardent Daniel Bryan, ils ne voient qu’une seule chose. Des bébés qui pleurent apparaissent alors à l’écran pour terminer la promo. Sans doute le seul moment gênant de se segment qui a presque égalé la qualité de celui de Talking Smack. On regrette pas d’avoir attendu le début de leur rivalité.

Charlotte Flair (déjà) en retour pour le titre

Charlotte Flair a battu Carmella par soumission avec la Figure Four. Elle se qualifie ainsi pour le match de championnat de SmackDown, match qui devient un triple menace.

Becky Lynch qui regardait le match en coulisse a l’air furieuse de voir Charlotte Flair s’incruster dans l’affiche — et on la comprend.

Cliquez pour commenter
En haut