Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 27 mai

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Monday Night RAW du 27 mai.

WWE

Ce lundi soir après un week-end AEW on retourne à la WWE et Monday Night RAW où l’on espérait du mouvement. Résultat: peu d’action et un Brock Lesnar qui danse. Gros délire.

Lesnar déraille, Ziggler aussi

C’est Kofi Kingston qui ouvre cet épisode et qui implore encore Brock Lesnar de venir casher sa mallette sur lui pour prouver qu’il est le meilleur champion de la WWE. Le masochisme est bien présent. Seth Rollins qui débarque à la place de Lesnar vient lui aussi pour la décision de Mr MITB.

Brock Lesnar fait ainsi son entrée et… c’est quelque chose. Le Mr MITB entre sur une musique reggaeton, capuche sur la tête, mallette customisée en boombox et dansant sur le ring pour narguer Kingston et Rollins. Impossible de ne pas rire.

Seth Rollins en a déjà marre et préfère partir. Quand la musique s’arrête Kingston reprend le micro et demande à Lesnar de casher, mais Heyman explique que Rollins ayant gâché la fête, il n’y aura pas d’annonce maintenant. Déception.

Quand Heyman et Lesnar partent, c’est Dolph Ziggler qui à nouveau arrive par surprise et attaque Kofi Kingston pendant plusieurs minutes, et passe Xavier Woods à tabac avant que Kofi Kingston ne reviennent à l’attaque pour sauver son partenaire des New Day.

Dolph Ziggler prend la parole et nous refait la promo de mardi dernier, que ce devrait être lui à sa place, en tant que champion de la WWE, mais ajoute qu’à WWE Super ShowDown, ce sera cette fois bien lui.

Pendant ce temps sur le parking sous une grande tente une petite sauterie est organisée, avec une bonne tablée de bouffe où sont présent les Usos, Drake Maverick, EC3, Titus O’Neil qui a l’air nu sous son tablier ou encore Natalya qui fête son anniversaire. Ne doutez pas, les tables et la bouffe seront renversés avant la fin de cet épisode. Un classique.

51 minutes avant le premier “match”

Il faudra tout de même attendre 51 minutes d’épisode pour qu’un match ait enfin lieu. Shane McMahon qui entre avec Drew pour affronter démonter Lance Anoa’i (cousin de Roman Reigns) qui nous fait le plaisir de venir à RAW. Inutile de vous dire que McIntyre va participer au passage à tabac.

Shane McMahon a battu Lance Anoa’i par soumission. Vous aurez noté le “Judas effect” que Chris Jericho a utilisé à Double or Nothing samedi. Intentionnel ? On ne sait pas, mais les chants “AEW” du public l’étaient, eux.

McMahon maintient la soumission après le match, et Roman Reigns arrive pour d’abord mettre un Superman Punch à McIntyre qui tente de se mettre en travers de son chemin avant de rejoindre Shane sur le ring.

La deuxième heure du show commence avec Brock Lesnar et Paul Heyman. Non, RAW ne s’est pas remis à zéro. Brock Lesnar est là pour finalement annoncer sur qui il compte casher sa mallette. Seth Rollins qui espère être l’élu débarque en lui faisant comprendre à quel point le titre Universal compte pour lui. Lesnar se marre.

Rollins s’énerve, il lui demande de casher, le provoque entre le traitant de lâche qui préfère se casher derrière Heyman. Heyman qui commence à lire une partie du contrat sans raison, mais qui vient au fait que Lesnar a un an pour casher la mallette, ce que Lesnar ne semblait pas savoir.

“Screw you” dit-il à Rollins avant de quitter le ring. Pas de cash-in ce soir, visiblement.

Pendant ce temps tout le monde est à la poursuite de R-Truth, le champion 24/7. Robert Roode et Erick Young passent à deux doigts de récupérer le titre. Drake Maverick s’écrase au sol. R-Truth est toujours champion.

Becky Lynch et Nikki Cross ont battu les IIconics par tombé avec un uranga de Lynch sur Peyton Royce. Becky Lynch est apparemment en recherche de finisher, et semble l’avoir trouvé avec le “Man Handle Slam”. Lacey Evans est venue provoquer la championne après le match, mais rien de bien fou. Il faut se ménager, surtout qu’il n’y aura pas de match de championnat avant quelques semaines.

Les Revival retrouvent les Usos à la fête et les remercient de les avoir invités. Ils disent ne pas les avoir invité mais Naomi explique que c’est elle qui l’a fait, histoire qu’ils règlent leurs comptes de manière un peu plus jouasse.

Ricochet a battu Cesaro par tombé avec un hurricanrana. Le booking 50/50 est de retour, mais le match était bon.

On apprend que Rey Mysterio rendra son titre de champion des États-Unis la semaine prochaine suite à sa blessure à l’épaule. Le luchador souffre en effet d’une luxation de l’épaule et sa convalescence risque de durer visiblement.

Retour à la petite fête, les Usos et les Revival s’affrontent au jeu de Cornhole. Parce que c’est aussi ça le catch (non).

Baron Corbin inexplicablement encore pushé

Le prochain match est annoncé comme un Fatal 4-Way à éliminations qui déterminera le challenger au titre de champion Universal de Seth Rollins à WWE Super ShowDown le 7 juin. The Miz, Baron Corbin, Bobby Lashley et Braun Strowman s’affrontent pour cette place. AJ Styles aurait du faire parti du match mais on a appris plus tôt que le catcheur était blessé, et est remplacé par Corbin.

Baron Corbin a battu The Miz, Bobby Lashley et Braun Strowman par tombé avec le End of Days.

Pour une raison qui nous échappe le match n’était finalement plus un match à élimination, Corbin a effectué le seul tombé du match et l’a remporté.

Pour une raison qui nous échappe, Baron Corbin est challenger au titre Universal de Seth Rollins.

À la fête, on découvre que Scott Dawson a triché au cornhole. Les Usos et les Revival se disputent quand soudain R-Truth débarque pour dire… qu’il n’est pas là. Tout le monde se jette sur lui, Kalisto et Karl Anderson tentent un tombé sur le champion 24/7 mais sans succès. Il finit par s’échapper.

La nouvelle vidéo de Bray Wyatt est assez indescriptible. On dirait le genre de rêve que vous faites quand vous avez 39 de fièvre. Laissez le revenir sur le ring, on a compris le délire. Let him in.

Electric Zayn

Le nouveau segment qui on l’espère ne sera pas régulier avec Sami Zayn s’appelle “la chaise électrique”. Corey Graves est avec le catcheur pour présenter le truc. Dans le principe, toute personne qui s’assied dans la chaise doit dire la vérité, ce qui n’a rien à avoir avec une chaise électrique mais on n’est même pas surpris. Les questions sont posées par des fans.

La première question posée à Sami Zayn concerne la date de sa retraite. Zayn répond par une question, demandant au fan si ses parents sont frères et soeur, “ce qui ne serait pas surprenant vu qu’on est à Kansas City”. La chaise ne fonctionne pas apparemment. La deuxième question concerne le Mixed Match Challenge, une petite fille lui demande si l’équipe des “Ginger Snaps”, qu’il formait avec Becky Lynch, lui manque. Zayn se moque d’elle et lui demande si elle parle bien de Becky Lynch ou de Seth Rollins. Ça ne fonctionne vraiment pas.

Un autre fan lui demande s’il a aimé se faire démonter par Braun Strowman. Zayn s’énerve et menace de frapper le fan avant de réaliser que c’est pas vraiment une bonne idée. Il n’aime pas les question et voudrait par exemple qu’on lui demande s’il embrasse bien, ce qui semble être le cas selon lui. Enfin une vérité!

La dernière personne à poser une question demande à Zayn pourquoi il n’a pas encore gagné le titre Universal. Zayn n’aime vraiment pas les questions ce soir et leur dire qu’ils peuvent pourtant tout lui demander, même lui parler d’AEW. De quoi lancer le public sur un petit chant “AEW” tandis que Corey Graves tente d’enchainer.

Rollins vient calmer Zayn

Seth Rollins interrompt le segment, Zayn s’enfuit du ring et il semble qu’un match entre les deux aura lieu pour le main-event de cet épisode.

Seth Rollins a battu Sami Zayn par tombé avec un Curb Stomp.

Excellent match entre les deux catcheurs, l’épisode se termine sur une célébration de Seth Rollins, aucune apparition ni tentative de cash-in de Brock Lesnar. Maintenant qu’il a découvert qu’il avait un an pour le faire on va peut-être plus le voir à RAW avant un moment.

En attendant, cet épisode de Monday Night RAW était assez inégal et manquait cruellement de catch. Quatre match (difficile de considérer le premier comme un vrai match) en trois heures de show, quasiment aucun pendant la première heure, ce n’est pas possible. On en vient même à trouver Lesnar divertissant. Faut se reprendre là.

Les plus lus

To Top