Preview

Carte finale de WWE Stomping Grounds

Preview et analyse de la carte de WWE Stomping Grounds.

WWE

Ce dimanche a lieu WWE Stomping Grounds et pour aller droit au but: difficile d’être enjaillé non seulement dans le contexte lourd de la WWE actuellement, et encore moins quand les matchs les plus important ne sont quasiment que des revanches.

Stomping Grounds arrive deux semaines après un Super ShowDown, seuls les femmes ont eu le temps de se mettre en avant pour leurs championnats — et encore, on n’a pas tellement l’impression d’avoir avancé autour de Becky Lynch et Lacey Evans. Chez les hommes, les titres Universal et WWE n’auront le droit qu’à des revanches. S’il est malvenu de se se réjouir de la blessure de Rey Mysterio, il est certain que si le luchador pouvait être présent ce dimanche, ce serait à nouveau face à Samoa Joe. À la place, ce sera Ricochet. Le titre Intercontinental lui… il est absent.

La Wildcard Rule n’arrange rien. En plus de prendre énormément de temps d’antenne, de faire travailler deux fois plus certaines Superstars et de creuser la tombe de la séparation des roster encore bien jeune, elle met un foutoir sans nom dans les title pictures secondaires, notamment chez les tag-teams.

Des rivalités de transitions chez les femmes

Le roster féminin de SmackDown a un problème: s’il comporte pas moins de quatorze catcheuses — ça parait peu mais c’est normalement suffisant pour faire tourner un peu les présences à l’antenne, la WWE n’en a fait progresser aucune vers le main-event. Bayley est la champion, Charlotte Flair est la top heel, et c’est tout. A RAW on a osé mettre Lacey Evans en avant, histoire de renouveler un peu les choses autour du titre. Ce n’est pas énorme non plus mais ça rafraichit un peu les choses. Alors qu’à SmackDown on a fait appel à une catcheuse… de RAW. Alexa Bliss est en effet la challengeuse de Bayley pour ce dimanche.

Non pas que la rivalité n’est pas bonne, Alexa Bliss est dans son personnage habituel de manipulatrice qu’on a un moment cru face, tandis que Bayley est toujours en quête de prouver qu’elle n’est pas simplement la gentille hugger qu’on nous présente depuis le début. La promo de mardi à SmackDown a été sans doute un point culminant dans cette rivalité et sans doute la meilleure façon de hyper le match de dimanche.

En attendant on voit les choses arriver assez facilement, Alexa Bliss retournera à RAW et quelque chose se prépare sans doute avec Nikki Cross, tandis que la challengeuse suivante de Bayley est une évidence totale et est actuellement mise à l’écart pour créer un semblant de surprise au moment venue: Charlotte Flair. la WWE ne pourra pas se passer de cette dernière pour SummerSlam.

Du côté de RAW Lacey Evans est une bonne idée de challengeuse pour Becky Lynch. Contrairement à SmackDown elle renouvelle un peu les affiches qui ont trop tourné autour de Becky Lynch Charlotte Flair et Ronda Rousey avant WrestleMania. Mais histoire de mettre un peu plus en avant le règne de championne de Becky Lynch il n’aurait peut-être pas trop fallu s’attarder sur Evans et passer à quelqu’un d’autre rapidement.

Rien de fou pour les titres majeurs masculins

Baron Corbin est un heel un peu spécial. Sans pour autant être mauvais dans son rôle, on a du mal même devant le fait accompli à le voir à une aussi haute place. C’est un heel hautain, orgueilleux et en même temps très bête donnant en même temps cette impression de personnage pas fini. Pas spécialement mauvais sur le ring sans être un fin technicien, pas mauvais au micro, un petit upgrade du personnage lui ferait sans doute beaucoup de bien. Et une vraie tenue de catcheur aussi.

Corbin est très clairement lui aussi le challenger type de transition pour un Seth Rollins qui attend quelqu’un de plus important par la suite, et qui doit évoluer avec évidemment la menace Brock Lesnar et sa mallette Money In The Bank. En attendant, son règne se passe sans trop de difficulté mais ne le grandit pas plus que ça.

Le match aura aussi un arbitre spécial que la WWE semble vouloir garder secret jusqu’au bout. Soit c’est quelqu’un de très important, soit ça n’est rien de fou et de toutes façons Seth Rollins l’attend avec une chaise pour lui régler son compte comme il a fait au précédents candidats.

Kofi Kingston lui retrouvera Dolph Ziggler. Après avoir remplacé Kevin Owens qui a refusé d’aller en Arabie Saoudite face au champion de la WWE, le revoilà assoiffé de revanche et qui demande un match en cage. Son voeux sera exaucé ce dimanche.

Pour un remplacement Dolph Ziggler assure assez bien dans le rôle du type qui arrive les mains dans les poches en jalousant un autre type de sa génération parce qu’il a réussi. Ziggler n’a peut-être plus autant la côte qu’auparavant et on a un peu l’impression que son moment est passé, mais il peut encore assurer dans certaines rivalités comme celle-ci et c’est déjà pas mal. C’est déjà plus intéressant que Baron Corbin, par exemple.

Le règne de Kofi Kingston pour le moment fait presque un sans faute, faisant de lui l’un des champions les plus crédible de ces dernières années. Aucune des défenses de titre n’a été décevantes pour l’instant et le public est toujours derrière lui. On a presque peur de la menace qui pèse sur lui pour ces prochaines semaines — non, pas Brock Lesnar et sa mallette, l’autre.

Shane McMahon le forceur

Difficile par contre de passer à côté d’une storyline qui n’a pourtant pas fini de fatiguer. Shane McMahon et son histoire de Best In The World en mode forceur ça dure depuis octobre dernier, et on ne voit en effet pas d’autre suite pour le fils du boss que de finir par prendre le titre de champion de la WWE des mains de Kofi Kingston. L’image risque d’être terrible après l’ascension et toute l’histoire autour de Kingston mais personne ne devrait être surpris de voir la WWE prendre un tel chemin.

En attendant la rivalité tourne autour de Roman Reigns et ce dimanche ce sera l’un des alliés de Shane McMahon après la victoire de ce dernier Super ShowDown qui l’affrontera: Drew McIntyre.

Drew McIntyre ne semble pas vraiment malheureux dans cette histoire mais après avoir été le bras droit de Dolph Ziggler, puis allié à Baron Corbin et Bobby Lashley, on espère que cette alliance avec Shane McMahon est la dernière avant un bon push en solo mérité.

En attendant si Roman Reigns ne gagne pas le match de ce dimanche, on va commencer à s’inquiéter pour le Big Dog que l’on voyait revenir un peu plus triomphant après la sale aventure qui lui est arrivé.

Carte de WWE Stomping Grounds:

  • Match pour le titre de champion Universal : Seth Rollins (c) contre Baron Corbin
  • Match pour le titre de championne de SmackDown : Bayley (c) contre Alexa Bliss
  • Match pour le titre de champion de la WWE (match en cage) : Kofi Kingston (c) contre Dolph Ziggler
  • Match pour le titre de championne de RAW : Becky Lynch (c) contre Lacey Evans
  • Match pour le titre de champion des États-Unis : Samoa Joe (c) contre Ricochet
  • Match pour les titres de champions par équipe de SmackDown : Daniel Bryan et Erick Rowan (c) contre Heavy Machinery
  • Match pour le titre de champion Cruiserweight : Tony Nese (c) contre Drew Gulak contre Akira Tozawa
  • Roman Reigns contre Drew McIntyre
  • The New Day contre Sami Zayn et Kevin Owens

Les plus lus

En haut