Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 24 juin

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 24 juin 2019.

WWE

Au lendemain d’un WWE Stomping Ground intéressant, Monday Night RAW revient et ne semble pas avoir envie de terminer certaines storylines. Ricochet lui s’est apparemment par contre trouvé un nouvel ennemi.

Rollins et Lynch remettent tout en jeu

C’est le toujours champion Universal Seth Rollins qui ouvre cet épisode pour parler de sa victoire, mais à peine a-t-il le temps de prononcer quelques mots qu’il est interrompu par… Becky Lynch. Parce qu’ils sont en couple, vous le saviez ? Vous devez le savoir, c’est la WWE qui le veut. La prochaine étape ils leur trouve un nom de couple mignon comme on fait avec les peoples. On en rigole mais au fond, on les en sait capables.

Becky Lynch elle, a le temps d’égratigner verbalement Lacey Evans avant que le theme song de Baron Corbin ne retentisse pour distraire le couple et permettre à Lacey Evans d’attaquer Becky Lynch dans le dos. Et c’est là que deux questions viennent logiquement : Pourquoi avoir Rollins et Lynch tous les deux sur le ring si Rollins ne fait rien à ce moment là ? Et pourquoi quand Rollins se décide à agir, il retire Becky Lynch de la bagarre alors qu’elle a le dessus ?

Le segment dérive là où vous l’attendiez: les deux clans se défient pour un match à Extreme Rules. Si Corbin et Evans perdent, ils n’auront plus aucun match contre Seth Rollins et Becky Lynch. Et les titres seront en jeu, si Corbin et Evans gagnent, ils deviennent respectivement champions Universal et championne de RAW.

Loin d’être une mauvaise affiche, on aurait voulu avoir cette affiche avant pour être débarrassé de Corbin et Evans plus tôt.

Revival, champions perdants

Bien souvent quand un championnat n’est pas défendu dans un pay-per-view, il l’est dans le Monday Night RAW qui suit, et on aurait bien aimé que ce soit le cas pour les Revival. Mais il n’en sera rien, les champions par équipe de la brand rouge feront équipe avec ceux de SmackDown, Daniel Bryan et Erick Rowan pour affronter les New Day et les Usos dans un match à élimination.

Daniel Bryan et Erick Rowan sont les premiers éliminés, suivit par les New Day. Il ne reste plus que les Revival et les Usos.

The Usos ont battu The Revival, The New Day et Daniel Bryan et Erick Rowan par tombé avec un splash de Jey Uso sur Dash Wilder. Pendant ce temps Scott Dawson venait de subir une superplex de Jimmy Usos.

Encore décevant de voir les Revival perdre. Des champions par équipe de RAW qui gagnent, c’est trop demander ?

Pauvre Drake Maverick

En coulisse, le Miz est en route pour son Miz TV — et vous avez sans doute vu qui se cachait en arrière plan. Son invité est le champion 24/7 R-Truth. On nous rediffuse les images du mariage de Drake Maverick parce que c’était trop bien pour que ça ne passe pas à la télévision. Le public adore, en tout cas.

Drake Maverick est en tout cas lui au bout de sa vie. Il est malheureux parce qu’il n’a pas pu “consommer son mariage”, ce à quoi R-Truth, qui a cru entendre parler de constipation, répond “les fibres c’est bon pour ça”. Parce que c’est aussi ça le catch, des blagues sur la constipation.

Maverick propose un match simple, sur le ring, un contre un et personne ne peut intervenir. “OK tu as ton match Horswoggle” lui répond R-Truth.

R-Truth a battu Drake Maverick dans un match très rapide, on a cru un instant avoir un vrai match pourtant.

Une poignée de jobbers débarquent pour tenter leur chance au titre 24/7 mais R-Truth parvient à s’échapper par le public, tandis que Drake Maverick se retrouve encore un peu plus au bout de sa vie.

L’entente est pas encore au point entre Baron Corbin et Lacey Evans mais cette dernière compte bien profiter de la faiblesse de Seth Rollins, qui n’est autre que Becky Lynch selon elle pour affaiblir le duo.

DONG

Comme prévu ce dimanche lors de Stomping Grounds, Shane McMahon et Drew McIntyre affrontent Roman Reigns dans un match handicap à 2 contre 1. On nous annonce par ailleurs que les deux adversaires de Reigns seront sur le ring en même temps, pas de tag nécessaire pour entrer dans l’action.

Il allait se passer quelque chose d’inhabituel c’était évidement, mais on était loin d’imaginer entendre résonner les cloches. Alors que Roman Reigns se fait passer à tabac par McIntyre et McMahon, l’Undertaker apparait au milieu du ring et éjecte les deux heels de celui-ci.

On a pas encore la raison de son retour, mais visiblement l’Undertaker a envie de remettre ça contre Shane McMahon, plus de trois ans après WrestleMania 32.

Un match par équipe entre Roman Reigns et l’Undertaker d’un côté et Shane McMahon et Drew McIntyre de l’autre a finalement été annoncé plus tard dans cet épisode.

La corde est raide entre Strowman et Lashley

Braun Strowman et Bobby Lashley vont encore s’affronter. Non pas dans un match, puisqu’après le bras de fer, c’est un “tug of war”, un tir à la corde. Parce que c’est ça aussi le catch, sans doute.

Braun Strowman a battu Bobby Lashley.

Strowman attaque immédiatement Lashley après le “combat” mais Lashley se défend avec la corde avant de mettre Strowman à terre. Le segment se termine là-dessus. Saura-t-on un jour où ils veulent en venir avec cette rivalité ? Bien sûr que non.

Bad Brothers

AJ Styles, en interview à propos de son match contre Ricochet est interrompu par la musique de No Way Jose. Luke Gallows et Karl Anderson sont en train de danser avec le reste de la troupe. Effaré, Styles les rappelle à l’ordre mais ces derniers n’ont pas vraiment l’air d’avoir envie d’aller dans son sens. AJ Styles qui tente de remettre ses anciens partenaires dans le droit chemin est une storyline qui peut-être intéressante, en tout cas.

Gallows et Anderson ont en tout cas un match ce soir, contre les Viking Raiders. Eviter une nouvelle défaite et rassurer AJ Styles sur les capacités des Good Brothers est le but de ce match.

Les Viking Raiders ont battu les Good Brothers. C’est raté pour faire plaisir à AJ Styles.

C’est aussi tendu entre Alexa Bliss et Nikki Cross qui se confond en excuses après avoir fait rater la chance de devenir championne de SmackDown face à Bayley à Stomping Grounds. Nikki Cross retrouve Natayla et Naomi qui tente toujours de la convaincre qu’elle est manipulée par Bliss… qui débarque. Le ton monte, deux équipes se forment, vous avez la suite.

Brochette de champions 24/7

On croyait avoir ensuite un match entre Heath Slater et Mojo Rawley, mais c’est un segment autour du titre 24/7 qui se profile. R-Truth débarque, suivi par plein de catcheur et les nouveaux champions s’enchainent. Heath Slater, R-Truth, Cedric Alexander, EC3, et encore R-Truth. On était presque content pour EC3. Presque.

Ricochet est en interview et veut prouver à tout le monde avec ce match contre AJ Styles qu’il est à la hauteur du rôle de champion des États-Unis. Tout ce qu’on sent, c’est que Samoa Joe va débarquer et lui faire comprendre qu’à la hauteur ou pas, il n’a pas dit son dernier mot.

Samoa Joe entre en scène contre Kofi Kingston

Kofi Kingston est là pour parler de son règne de champion de la WWE qu’il a réussi à conserver face à Dolph Ziggler à Stomping Grounds, mais Sami Zayn et Kevin Owens ont quelques questions à poser au champion et organisent un “Sami et Kevin Show”.

Ils reprochent à Kingston d’utiliser ses amis pour gagner, des amis qu’ils ont battu ce dimanche par ailleurs. Kingston rappelle à Kevin Owens qu’il l’a battu à Money In The Bank, comme il a battu Ziggler, et comme il compte battre Sami Zayn ce soir, lui tout seul.

Kofi Kingston a battu Sami Zayn par tombé avec un sunset flip.

Kevin Owens est furieux, et lui propose un match lui aussi. Kingston en bon champion combattif accepte.

Kofi Kingston a battu Kevin Owens par décompte à l’extérieur, le match ne s’est pas déroulé comme prévu pour Kevin Owens qui s’est un peu laissé embarqué, s’est fait mal au genou et projeté à l’extérieur du ring pour prendre un SOS sur la rampe qui va le laisser KO au sol.

Alors qu’il célèbre sa double victoire, il se fait surprendre par quelqu’un d’autre : Samoa Joe. L’ancien champion des États-Unis passe à tabac le champion de la WWE avant de partir… puis de revenir lui porter sa Coquina Clutch. On sait que l’idée des deux matchs précédents c’était de prouver que Kingston n’avait pas besoin de Big E et Xavier Woods pour gagner, mais là ils auraient été bien utiles au champion. Ricochet lui est finalement peinard ce soir.

Si le booking de Kofi Kingston depuis qu’il est champion et l’entrée dans la title picture de champion de la WWE de Samoa Joe ne vous conviennent pas, on ne sait pas ce qu’il vous faut en tout cas.

Alexa Bliss d’abord

Alexa Bliss affrontera finalement Naomi seule, mais sera accompagnée aux abords du ring par une Nikki Cross dont le gimmick semble de plus en plus être juste maladroite.

Alexa Bliss a battu Naomi par tombé avec un DDT.

Alors qu’Alexa Bliss poursuit son attaque sur Naomi après le match, Nikki Cross se joint à elle et quand Bliss tient Naomi, Cross bouscule maladroitement les deux catcheuses. Natalya fait finalement son entrée et devinez ce qui se profile: un match par équipe.

Alexa Bliss et Nikki Cross ont battu Naomi et Natalya par tombé avec un swinging neck breaker de Nikki Cross sur Natalya et un tombé d’Alexa Bliss qui avait pris soin de faire le tag avant.

Nikki Cross a eu un petit moment de doute après cette victoire aux apparences volées, mais finit par célébrer avec Alexa Bliss. Combien de temps va-t-elle se laisser avoir ? C’est la seule question que pose cette rivalité.

Ricochet et AJ Styles dans un main-event de qualité

AJ Styles fait son retour sur le ring pour le main-event et c’est face au nouveau champion des États-Unis Ricochet. Luke Gallows et Karl Anderson viennent aux abords du ring mais AJ Styles leur demande de partir. Pas question de ruiner ce match qui s’annonçait intéressant.

AJ Styles a battu Ricochet par tombé avec son Phenomenal Forearm.

Beau match. Peut-être que Seth Rollins avait raison ce dimanche quand il tweetait que le meilleur catch était à la WWE — mais c’est quand ils veulent, et ils veulent pas souvent. Là est le problème. Très classe aussi de la part de la WWE d’avoir mis Ricochet dans le main-event.

C’est ainsi que se clôt un bon épisode de Monday Night RAW, après un bon Stomping Grounds. On espère poursuivre sur cette bonne dynamique demain à SmackDown Live, et pour les semaines qui viennent. Quelque chose nous dit qu’on finira bien par  tomber de haut à un moment ou un autre et ça n’a rien de pessimiste, c’est juste de l’habitude.

Les plus lus

To Top