Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 19 août

WWE

C’est en direct du Xcel Energy Center de Saint Paul dans le Minessota que le trio de commentateurs lance le show. Cette semaine, Corey Graves est remplacé par le Hall of Famer Jerry “The King” Lawler qui rejoint Michael Cole et Renee Young.

Dolph Ziggler et son addiction pour les Spear

La soirée commence par l’entrée du Big Dog. Un clip nous rappelle les différents évènements survenus autour de Roman Reigns, autrement dit les deux tentatives d’assassinat et “l’enquête” sur l’identité du coupable. L’adversaire de l’ex-champion Universel est Dolph Ziggler qui attrape un micro. Ziggler ne comprend pas pourquoi Reigns est le centre de l’attention alors qu’il a été martyrisé successivement par Goldberg, Shawn Michaels et The Miz. Ziggler nous chante son hit du moment, “Cela aurait dû être moi”, en . Le public est assez chaud puisqu’il interpelle Ziggler par des chants “You still suck” et “Goldberg”.

Malgré deux Zig Zag portés dont un à l’extérieur du ring et des esquives bien senties, Dolph Ziggler est vaincu par Roman Reigns sur un nouveau superbe Spear après celui infligé à Buddy Murphy à SmackDown Live la semaine dernière. Dolph Ziggler peut se consoler en se disant qu’il aura tenu plus de deux minutes cette fois. Une lueur d’espoir pour les précoces.

Les images des assauts de Sasha Banks la semaine dernière sur Natalya puis Becky Lynch sont diffusées. On retrouve Becky Lynch dans les vestiaires. Tout le monde veut savoir : pourquoi Sasha Banks a tabassé Lynch avec une chaise ? Pourquoi Becky Lynch continue d’interpeller les autres filles ? Becky veut la meilleure et la plus agressive version de toutes les catcheuses venir s’enquérir du titre de championne de Raw. Elle veut affronter les meilleures, elle veut les affronter à leur climax et c’est où se trouve Sasha Banks en ce moment. Elle peut remercier Becky pour cela. Il y a quatre mois, Sasha s’est enfui avec sa popularité au plus bas. Depuis la semaine dernière tout le monde parle d’elle. Becky Lynch va donner une raison à Sasha Banks de rentrer chez elle pleurer. Filez le micro d’or à Becky Balboa.

The Fiend s’en prend une fois de plus à une légende

Quelques heures avant Raw, Sports Illustrated a annoncé la tenue d’un King’s Court, interview dirigée par Jerry Lawler avec comme invité Sasha Banks qui parlera pour la première fois de son retour remarqué à la WWE. Avant d’accueillir son invitée, Lawler nous parle du King of the Ring qui fait son retour. Il nous donne même ses pronos avec Ricochet et Cedric Alexander en finale à Raw. Avant qu’il évoque SmackDown, les lumières s’éteignent peu à peu. Lawler, qui pense pouvoir échapper à Bray Wyatt se dirige vers les vestiaires. Le vieux n’est pas assez rapide et se mange le Mandible Claw. Une victime de plus pour le Fiend.

Vic Joseph, qui officie habituellement aux commentaires de 205 Live, prend le siège de Lawler aux commentaires de Raw.

Ricochet et The Miz l’emportent sur Baron Corbin & Drew McIntyre par tombé avec un Codebreaker de Ricochet sur Corbin. Corbin a porté un magnifique marcel noir durant ce match.

Si Lawler n’est pas en état d’interviewer The Boss, il semble que l’interview aura bien lu en coulisse.

Michael Cole profite de l’émission pour faire un petit Skype avec l’ami Booker T. Le sort de Lawler aux mains de Wyatt est évoqué. Les belles heures du King Booker sont remémorées. Booker rend hommage au regretté Harley Race et prévoit une victoire finale de Drew McIntyre dans le King of the Ring.

King of the Ring, meilleur tournoi du divertissement sportif

Dans un match annoncé en amont du show, Braun Strowman affronte AJ Styles dans un match de championnat pour le titre des États-Unis. AJ Styles conserve le titre par disqualification avec une attaque de Gallows et Anderson sur Strowman. The OC poursuit son passage à tabac après le match. Seth Rollins rend la pareille à Strowman en volant à son aide, une semaine après avoir été aidé par le Monster among men.

Dans le premier tour du King of the Ring, Samoa Joe a battu Cesaro par soumission sur la Coquina Clutch dans un solide match.

Il est annoncé qu’un match de championnat pour les titres par équipe aura lieu plus tard dans la soirée.

Elias est dans le centre du ring avec son tabouret et sa guitare. Il déclare qu’avec son agenda surchargé, en tant que compétiteur dans le King of The Ring et surtout champion 24/7, il ne peut plus se permettre d’offrir ses talents de guitariste chaque semaine. Ce sera donc son concert d’adieu. Agacée par le fait que sa guitare soit mal accordée, il demande à changer. Le régisseur son n’est autre que l’ancien champion R-Truth qui profite de la distraction pour tenter de récupérer son bien. Bien qu’il soit aussi souple que ses guitares, Elias réussit à se dégager de trois tombés de R-Truth, qui a pourtant placé son Scissors Kick.

Bientôt la retraite pour Rey Mysterio ?

Interviewée en coulisse par Caruso, Rey Mysterio évoque son avenir. Dans un moment plein d’émotions, le luchador déclare avoir toujours eu un coup d’avance dans le ring, de toujours savoir quelles prises porter mais dernièrement son corps a du mal à suivre ce que son cerveau lui demande de faire. Il serait peut-être temps de raccrocher le masque. Dominik, le fils de Rey Mysterio, vient à l’encontre de son père qui s’apprêtait à enlever le masque. Son père lui avait promis qu’il serait à ses côtés pour ses débuts. Il veut un jour dire à ses enfants que leur grand-père, son père, a été son partenaire en équipe. Mysterio acquiesce et dit qu’il le fera pour ses fils. On finit ça avec un câlin et une poussière dans l’oeil.

Xavier Woods et Big E ont vaincu The Revival par disqualification. Une victoire obtenue suite à l’interférence de Randy Orton qui vient placer son RKO from outta nowhere sur Big E. On poursuit la rivalité entre Orton et Kingston puisque ce dernier vient à la rescousse de ses comparses. Incapable de renverser la vapeur, The New Day est décimé, le genou de Woods étant massacré par le Revival.

Depuis la table des commentateurs, Michael Cole conduit l’interview de Sasha Banks. Une interview où The Boss ne s’expliquera pas sur ses actions de la semaine passée mais se félicitera de sa nouvelle teinture de cheveux. C’était l’instant Jacques Dessange.

Alexa Bliss & Nikki Cross ont vaincu Mandy Rose et Sonya Deville par un tombé de Cross sur Deville.

Rollins et Strowman arriveront-ils à mettre leur égos de côté ?

En coulisses, Rollins essai de parler stratégie avrec Strowman. En vain, Strowman fixe le titre Universal.

Dans le premier tour du King of the Ring, Cedric Alexander défait Samy Zayn par tombé suite au Lumbar Check. Entrée en fanfare d’Alexander qui passe au deuxième tour en moins de cinq minutes.

Les Street Profits, popcorn en mains, ont leur deux minutes de gloire. Rien de neuf.

En coulisse, Gallows et Anderson sont furieux d’avoir un match de championnat contre une équipe non-officielle, qui n’a rien fait pour mériter ce match. Styles les rassure en leur rappelant qu’il n’y a un qu’un seul club qui a de l’importance, The OC.

Natalya tente de faire pleurer dans les chaumières en rappelant qu’elle s’est fait attaquer par Sasha Banks alors qu’elle rendait hommage à son père, décédé un an auparavant. C’est raté, la foule s’amuse avec des “What ?”. On remercie Sasha Banks de mettre un terme à ses jérémiades en attaquant une fois de plus la Canadienne. On se serait passé en revanche de la phrase : “Go to hell Nattie and tell your Daddy I said : “Hi”“.

Dans un match de championnat pour les titres par équipe, Seth Rollins et Braun Strowman deviennent les nouveaux champions en battant Luke Gallows et Karl Anderson par tombé grâce à un Powerslam de Strowman sur Anderson et un Curb Stomp de Rollins qui empêche une intervention de Styles. Alors que les nouveaux champions célèbrent la victoire sous les applaudissements, Strowman garde de vue son objectif : le championnat Universal.

Les plus lus

En haut