NJPW

La NJPW révèle la carte de Power Struggle 2020

Naito vs EVIL PS

Le G1 Climax 30 est désormais terminé, New Japan Pro-Wrestling met le cap sur Power Struggle 2020 dont elle en vient de révéler sa carte.

NJPW

Avec la tenue du G1 Climax 30 en pleine saison automnale, le calendrier de New Japan Pro-Wrestling s’en voit tout chambouler — les mois de mars jusqu’à juin peuvent aussi témoigner. King of Pro-Wrestling se fait malencontreusement sacrifier et la promotion nippone met le cap directement vers Power Struggle 2020, dernier grand événement avant Wrestle Kingdom 15 les 4 & 5 janvier 2021, qui aura lieu le 7 novembre prochain.

Ne pouvant plus organiser de matchs préliminaires pour éviter toute contamination inutile, Power Struggle 2020 se composera de seulement six matchs, dont cinq de championnats représentant pour la plupart de grands enjeux.

La belle entre l’ingouvernable et les ténèbres

Une guerre qui n’en finit plus entre Tetsuya Naito et son ancien lieutenant EVIL. Suite aux événements de juillet dernier, le King of Darkness en est même devenu champion IWGP Heavyweight ainsi que IWGP Intercontinental, des titres qu’il perdra un mois et demi plus tard au profit de son ancien leader, qui compte fortement de fouler le sol du Tokyo Dome avec les deux ceintures.

Cependant, Naito a trébuché lors de sa campagne du G1 Climax 30, concédant une défaite notamment à SANADA, KENTA et EVIL, qui est totalement en droit de réclamer une chance aux deux championnats. Une occasion rêvée pour ce dernier afin d’enfoncer six pieds sous terre l’ingouvernable. Certes la quatrième rencontre entre les deux hommes en l’espace de quatre mois mais celle-ci, on espère, peut apporter quelque chose d’autre.

Publicité

MALLETTE

Depuis le G1 Climax 22 (en 2012), le gagnant de la compétition se voit octroyer une mallette en guise de certificat pour affronter le champion poids-lourd le 4 janvier. S’il a concédé une ou plusieurs défaites durant le tournoi, ses bourreaux peuvent logiquement l’affronter une nouvelle fois afin de lui chiper le contrat, ce qui n’est encore jamais arrivé huit ans plus tard.

Après son back-to-back ce dimanche, Kota Ibushi se donne une nouvelle chance de remporter le grand prix sur la plus grand scène de toutes face à Tetsuya Naito, une confrontation qui plaît aux deux hommes, dont les matchs sont souvent considérés comme dangereux au vu des prises de risques suicidaires entreprises. Cependant, un adversaire de taille se dresse devant la Golden Star, qui a lui a rappelé son échec lors de sa célébration : Jay White.

À lire aussi : Kota Ibushi remporte le G1 Climax 30

Switchblade, qui est passé à un fil de la finale, peut se vanter d’en avoir battu son vainqueur et compte bien lui chiper la mallette et ça peut paraître crédible, au vu de la position du jeune néo-zélandais dans la promotion, bien qu’il a fort à faire au sein de sa propre faction.

Le 10 octobre dernier a marqué les vingt-et-un ans de carrière de l’illustre Hiroshi Tanahashi, et ce au sein de New Japan Pro-Wrestling. Pour fêter sa vingt-deuxième année et après avoir gagné presque tous les titres, l’Ace se donne un nouvel objectif : le championnat IWGP des Etats-Unis, actuellement détenu par Jon Moxley. D’un autre côté, KENTA possède une mallette lui permettant d’affronter le champion après sa victoire de la New Japan Cup USA cet été.

Publicité

Puisque Tanahashi a battu KENTA lors du G1 Climax, celui-ci réclame son droit de l’affronter pour la mallette. La perspective d’un Tanahashi contre Moxley nous fait doucement sourire.

BASTON

Une nouvelle faction s’est formée ce week-end : The Empire. Will Ospreay a trahi le leader de CHAOS en la personne de Kazuchika Okada, lui reprochant de se mettre trop en avant. Accompagné de sa petite amie Bea Priesley, qui s’affiche avec le championnat SWA de la STARDOM, cette association semble être les prémices d’un rapprochement entre la promotion de joshi et la NJPW.

Le britannique s’est aussi trouvé un allié en la qualité de The Great O’Khan, anciennement Tomoyuki Oka, qui était en excursion en Angleterre au sein de la RevPro. Souhaitant marquer son empreinte au fer rouge sur la promotion, on envoie O’Khan affronter le Rainmaker dans un combat qui le propulsera bien en avant tandis que l’affiche entre les deux anciens alliés est gardée à chaud, sûrement pour une plus grande occasion.

Publicité

C’est une rivalité qui déchaîne les passions tant elle dégage la violence pure mais aussi la transpiration. Minoru Suzuki, 52 ans, possède encore une forme physique digne de ses 20 ans et l’a bien prouvé en triomphant de Shingo Takagi lors de Summer Struggle pour le compte du championnat NEVER, le titre qu’on donne aux excellents workers pour qui on n’a pas de plans. C’est depuis la guerre entre les deux hommes.

Après avoir battu le Roi lors des phases finales du Block A ce samedi, l’ingouvernable compte bien prendre sa revanche pour récupérer le titre, en attente de meilleurs plans, ou pas;

Carte finale de NJPW Power Struggle 2020

  • IWGP Heavyweight & IWGP Intercontinental : Tetsuya Naito (c) contre EVIL
  • Certificat pour une chance aux championnats IWGP Heavyweight & IWGP Intercontinental : Kota Ibushi (c) contre Jay White
  • Certificat pour une chance au championnat IWGP des Etats-Unis : KENTA (c) contre Hiroshi Tanahashi
  • Kazuchika Okada contre Great O’Khan
  • NEVER Openweight : Minoru Suzuki (c) contre Shingo Takagi
  • KOPW 2020 : Toru Yano (c) contre Zack Sabre Jr.
En haut