WWE

L’Undertaker a « du mal à regarder » la WWE aujourd’hui

undertaker

L’Undertaker avoue ne plus trop aimer ce qu’est devenue la WWE qu’il trouve “un peu trop soft“.

WWE
Publicité

L’Undertaker est désormais à la retraite. Et comme pour tous les anciens catcheurs, le catch, c’était mieux avant.

Le catch a énormément changé ces 20-30 dernières années. Internet a permis aux fans de catch de s’ouvrir à plus de style de catch, certains fans sont devenus catcheur en s’inspirant de ce qu’ils ont vue un peu partout ou dans les styles qu’ils aimaient, ainsi va l’évolution d’une culture. Mais les anciens talents eux, n’évoluent pas forcément avec le catch et n’adhère plus. Comme l’Undertaker qui malgré une très longue carrière terminée l’an dernier a Survivor Series, a du mal à apprécier ce qu’il voit.

Interviewé dans le podcast de Joe Rogan The Joe Rogan Experience, l’ancien Deadman a été interviewé sur ce qu’est la WWE aujourd’hui par rapport à sa grande époque, celle des années 90. Et visiblement, il a du mal à la regarder la trouvant même un peu trop soft.

J’essaye. J’ai du mal à regarder parce que je trouve que le produit a beaucoup trop changé. C’est un peu trop soft, tu vois ? (…) Je vais sans doute énerver pas mal de monde, mais ils ont besoin de l’entendre. C’est comme ça. Les jeunes talents diront « Oh, c’est un vieil aigri. » Je ne suis pas aigri. J’ai fait mon temps, ça va. Je suis parti quand j’ai voulu partir. Je pense juste que le produit est un peu trop soft. Il y a des gars qui ont quelques avantages, mais c’est trop dans l’apparence et ça manque de matière je pense en ce moment.

Publicité

Il essaye, et ça a toujours été comme ça, de proposer un produit pour tout le monde. Certains font dans la comédie à la con et il y en a d’autres qui veulent des combats hardcore. Ce qui s’est passé c’est que la génération d’avant, on a tous vieilli en même temps. Il n’y avait donc plus assez de talents pour bosser avec les plus jeunes.

Callaway comme beaucoup de talents de l’ancienne génération ne comprend pas que l’on puisse écouter la critique et déplore le fait que les talents d’aujourd’hui sont plus enclins à écouter les critiques émanant d’internet que celles des anciens talents.

Ces gens sur internet disent que je suis très bon », d’accord, tu peux les écouter eux ou écouter celui qui était là avant et qui l’a déjà fait.

Publicité

Je pense qu’il n’y a pas eu assez de transition entre les anciens et les jeunes talents. Par exemple quand nous avions Stone Cold, The Rock, Triple H, Shawn Michaels, tout ces gens, nous travaillions tous ensemble et nous rapportions de l’argent, nous remplissions les salles, et nous avons juste vieilli. Je suis resté là-bas un long moment mais nous avons tous vieilli et laissé les jeunes apprendre avec des talents plus jeunes, et le produit a changé.

À lire aussi : La petite mort de l’Undertaker

Publicité

L’ancien catcheur ne manque tout de même pas de louer le travail de Triple H avec le Performance Center qui aide les jeunes talents à s’imprégner des conseils des anciens.

En haut