NJPW

Résultats de NJPW Wrestling Dontaku 2021 – Nuit 1

njpw wrestling dontaku 2021

Résultats de la première soirée de NJPW Wrestling Dontaku 2021.

NJPW

Ce lundi, la ville de Fukuoka était le théâtre de la première soirée de NJPW Wrestling Dontaku 2021, avec au programme : Hiroshi Tanahashi défend le titre NEVER Openweight contre Jay White, Taichi et Tama Tonga combattent dans le second match à échelles de l’histoire de la New Japan ainsi que Zack Sabre Jr. contre Tanga Loa avec certaines conditions en jeu.

Bullet Club (Dick Togo, EVIL, Taiji Ishimori & Yujiro Takahashi) ont battu Hiroyoshi Tenzan, Master Wato, Tiger Mask IV et Toru Yano par tombé avec le Bloody Cross d’Ishimori sur Tiger Mask.

CHAOS (Kazuchika Okada, SHO & YOH) ont battu Suzuki-gun (El Desperado, Minoru Suzuki & Yoshinobu Kanemaru) par tombé avec le Direct Drive de YOH sur Kanemaru.

Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito, BUSHI, SANADA & Shingo Takagi) ont battu The United Empire (Will Ospreay, Aaron Henare, Great-O-Khan, & Jeff Cobb) par tombé avec un bridging O’Connor roll de SANADA sir Henare.

Publicité

Dangereuse vengeance

Après des mois de rivalité, les Dangerous Tekkers et les Guerillas of Destiny règlent leurs différents pour de bon avec en premier lieu une première confrontation entre Zack Sabre Jr. et Tanga Loa avec une condition : si le britannique est défait, Taichi et lui ne pourront plus jamais défier qui que ce soit pour les championnat IWGP par équipes.

Zack Sabre Jr. a battu Tanga Loa. On connaît les aptitudes de ZSJ sur un ring de catch et il a bien galéré de sortir quelque chose de Loa, qui nous a déjà montré qu’il pouvait faire bien mieux que ça. Quinze minutes assez ennuyantes où aucune action ne parvient à faire monter le combat en intensité tant c’est limité entre les deux hommes. Sabre Jr. s’impose sur un tombé rapide, parce qu’il faut bien protéger le champion.

Taichi a battu Tama Tonga. Après un premier match à échelles entre Kenny Omega et Michael Elgin lors de NJPW Dominion 2016, la New Japan nous refait la même cinq ans plus tard avec non pas la ceinture Intercontinental au dessus des protagonistes mais l’Iron Finger from Hell, objet de discorde entre les deux équipes.

Que ce match fut long. Ces vingt-sept minutes d’affrontement, il faut les digérer. Le match est loin d’être mauvais mais celui-ci tire trop sur la longueur. Il aurait pu être amputé d’une bonne dizaine de minutes en rajoutant un poil d’intensité. DOUKI et Jado vont participer à la fête avec notamment un sale bump du premier sur une échelle à l’extérieur du ring. Il l’a prise avec passion. Les co-équipiers des deux hommes vont intervenir à leur tour, tentant vainement de donner l’avantage à leur partenaire.

Le match se conclut sur une belle chute de Tonga sur une table après avoir tenté un Gun Stun, laissant la voie libre à Taichi. On attend désormais l’ultime chapitre, ça va faire six mois que ça dure cette histoire.

Publicité

Switchblade à quatre couronnes

Quelques semaines qu’ils se cherchent avec notamment une victoire de Switchblade sur l’Ace lors du second tour de la New Japan Cup 2021 ainsi que de s’amuser à comparer leurs abdos, Jay White peut enfin combattre Hiroshi Tanahashi pour le titre NEVER Openweight, témoin de l’élévation du titre dans le paysage de la NJPW.

Jay White a battu Hiroshi Tanahashi pour remporter le championnat NEVER Openweight pour la première fois de sa carrière. On fait face à un combat long de quarante minutes, quand même. Les deux lurons ont eu des choses à se raconter durant tout ce temps.

C’était très loin d’être mauvais mais peut-être pas assez bon pour le calibre des deux hommes. Néanmoins, la psychologie était de mise avec notamment de nombreuses soumissions, c’était le duel de celui qui allait abandonner sur les prises signatures de l’autre. Sans surprise, le néo-zélandais va abandonner dans le dos de l’arbitre distrait par Gedo pour la bonne heat facile. Le legwork est de mise sans surprise et est le fil rouge du match.

Publicité

Certes, dans un match de ce calibre, la pace est lente mais il manquait tout de même d’actions marquantes. À part un High Fly Flow à l’extérieur, rien à se mettre sous le dent. L’intensité manquait en milieu de match mais elle se rattrape sur la fin. Le Blade Runner surgit de nul part pour clouer l’Ace au sol. Jay White devient le premier homme à remporter les titre IWGP Heavyweight, Intercontinental, United States et donc NEVER Openweight.

À lire aussi : NJPW Wrestling Dontaku 2021 : Jay White remporte le titre NEVER Openweight

En outre des matchs préliminaires, on se retrouve avec trois matchs avec un grand manque d’intensité. Néanmoins, le main-event a évidemment délivré et on en ressort satisfait. Le règne de Jay White peut s’avérer intéressant, on attend David Finlay de pied ferme.

En haut