Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 23 juillet

resultats wwe smackdown 23 juillet 2021 roman reigns

Résultats complets de l’épisode de WWE SmackDown du 23 juillet 2021.

WWE

Au programme de WWE SmackDown post-MITB de ce vendredi soir, John Cena veut se confronter à Roman Reigns, Edge et Seth Rollins lancent les hostilités en vue de SummerSlam tandis que Toni Storm fait ses débuts sur le ring de la brand bleue.

John Cena attend sa réponse

On démarre bien évidemment cette soirée avec l’homme qui sait le mieux hyper les foules et qui n’a jamais été remplacé à ce rôle, John Cena. Après une longue promo dont lui seul a le secret où il parle du Firefly Fun House dont il est sorti et de son rôle dans la série Peacemaker avant d’en venir au sujet principal, celui pourquoi il est revenu : Roman Reigns.

Il réaffirme : il vient défier Roman Reigns pour le titre de champion Universal de la WWE à SummerSlam et il veut le rencontrer en face à face ce soir. Pour lui SmackDown craint avec Reigns en tant que champion. Il continue de se mettre les fans dans la poche. De mémoire de fan de catch depuis pas loin de quinze ans, on n’avait plus vu John Cena aussi soutenu par le public depuis longtemps.

Roman Reigns ne viendra pas, mais Paul Heyman oui. Il explique que pour Reigns, John Cena ne vaut pas la peine d’être écouté. Mais il le promet, le champion Universal donnera sa réponse ce soir. Heyman s’en va ensuite en chantant le theme song de John Cena, nous offrant sans doute un des moments les plus drôles de l’année.

Publicité

Excellent début de show, et ça ne s’arrête pas là parce qu’on continue avec un match entre Finn Bálor, son premier depuis son retour à SmackDown, contre Sami Zayn. Rien que ça.

Publicité

Finn Bálor a battu Sami Zayn par tombé avec son Coup de Grâce. Joli match et qui se termine clean en plus. Il aime NXT maintenant Vince McMahon ?

Baron Corbin ne va par contre pas mieux. Le type qui a construit son site pour récolter des fonds est parti avec la maille et qu’il a dû prendre le bus pour venir à Cleveland ce soir. « Que m’est-il arrivé ? » se demande-t-il dépité.

Big E, grand vainqueur du match MITB dimanche dernier rejoint le ring. Il a à peine le temps de profiter des acclamations du public qu’Apollo Crews le rejoint pour lui faire comprendre que sa victoire n’a rien à voir avec celle de remporter un titre. Ziggler et Roode le rejoignent, Rick Boogs et Shinsuke Nakamura entrent à leur tour, puis Cesaro pour défier le champion Intercontinental. Ça finit en bagarre général faces contre heels, ça risque de finir en match par équipe.

Publicité

À lire aussi : Vince McMahon déteste WWE NXT

Fan service au Rolling Loud Festival

Mais on ne le verra pas tout de suite puisque comme prévu Friday Night SmackDown se déroule à deux endroits différents ce vendredi soir. L’autre partie du show, c’est à Miami au Rolling Loud Festival où vont s’affronter de suite Angelo Dawkins et Chad Gable. C’est une ambiance particulière, la foule est immense (le retour à la vie normale les américain le font pas à moitié), et le décor est superbe avec le soleil couchant en fond.

Angelo Dawkins a battu Chad Gable par tombé avec un spinebuster.

On reste à Miami pour un second match, celui pour le titre de championne de SmackDown entre Bianca Belair et Carmella. Il a déjà eu lieu la semaine dernière mais pourquoi pas.

Bianca Belair a battu Carmella par tombé avec son KOD pour conserver son titre de championne de SmackDown. Le match est bon, court mais c’est pas grave parce qu’il n’y avait pas vraiment d’intérêt à en avoir un second entre les deux catcheuses. Le seul intérêt aurait été de faire revenir Sasha Banks après celui-ci, mais elle est toujours absente.

On retourne à Cleveland pour retrouver l’arena du Rocket Mortgage Fieldhouse où Kevin Owens discute avec Shotzi Blackheart et Tegan Nox à propos du tank. Baron Corbin retrouve Owens et s’excuse d’avoir été un idiot avec lui. Le canadien accepte ses excuses et lui donne même quelques dollars avant de partir. Mais Corbin se fait tirer dans les parties avec le tank tandis que Dolph Ziggler et Robert Roode l’attaquent et lui pique l’argent. Owens reviendra l’aider à coup de chaise. Certainement pas le meilleur segment de la soirée.

Edge et Seth Rollins lancent les hostilités

Heureusement on revient dans des bails plus intéressants avec Edge, qui après sa défaite contre Roman Reigns à WWE Money In The Bank 2021 a semble-t-il un petit compte à régler avec Seth Rollins, qui était intervenu dans le main-event du pay-per-view et étant donc l’une des raisons de sa défaite.

Seth Rollins interviendra dans la promo, se moquera de lui en l’appelant grand-père parce qu’on fait dans les classiques ce soir. Rollins continue en disant qu’il pourrait discuter du fait qu’il n’aime pas Cleveland ou les gens comme John Cena et Edge qui reviennent, mais il préfère avouer qu’il prend plaisir à ruiner les rêves du canadien et qu’il n’hésitera pas la prochaine fois lorsqu’il aura l’occasion de mettre fin à sa carrière comme il en a eu il y a sept ans.

Publicité

La bagarre éclate, Edge porte un DDT et tente un spear mais Rollins parvient à s’enfuir du ring. Ce segment c’était du très solide,  SmackDown tient le bon bout ce soir.

Toni Storm fait ses débuts à SmackDown ce vendredi soir dans un match face à Zelina, qui aurait sans doute mérité un peu plus qu’une entrée pendant la publicité.

Toni Storm a battu Zelina Vega par tombé avec son Storm One. Court match mais rien à redire. On est ravi que Toni Storm n’a pas subi le traitement Karrion Kross.

Jimmy Uso a battu Dominik Mysterio par tombé, encore aidé par son frère Jey. Le match était bon mais ce final comme celui du pay-per-view déçoit.

Roman Reigns refuse le challenge, Finn Bálor tente sa chance

On reste dans la Bloodline puisque Roman Reigns fait ensuite son entrée pour terminer cet épisode. Il ne vient pas pour les cousins Jey et Jimmy mais bien évidemment pour répondre au défi lancé par John Cena à SummerSlam 2021. Roman Reigns commence par jouer avec les fans, leur demandant de le « reconnaitre » mais ne récolte évidemment que toujours plus de huées à chaque demande. Qu’est-ce que ça fait du bien d’entendre un vrai public réagir.

Il se met ensuite à railler John Cena, pensant que son passage à Hollywood aurait fait de lui une nouvelle personne, mais reste déçu en découvrant que l’on assiste simplement à un numéro pour nostalgiques. On avoue, on est nostalgique des catcheurs qui savaient haranguer la foule comme le fait Cena. Roman Reigns n’est pas en reste en tant que heel, surtout sur l’incroyable punchline de cette promo, « John Cena c’est comme faire la position du missionnaire tous les soirs ». Il ne peut pas voir John Cena, et ne le verra pas dans le main-event de SummerSlam 2021. La réponse au défi lancé par ce dernier est non. Il changera d’avis, bien évidemment — comme Bobby Lashley à RAW d’ailleurs.

En attendant il y en a un qui était déjà chaud en coulisse pour prendre la place de John Cena. Finn Bálor débarque tout pimpant et le sourire jusqu’aux oreilles pour demander à Roman Reigns que s’il n’accepte pas le défi de Cena, peut-être serait-il intéressé par le sien.

À lire aussi : Carte de WWE SummerSlam 2021

Et bien oui, Roman Reigns aime le culot et accepte le défi de Finn Bálor. On ne sait pas quand aura lieu le match, certainement pas à SummerSlam, on se doute que Bálor ne gagnera pas, mais c’est un plaisir de le voir aussi bien mis en avant. Si ça se trouve ce n’est pas NXT que Vince McMahon déteste, mais juste Karrion Kross.

En attendant John Cena, que Roman Reigns ait refusé son challenge et que Finn Bálor lui ait pris la place fissa, ça n’a pas l’air de lui faire grand-chose parce qu’on ne l’a pas revu de la soirée depuis l’ouverture du show. Lui qui voulait faire face à Roman Reigns…

Aurait-on assisté à l’un des meilleurs épisodes de SmackDown de l’année ? Si ce n’est le meilleur ? C’est fort possible. Tout avait l’air efficace, bien ficelé, pas de segment absurde (quoi que l’attaque de Corbin en coulisse…), des bons matchs (aucun roll up, vous rendez-vous compte ?) et un build up de SummerSlam qui commence assez bien du côté de Edge et Seth Rollins ou John Cena et Roman Reigns. Si la WWE pouvait être comme ça toutes les semaines, on vivrait plus heureux nos vies de fans de catch c’est certain.

En haut