Japon

Real World Tag League 2021 : L’AJPW dévoile les équipes participantes

ajpw logo

L’AJPW a dévoilé les équipes participantes au tournoi par équipe Real World Tag League 2021.

AJPW

D’un prestige similaire au Champion Carnival, le tournoi Real World Tag League reste une attraction majeure de la All Japan Pro Wrestling au fil des années.

À l’occasion de l’édition 2021, l’AJPW a réalisé une refonte quant à la formule de la compétition : seize équipes sont conviées et réparties au sein de quatre groupes. Un changement majeur, le tournoi se déroulait souvent en un groupe. Quelques éditions ont vu aussi la mise en place de deux poules.

Les seize équipes sont ainsi regroupées dans quatre block A, B, C et D. Petit tour des équipes participantes :

Block A

  • Runway SUPLEX (Shotaro Ashino & Suwama) : Devenus champions par équipes en début de mois aux dépends de Kento Miyahara et Yuma Aoyagi, l’équipe s’est formée au fil de l’année après qu’Ashino ait été trahi par son clan Enfants Terribles. Quant à Suwama, celui-ci s’est séparé de Shuji Ishikawa après avoir perdu les titres face à ces mêmes Miyahara et Aoyagi en janvier.
  • TOTAL ECLIPSE (Jake Lee & Hokuto Omori) : Portant pour le moment la Triple Crown autour des hanches, Lee s’allie avec le jeune Omori, dont la faim de victoires l’a particulièrement intéressé. Une occasion pour ce dernier de franchir une nouvelle étape dans sa carrière aux côtés de son leader.
  • Abdullah Kobayashi & Drew Parker : Une nouvelle fois la BJW passe une tête dans les rings de la All Japan au travers de Kobayashi (et ses fourchettes). Déjà convié l’an dernier aux côtés de Daisuke Sekimoto, il vient cette année avec le jeune anglais Parker, qui a le même goût du sang que le vétéran. Celui-ci a par ailleurs remporté le titre Deathmatch Heavyweight cet été.
  • Jun & Rei Saito : Tout droit sortis du dojo de l’AJPW, les frères Saito ont fait leurs débuts en juin dernier. La collection de défaites se fait peu à peu, et cela ne va certainement pas s’arrêter lors de la compétition.

Block B

  • NEXTREAM (Kento Miyahara & Yuma Aoyagi) : Vainqueurs de la dernière édition de la Real World Tag League, Miyahara et Aoyagi ont dominé de la tête et des épaules la division par équipes depuis le début de l’année et leur victoire sur les Violent Giants. Sans surprise, les deux hommes ont le souhait de réaliser le back-to-back.
  • TAJIRI & Super Crazy : Après avoir convié Masato Tanaka l’an passé, TAJIRI continue sa rétrospective de l’ECW en conviant un Super Crazy encore en activité du haut de ses 47 printemps. Le luchador fera son retour à l’AJPW trois ans après sa dernière apparition à l’occasion d’une tournée dédiée à la lucha.
  • STRONGHEARTS (T-Hawk & El Lindaman) : Désormais champions All Asia par équipes suite à leur victoire sur Zeus et Izinagi en début de mois, Hawk et Lindaman comptent assurément de rendre honneur à leur faction tout en cimentant davantage la relation entre l’AJPW et la GLEAT.
  • Purple Haze (Izanagi & UTAMARO) : Après avoir agi comme remplaçant de son leader Zeus l’an dernier, Izanagi s’allie cette fois-ci avec UTAMARO avec qui il a développé une certaine alchimie.

À lire aussi : AJPW Super Deluxe Series 2021 : Jake Lee conserve la Triple Crown, SUGI conserve le titre World Junior Heavyweight

Publicité

Block C

  • Twin Towers (Shuji Ishikawa & Kohei Sato) : Suite à la fin des Violent Giants, Ishikawa a retrouvé l’un de ses iconiques partenaires en la personne de Sato. Leur équipe a connu ses meilleures heures à la BJW où ils ont notamment remporté par deux fois les titres par équipes, avec un premier règne de 516 jours.
  • Yoshitatsu & Seigo Tachibana : Alors que le premier navigue dans le milieu de carte de la promotion, le jeune excentrique Tachibana a fait son retour de blessure l’été dernier où il a remporté les titres Six-Man avec Tatsu et Carbell-Ito.
  • Mitsuya Nagai & LEONA : Une équipe tout droit sorti de la Dradition Pro Wrestling, gérée par Tatsumi Fujinami. Elle rassemble l’ancien combattant de MMA Nagai qui a effectué au cours de sa carrière quelques piges à l’AJPW en remportant notamment par trois fois les titres All Asia par équipes. Quant à LEONA, il est le fils de Fujinami en personne. Âgé de 28 ans, celui-ci a navigué au cœur du circuit japonais depuis ses débuts en 2013.
  • Kengo Mashimo & Kazma Sakamoto : Originaux de la KAIENTAI, Mashimo y a prêté allégeance avant qu’elle ne devienne la 2AW tandis que Sakamoto a navigué entre la Wrestle-1, la NOAH ou encore la Dragon Gate depuis fin 2019 où il y a déjà remporté de nombreux titres en équipes. Néanmoins, l’alliance avec Mashimo reste la plus importante à ses yeux.

Block D

  • Purple Haze (Zeus & Shigehiro Irie) : Après avoir raté la dernière édition à cause d’un cas positif à la COVID-19, Zeus compte bien se rattraper cette année aux côtés d’Irie, avec qui ça va sûrement frapper fort. Zeus sort d’un règne de plus d’un an avec les titre All Asia tandis qu’Irie transite au Japon aux côtés des STRONGHEARTS.
  • Takao Omori & Yuko Miyamoto : Deux vétérans qui ont peu en commun. Néanmoins, toujours se méfier d’un vétéran. Omori reste fidèle à la All Japan malgré son départ en 2000 et un retour en 2013 tandis que Miyamoto est davantage connu pour être un catcheur hardcore, notamment vu à la FREEDOMS ou à la BJW.
  • Koji Iwamoto & Ryuki Honda : Désormais Openweight après quatre règnes de champion World Junior Heavyweight, Iwamato a récemment pris sous son aile le jeune Honda, âgé de 21 ans. Formé à la Wrestle-1, ce dernier a rejoint l’AJPW il y a an avant de signer il y a quelques mois.
  • TOTAL ECLISPE (Koji Doi & Kuma Arashi) : Désireux de rendre honneur à leur clan, Doi et Arashi pourraient jouer les trouble-fêtes. Tous deux issus de la Wrestle-1, ils ont rejoint l’AJPW en avril 2020 après la fermeture de la promotion aux côtés de Shotaro Ashino, alors leader d’Enfants Terribles. Ils l’ont trahi depuis pour rejoindre la cause de Jake Lee.

L’AJPW Real World Tag League aura lieu entre le 28 novembre et le 5 décembre prochain. La dernière journée aura par ailleurs lieu au sein du Korakuen Hall.

Publicité
En haut