Impact Wrestling

Résultats de IMPACT No Surrender 2022

resultats impact westling no surrender 2022

Résultats complets d’IMPACT Wrestling No Surrender 2022.

IMPACT

La ville de la Nouvelle-Orléans accueille ce samedi 19 janvier IMPACT No Surrender 2022. Au programme : Moose défend le titre mondial face à W. Morrisey, Mickie James remet en jeu le championnat des Knockouts face à Tasha Steelz tandis que les Good Brothers retrouvent les Guerillas of Destiny pour le championnat par équipes. En outre, la bande de Honor No More combat celle d’IMPACT pour s’octroyer le droit de rester ici.

Des retours dans le pre-show

Trey Miguel a battu John Skyler (5:59). Quelques pépins physiques et problèmes personnels ont écarté le champion X-Division des rings qui retrouve celui d’IMPACT ce samedi. Skyler croit au miracle mais Miguel réduit ses espoirs à néant avec sa Meteora. C’était surtout un match pour le remettre en jambes.

Havok a battu Tenille Dashwood (4:37). C’était aussi un retour dans l’Impact Zone pour Dashwood mais celle-ci n’a pas eu la même chance que le précédent. Havok lui a fait passer un mauvais moment. Elle sera sauvée par les distractions de ses alliés Madison Rayne et Kaleb jusqu’à ce que The IInspiration fasse sonner le portable de Kaleb. Ainsi, Havok a pu flanquer un Piledriver pour la victoire.

Un début de show sur les chapeaux de roues

Jake Something a battu Chris Bey, Ace Austin et Mike Bailey (7:19) pour devenir aspirant au titre X-Division. Dans un environnement de voltigeurs, un bourrin comme Something rajoute quelque chose à un sacré opener. Austin a notamment fait alliance avec Bailey mais celle-ci n’a évidemment pas duré longtemps.

Publicité

Chacun des participants a eu son moment pour y croire jusqu’à ce qu’Austin se fasse attraper par le Void de Something. Ce dernier avait été annoncé en fin de contrat avec IMPACT, il y a dû avoir quelques garanties.

JONAH a battu Black Taurus (8:08). Il dit qu’il est un monstre, mais les véritables monstres sont Decay, qui s’est attaqué à JONAH. Un match de gros pépères où ça se rentre dedans avec un plaisir non dissimulé. Taurus n’a pas à pâlir face à son adversaire mais s’incline sur la Tsunami de l’Australien.

Jay White a battu Eric Young (12:12). Leurs factions respectives se sont rencontrées et cela a forcément fait quelques étincelles. Un combat sans fioritures durant lequel les deux leaders se sont renvoyé coups pour coups. White aux Etats-Unis, c’est presque un sans-faute depuis presque maintenant un an.

Young fait jouer l’expérience et semble vouloir enseigner quelques leçons à son cadet, c’était sans attendre la Blade Runner qu’il se mange de plein fouet. Superbe match.

Deonna Purrazzo survole, Matt Cardona s’amuse

Deonna Purrazzo a battu Miranda Alize (7:26) pour conserver le titre mondial féminin de la ROH. On s’attendait peut-être à une surprise plus flamboyante telle une Athena (ex-Ember Moon) mais IMPACT préfère rappeler les Women of Honor.

Publicité

Pas la plus clinquante des confrontations mais les deux femmes ont montré de belles choses sur le ring, Purrazzo survolant tout de même ses homologues. Alize tente de créer la surprise, quitte à en faire trop et se faire piéger dans la Fujiwara Armbar de la championne.

Matt Cardona a battu Jordyne Grace (7:58) pour conserver le titre Digital Media. L’ex-Zack Ryder est (enfin) devenu heel à IMPACT en s’emparant du titre de Grace d’une manière bien déloyale. Cette dernière a logiquement demandé sa revanche.

Une occasion pour la promotion de Nashville de capitaliser sur l’inter-genre et un match dans lequel le torse de Cardona rougit des nombreux atémis flanqués par Grace. Celui-ci s’amuse de son adversaire avec de la triche et autres tactiques de bas étage. Grace perd patience et lui donne un coup dans les joyaux sous les yeux écarquillés de l’arbitre qui ne peut que déclarer la disqualification. Matt Cardona en tant que heel, c’est quand même quelque chose.

Publicité

À lire aussi : Matt Cardona est devenu champion NWA World Heavyweight

BULLET CLUB is fine

The Good Brothers (Karl Anderson & Doc Gallows) ont battu Guerillas of Destiny (Tama Tonga & Tanga Loa) (12:19) pour conserver les titres par équipes. Retrouvailles entre membres de BULLET CLUB, les tensions étaient à leur maximum.

Les deux équipes ont toutes deux usé de la gruge jusqu’à ce que Chris Bey débarque, à la surprise des Tongiens. Guns & Gallows en profitent tandis que Jay White flanque sa Bladerunner sur Tama Tonga, qui subit aussi le Magic Killer des champions par équipes. On ne prendra pas trop de risque en disant que Tonga & Loa viennent de se faire virer du BC. Anderson et Gallows ont-ils trouvé là le moyen de revenir à l’AEW ?

Mickie James a battu Tasha Steelz (10:26) pour conserver le titre IMPACT Knockouts. Steelz s’est vu championne avant même le début du match et voilà qu’elle s’est fait enseigner quelques leçons de la part de James.

Une action tout à fait solide même si on a senti que la championne a guidé sa cadette au fil du match avant que Savannah Evans ne s’en mêle. Steelz a tout tenté avant de se faire avoir par un petit paquet, la marque des vétérans.

Publicité

Morrissey a vu la lumière, Edwards n’a plus d’honneur

Moose a battu W. Morrissey (12:21) pour conserver le titre mondial d’IMPACT Wrestling. On tolère beaucoup de choses mais voir W. Morrissey en main-event, c’était déjà une fois de trop. Mauvaise langue, peut-être, mais ça fait le café face à Moose.

Les deux colosses vont se la mettre joyeusement et tentent à de nombreuses reprises leur prise de finition avant que Moose ait besoin de quatre Lights Out au fil du match pour clouer Morrisey au tapis. Ils ont fait ce qu’ils savent faire.

Honor No More (Matt Taven, Mike Bennett, Kenny King, PCO & Vincent ont battu Team IMPACT (Rhino, Chris Sabin, Steve Maclin, Rich Swan & Willie Mack) (23:17)

Désormais libre de tout contrat par leur licenciement de la ROH, la bande de Honor No More a débarqué dans l’Impact Zone et doit désormais combattre pour y rester.

Un match des plus bordéliques et c’est ça qu’on aime, c’est ce qu’il fallait. Dans le même temps, la Team IMPACT ignore si Maclin est un homme de confiance après que l’équipe ait dû se passer d’Eddie Edwards puis Josh Alexander, pour d’autres raisons.

Le match prend un nouveau virage au moment où King envoie Maclin sur l’arbitre, permettant ainsi l’utilisation libre d’une panoplie d’armes. PCO en profite pour voltiger à l’extérieur tandis que dans cette atmosphère, Eddie Edwards débarque de nulle part et est prêt à envoyer Maria Kanellis dans la Gore, mais finit par planter son kendo stick dans le crâne de Rhino. Kenny King n’a plus qu’à faire le tombé.

Finalement, Eddie Edwards a toujours été un ROH Guy dans l’âme, étant son premier champion Triple Crown. Un changement de personnage qui fait du bien tandis que Honor No More célèbre pour conclure un pay-per-view plutôt bon. Chaque match ou presque a tenu ses promesses tandis qu’on a eu notre lot d’émotions, surtout pour la situation autour de BULLET CLUB mais surtout pour ce heelturn bénéfique pour Eddie Edwards.

Voir aussi

En haut