Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 2 mai

resultats wwe raw 2 mai 2022

Résultats complets de l’épisode de WWE RAW du 2 mai 2022.

WWE
Publicité

Au programme de cet épisode de WWE Raw du 2 mai 2022, dernier avant WrestleMania Backlash, AJ Styles a une occasion d’assurer ses arrières dans son match contre Edge, une dernière confrontation entre Seth Rollins et Cody Rhodes, et un trois contre trois entre catcheuses dans le main-event.

Drew McIntyre et RK-Bro montrent les dents (et l’épée)

Roman Reigns et les Usos, de retour aux États-Unis après la tournée européenne et un passage à Paris ce week-end, ouvrent cet épisode de WWE Raw avec Paul Heyman en vue du match à trois contre trois annoncés pour WWE WrestleMania Backlash.

Paul Heyman présente la Bloodline, nous dit à quel point c’est une chance de voir Roman Reigns en personne, tandis que Reigns lâche son habituel « Aknowledge me! » à la foule de Greensboro. Soudain, Randy Orton et Riddle attaquent les Usos par surprise à coups de RKO et Drew McIntyre fait son entrée par la rampe.

Reigns et McIntyre se battent, les Usos viennent au secours de Reigns qui se faisait dominer par son adversaire et les RK-Bro reviennent à la charge. Il faudra que les officiels viennent séparer les deux clans histoire de calmer tout ça.

Publicité

En coulisse Ezekiel sympathise avec les Street Profits quand Chad Gable, Otis et Kevin Owens les interrompent. Gable dit qu’un détecteur de mensonges peut être trompé par les plus grands arnaqueurs, et Owens a toujours espoir de montrer au monde quel menteur est Ezekiel. En attendant, il y a match à trois contre trois.

Kevin Owens, Chad Gable et Otis ont battu les Street Profits et Ezekiel avec un roll up de Gable sur Angelo Dawkins.

AJ Styles annonce que s’il bat Damian Priest ce soir, celui-ci n’aura pas le droit d’être aux abords du ring ce dimanche quand il affrontera Edge à WrestleMania Backlash.

Adam Pearce annonce à Sonya Deville que la hiérarchie veut qu’elle combatte, mais pas les soirs où elle est general manageuse, et lui annonce que ce soir elle participera à un match à trois contre trois en équipe avec Rhea Ripley et Becky Lynch contre Liv Morgan, Bianca Belair et Asuka. Elle voulait ajouter une stipulation, mais Pierce l’arrête : ce soir elle n’est pas general manageuse.

Veer Mahaan a battu Bert Hansen par soumission avec sa Cervical Clutch. Un squash contre un jobber local qui, interviewé avant le match, a expliqué que Mahaan le terrifiait mais qu’en même temps catcher à RAW dans sa ville natale a toujours été son rêve. Hansen subira à nouveau la Cervical Clutch après le match pour s’évanouir. Il aura tout le temps de rêver.

Publicité

AJ Styles assure ses arrières pour WrestleMania Backlash

Edge et Damian Priest sont sur le ring pour une promo. Il pense que si on ne les aime pas, c’est parce qu’on ne s’aime pas nous-même, qu’on ne peut plus se regarder dans un miroir parce que cela nous rend malade, ou du moins que cela le devrait (en vrai ça va super, chez nous).

Il s’en prend au public de Greensboro, de manière assez classique pour un heel en mettant en doute leur capacité mentale et en les qualifiant de « petits rongeurs stupides qui se jettent sur le danger », « comme AJ Styles ce dimanche » à WWE WrestleMania Backlash 2022.

Edge poursuit ses attaques sur AJ Styles et le public de Greensboro qui n’a en réponse que des « What ? » avant que Styles ne l’interrompent pour le match qui suit.

Publicité

AJ Styles a battu Damian Priest par tombé avec un roll up, après avoir été distrait par Edge alors qu’il portait le Calf Crusher.

Edge a ensuite attaqué AJ Styles après le match tandis que Damian Priest lui a porté un flatliner. Edge se préparait à lui porter le con-chair-to avant que Finn Bálor ne fasse son entrée pour venir au secours de Styles, qui en profite pour poter une corde à linge à Priest pour l’éjecter du ring.

Styles et Bálor font le signe du « Too sweet » pour clore ce segment, le public a beaucoup aimé l’alliance entre les deux. On ne serait pas contre la voir perdurer dans le temps.

Cedric Alexander aimerait bien rejoindre Omos et MVP, comme il vient le leur faire savoir. Il a même demandé un match contre Bobby Lashley pour prouver ce dont il est capable. MVP aime bien l’idée, Alexander souhaite en discuter plus longuement mais Omos lui fait comprendre qu’il est temps de s’en aller.

À lire aussi : WWE Paris 2022 : Chaleureuses retrouvailles entre les fans et les Superstars

Publicité

Mustafa Ali paye encore

Mustafa Ali est l’invité du Miz TV de ce soir. Son theme song est coupé trop tôt et son micro ne fonctionne pas, le Miz se moque de lui et le traite de « moost » (on a cherché, même l’Urban Dictionnary est confus sur le sens de ce mot) et l’implore de ne pas aller se plaindre sur Twitter. Ali va payer longtemps sa demande démission et ses quelques tweets apparemment.

Ali prend le micro du Miz et lui rétorque que la seule chose dont il a à se plaindre actuellement c’est le fait que le Miz travaille toujours à la WWE, qu’il va toujours se plaindre en coulisse quand les choses ne vont pas dans son sens, mais la différence pour Ali c’est que lui peut toujours compter sur ses fans.

Le Miz lui reprend le micro, mais le mauvais qui ne fonctionne pas. Lorsque le micro refonctionne, le Miz lui annonce qu’il va regretter très longtemps ce qu’il vient de dire.

Austin Theory interrompt le segment et annonce que Vince McMahon a fait supprimer des classements la victoire d’Ali sur le Miz de la semaine dernière. Mustafa Ali en a assez, il dit qu’il veut un match de championnat des États-Unis et compte bien se battre pour l’avoir. Theory lui annonce qu’il a un match ce soir, Mustafa Ali affrontera Austin Theory et le Miz dans un match handicap.

Austin Theory et The Miz ont battu Mustafa Ali par tombé avec le Skull Crushing Finale du Miz.

Tomasso Ciampa a attaqué Mustafa Ali après le match.

Dana Brooke a battu Nikki ASH par tombé avec un somersault neckbreaker pour regagner le titre 24/7 qu’elle avait perdu plus tôt dans la journée. Plusieurs talents sont venus ensuite tenter leur chance, y compris Reggie. Dana Brooke demande (déjà) le divorce.

Kevin Patrick interview Becky Lynch et lui rappellent ce qui s’est passé la semaine dernière avec Asuka. L’ancienne championne de RAW le coupe, « pas besoin de me rappeler tout ça, j’étais là » — et nous aussi, on a tout vu Kevin. Lynch déplore le fait qu’elle avait pourtant aidé Asuka, lui offrant le titre de championne de RAW lorsqu’elle s’est absentée pour sa grossesse, et que c’est tout ce qu’elle a reçu de sa part en échange, une agression. En guise de vengeance, elle compte nous débarrasser d’Asuka.

Seth Rollins, Cody Rhodes, qui délire ?

Seth Rollins est un peu jaloux de la célébration à laquelle a eu le droit Randy Orton la semaine dernière, alors ce soir c’est son tour. Un projecteur illumine Rollins pendant que le public chante son theme song, public qui chante rapidement le nom de Cody Rhodes.

Rollins a bien compris que Rhodes voulait lui voler la vedette depuis WrestleMania, mais sait que cela n’arrivera pas ce dimanche à WrestleMania Backlash. Le public continue de scander le nom de Cody Rhodes, Seth Rollins s’énerve, se considère comme le « porte-drapeau » de la WWE. Cody Rhodes l’interrompt lorsqu’il veut lancer un clip vidéo sur lui.

Cody Rhodes assure à Seth Rollins qu’il n’a rien de personnel contre lui, tout est d’ordre de la compétition. Rhodes a l’impression que Rollins se décompose, qu’il est sur le point de franchir une limite à ne pourtant pas dépasser. Il dit le considérer comme l’une des meilleures Superstars de ces 20 dernières années, mais qu’il est dans le même temps dans un délire. Rollins lui répond en mentionnant Dusty Rhodes, expliquant que lui aussi était talentueux mais qu’il délirait lui aussi, parce qu’il voulait être champion de la WWE mais qu’il n’était pas assez bon. Et tant que Seth Rollins sera là, Cody Rhodes non plus ne sera jamais assez bon pour devenir champion.

Rhodes avait visiblement envie d’attaquer mais Seth Rollins prend les devants. Rhodes réussira tout de même à prendre le dessus avec un Cody Cutter qui fait fuir Rollins du ring.

Bobby Lashley a battu Cedric Alexander par soumission avec son Hurt Lock. Omos et MVP ont tenté la distraction pour faire perdre Lashley, mais ce sera sans succès.

En interview, Liv Morgan raconte qu’elle a cru avoir fait une excellente équipe avec Rhea Ripley, mais cette dernière l’a trouvée décevante. Liv Morgan dit avoir compris que c’est Ripley elle-même qui s’est trouvée décevante, et qu’elle ne sera pas jugée responsable des problèmes de Ripley, et qu’il n’était pas question de perdre contre elle ce soir.

À lire aussi : Carte de WWE WrestleMania Backlash 2022

La revanche de Liv Morgan

L’interview mène au main-event : Liv Morgan, Asuka et Bianca Belair font équipe face à Reha Ripley, Becky Lynch et Sonya Deville. Étonnant de voir ce match dans le main-event du go-home de WWE WrestleMania Backlash 2022 puisqu’aucune de ces catcheuses n’est sur la carte du pay-per-view.

Il faudra au passage encore un quart d’heure entre l’entrée de la première catcheuse, Becky Lynch, et le début du match. Entre-temps on a le droit à une page de publicités, un segment autour du titre 24/7, un segment entre Doudrop et Nikki ASH qui semble annoncer une alliance (ça, ça peut être sympa), les entrées des cinq catcheuses restantes et une autre page de publicités.

Liv Morgan, Asuka et Bianca Belair ont battu Rhea Ripley, Becky Lynch et Sonya Deville par tombé avec l’Oblivion de Morgan sur Deville. L’attente aura valu le coup parce que le match était bon et la victoire offerte à son équipe par Liv Morgan est assez plaisante.

Les trois faces célèbrent leur victoire sur le ring pour terminer cet épisode de WWE Raw.

Un épisode de WWE Raw qui n’apporte rien de nouveau à la carte de WrestleMania Backlash — qui mériterait pourtant un peu plus — mais qui se laisse regarder, même si l’ordre de certaines séquences reste douteux. On s’étonne toujours que les matchs les plus importants des pay-per-views dans un go-home ne soient pas hypés dans le main-event et ici encore pire, qu’il le soit uniquement dans le segment d’ouverture avant que l’on n’en entende plus parler de la soirée. Espérons que SmackDown rattrape le coup vendredi.

Voir aussi

En haut