Décryptage

Brock Lesnar vs Triple H : une intensité à part

Entre Brock Lesnar et Triple H, tous les chemins ne peuvent que mener à Extreme Rules, le 19 Mai à Saint Louis. Rien que le nom du pay-per-view suffit à illustrer la légitimité de cette belle qui va trancher qui des deux hommes forts sortira vainqueur. Retour sur cette rivalité en pointillés très spéciale.

brock-lesnar-vs-triple-h

Depuis son retour à la WWE le 2 Avril 2012, Brock Lesnar a surtout marqué ses rares apparitions – car chaque apparition est très couteuse donc il vaut mieux les doser pour la WWE – par une intensité qu’on lui connaissait et qui faisait déjà de lui il y a 10 ans et encore davantage maintenant un catcheur à part. Cela s’est vite vérifié contre John Cena à Extreme Rules avec ce sang qui apparaît naturellement à une époque où la WWE se montre très pudique à ce sujet.

Bref, le phénomène bestial qui a terrorisé de nombreux lutteurs universitaires, cassé une main de l’Undertaker et tracé avec autorité sa route à l’UFC ne peut qu’apporter une dose d’intensité. C’est ce genre d’intensité qui rend le spectateur silencieux de surprise. Et avec Triple H, Brock Lesnar a trouvé le partenaire idéal pour faire les choses sans calcul, et sans trop choquer. Et puis, il est surement aussi à l’origine du retour de Paul Heyman, sa voix.

C’est d’ailleurs comme cela que la rivalité a démarré. Triple H a mis 40 jours à digérer sa défaite contre l’Undertaker et a surtout fait valoir son nouveau rôle de CEO, successeur de Vince McMahon en somme. La bagarre entre un patron et cet électron libre que tout le monde craint même en coulisses pouvait alors s’enclencher.

brock-lesnar-paul-heyman

Le bras de Triple H et cette prise tordeuse du Kimura Lock va devenir la meilleure illustration pour montrer que chacun ne se laisse pas faire et surtout que la hiérarchie est remise en cause. Et pourtant dans les faits, c’est Triple H qui a voulu se venger d’un bras tordu et a même fait revenir un Lesnar pas vraiment motivé pour se tracer un nouveau chemin à la WWE. Pas de destinée de titre et un match contre un semi-retraité, c’est peu emballant pour celui qui aime les contrats en or. Mais c’est finalement forcé et cela se voit surement dans un match simple qui apparait comme une torture à SummerSlam. Éteint complètement, Lesnar gagne avec facilité.

Bon, il faut bien avouer que le discours de la rivalité intense perd sérieusement de sa superbe. Et le lendemain de ce piètre match de Summerslam n’avance en rien d’une suite engageante, d’une suite tout court même car Lesnar finit ainsi son année 2012 et Triple H repart dans ses bureaux.

Il faut beau-papa McMahon qui veut mettre Paul Heyman dehors pour que vraiment la rivalité s’engage sous de meilleures auspices. D’abord Lesnar prend l’initiative tout seul et McMahon fait les frais du F-5, comme The Miz ensuite. Le 25 Février est un moment pivot et un des rares faits marquants d’une très pauvre Road to Wrestlemania. Le retour de Triple H est clairement téléphoné dans le contexte mais ce qui n’est pas prévu est de voir que Hunter n’y va pas de main morte, montrant que lui aussi peut être à part de nos jours, en faisant en sorte que la tête de Lesnar finisse en sang.

triple-h-brock-lesnar

Accidentel ? Probable mais bienvenu pour apporter du corps à une violence qui doit dynamiter le tout. On a donc droit à un No Holds Barred match, la stipulation qui veut dire tout et rien à la fois. D’ailleurs pas besoin d’objet si ce n’est les escaliers et une chaise dans ce match de Wrestlemania 29. Avec la retraite de Triple H en jeu et Shawn Michaels à ses côtés, le résultat ne fait aucun doute. Toutefois le bon vieux Lesnar lutteur est de retour avec ses souplesses dans tous les sens.

La fin est donc à l’avantage de Triple H et les deux hommes se sont bien envoyés, avec une commotion cérébrale d’un côté et un bras encore amoché de l’autre. La déception était de ne pas voir de sang. En effet, il est assez surprenant et on aurait pu s’y attendre entre ces deux-là qui n’hésitent pas à s’en mettre. Si les gens pensent que les coups sont toujours portés loin du corps, là ils touchent souvent, et Michaels en a même fait les frais, étant l’homme qu’il a saigné avec un nez cassé dans l’affaire.

Finalement, les comptes sont donc remis à l’endroit et à zéro. La rivalité en écriture invisible devient un fil conducteur pour Extreme Rules, où le main event est promis. Le match promet d’être énigmatique car d’un côté, Triple H sortant perdant au final après avoir sauvé sa peau, pas sûr que cela le crédibilisé au final. Et de l’autre côté, Brock Lesnar reste pour l’instant sur un retour anonyme, et il aurait besoin d’un signe pour continuer jusqu’à Wrestlemania XXX et ce chemin tracé vers The Rock parait-il.

brock-lesnar-vs-the-rock-2002

Brock Lesnar vs The Rock, SummerSlam 2002 (WWE)

Autant dire qu’après avoir été discrets fort logiquement, plongés discrètement dans cet anonymat de leurs rares apparitions, Triple H et Brock Lesnar ont tout intérêt à faire vivre cette lueur qu’ils ont trouvé, huit mois après un échec. Un instant anachronique devrait se dérouler à Saint Louis le 19 Mai, et rappeler que parfois à la WWE, certains monstres sont là pour apporter un souffle particulier, celui d’un taureau violent prêt à la charge.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media