Hall of Fame

Paul Bearer : L’un des plus grands managers de l’histoire au Hall of Fame

Paul Bearer, décédé l’année dernière, sera introduit au Hall of Fame cette année, une belle récompense posthume pour l’un des managers les plus célèbres du catch.

paul-bearer-hall-of-fame-2014

William Moody de son vrai nom a commencé à travailler dans le monde du catch en tant que photographe, mais c’est en tant que manager qu’on le connait tous. C’est sous le nom de Percival « Percy » Pringle qu’il a débuté. Ses premières missions en tant que manager remontent aux années 1980 à la Florida Championship Wrestling et World Class Championship Wrestling dans le Texas. La liste de ses catcheurs à l’époque est prestigieuse — bien que pas encore célèbre à l’époque, on y retrouve  Lex Luger, l’Ultimate Warrior, « Stunning » Steve Austin, Rick Rude, et un certain Mark Callaway.

Mais c’est en 1991 que le nom de Paul Bearer éclate au grand jour. Rick Rude parle de son ancien manager à Vince McMahon et ce dernier le veut à la WWF. Il le fait débuter sous le nom de Bearer dans un personnage qu’il a créé et dont il a eu l’idée en entendant parler de l’investissement dans le milieu funéraire de Moody. Un personnage sombre qui porte constamment une urne, à mi-chemin entre le fantôme pour le teint très pâle et le croque-mort. Et c’est évidemment en tant que manager de l’Undertaker qu’il débute.

Il va le suivre pendant cinq ans, jusqu’au SummerSlam 1996. Ce soir-là, Bearer entame un heelturn et se retourne contre l’Undertaker, puis rejoint l’ennemi juré de ce dernier, Mankind. Une rivalité débute et Bearer engage deux catcheurs pour battre l’Undertaker : The Executioner (Terry Gordy) et Vader. L’Undertaker aura sa revanche à In Your House : Revenge of The Taker, un pay-per-view qui porte bien son nom. Il est alors champion de la WWF et affronte Mankind pour défendre son titre.

Peu de temps après Bearer change d’apparence. Fini le teint pâle, le maquillage et les cheveux noirs. Mais il ne veut pas perdre l’Undertaker. Il est toujours champion de la WWF et Bearer veut de nouveau être son manager. C’est l’une des plus célèbres storylines de la WWF qui se met en place.

Paul Bearer va menacer l’Undertaker de révéler l’un des plus grands secrets sur son enfance s’il refuse de redevenir son protégé. Un sombre et profond secret, il parle en permanence des « feux de l’enfer ». L’Undertaker se rend compte qu’il n’a pas le choix et rejoint Bearer. Ce dernier aura un comportement des plus tyranniques, ne cessant de harceler l’Undertaker qui finira par perdre patience. Il préfère partir et laisser Bearer révéler le secret, bien qu’il n’ait aucune idée de ce qu’il s’agit.

Un sombre et profond secret, en rapport avec l’enfance et la famille de l’Undertaker. Paul Bearer révèle à l’Undertaker qu’il a eu il y a de nombreuses années une aventure avec sa mère. De cette aventure est né un enfant. Toute la famille, y compris le demi-frère vivait dans une maison près d’un funérarium. Et puis un jour un incendie, qui selon Paul Bearer aurait été allumé par l’Undertaker. Bearer accuse l’Undertaker d’avoir tué ses parents et d’être à l’origine des blessures et du traumatisme de son demi-frère. L’Undertaker, qui croyait depuis toutes ces années son demi-frère était mort suite à l’incendie, niera en bloc toutes ces accusations.

Paul Bearer fera débuter ce célèbre demi-frère à In Your House : Bad Blood, lors du match qui voit L’Undertaker affronter Shawn Michaels dans le tout premier Hell In A Cell de l’histoire. Ce demi-frère est évidemment Kane, mais l’Undertaker ne le sait pas encore.

Une rivalité démarrera ensuite entre les deux demi-frères et Paul Bearer. Kane et L’Undertaker s’affronteront dans le tout premier Inferno match — un affrontement dans lequel Kane sera brûlé. C’est le lendemain, à RAW que Bearer révélera à l’Undertaker que Kane est son demi-frère. Il n’y croit pas, mais un test ADN renforcera les preuves. La rivalité se terminera pendant l’été, et Kane abandonnera peu à peu Paul Bearer pour finalement se réconcilier avec l’Undertaker.

Par la suite l’Undertaker et Paul Bearer se sont réconciliés pour fonder le Ministry of Darkness, une stable qui verra passer dans ses rangs Viscera, JBL, Faarooq, Gangrel, Edge ou encore Christian. En septembre 1999 suite à une blessure de l’Undertaker qui va devoir s’absenter, Paul Bearer quittera discrètement la WWE. Il y reviendra en 2004 pour redevenir le manager de l’Undertaker. Un cours run de manager se terminant par un segment assez gênant où l’on verra Bearer noyé dans du béton dans une cellule en verre. Un segment très mal vu par les fans. Il s’agissait en réalité d’une doublure.

Un dernier retour aura lieu en 2010, pour aider l’Undertaker, alors en rivalité avec Kane, et redevenir son manager. Une rivalité qui se terminera à Bragging Rights, avec un Buried Alive match. C’est après une rivalité entre Kane et Edge que Bearer partira, après avoir été poussé du haut d’un balcon par Kane, qui pensait avoir poussé un mannequin.

C’est malheureusement le 5 mars 2013 que l’on apprendra la nouvelle du décès de William Moody, laissant derrière lui une grande carrière de manager saluée par tout le métier, du circuit indépendant jusqu’au sommet de la WWE. Son entrée posthume au Hall of Fame n’est que logique récompense, dommage qu’elle n’ait pu être faite de son vivant.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut