Culture Catch

Qui sont les fans de catch en France ?

Au début du mois nous vous avons sollicités pour répondre à quelques questions sur vos habitudes et vos attentes en tant que fans de catch afin de réaliser une petite étude des fans français. Voici les résultats.

Qui sont les fans de catch français ? C’est la question que l’on se pose depuis assez longtemps à la rédac et que vous vous posez peut-être vous aussi. C’est en partant de cette question que nous avons eu l’idée cet été de créer une enquête sous forme d’un sondage. Sondage auquel vous avez été nombreux à répondre et l’on vous en remercie.

Pourquoi cette étude ? Pour diverses raisons. La première, toute bête : nous nous sommes toujours demandés à qui nous nous adressions vraiment. Que recherche le fan, à quoi s’intéresse-t-il vraiment, quelles sont ses habitudes et qu’aimerait-il voir ? Nous voulions aussi savoir si le fan était prêt à accueillir des idées et concepts nouveaux ou déjà développés dans d’autres pays comme les services iPPV/VOD.

Nous voulions aussi évoquer la question du catch français, un milieu en pleine reconstruction et qui depuis quelques temps et même si c’est minime, commence à reprendre des couleurs. Si vous étiez prêts à accueillir sur vos différents écrans le catch made in France aussi.

Cette étude a donc été réalisée entre le 5 août et le 25 août 2014. 861 personnes issues d’horizons variés, de plus de 12 ans et résidant en France ont accepté de répondre à nos questions.

Le catch, une passion encore très masculine

Sans grande surprise, sur les 861 répondants seules 20% sont des femmes. Si pourtant on peut voir de plus en plus de filles intéressées par le catch et surtout par le produit de la WWE, les hommes restent majoritaires. La faute peut-être à un produit qui s’est longtemps trop adressé aux hommes et à des personnages féminins trop caricaturaux. Heureusement les choses semblent évoluer dans le bon sens.

Au niveau des âges les fans de catch sont jeunes, parfois même très jeunes. Si le cliché de l’ado fan de catch est moins présent depuis quelques années, ils sont 26% entre 12 et 17 ans. Mais la majorité des fans se trouvent chez les jeunes adultes : 44% ont entre 18 et 25 ans. Suivent les 26 – 35 ans à 21%. À partir de 36 ans et jusque 46 ans ils ne sont plus que 7%. Les plus de 46 ans ne représentent que 2% des fans de catch.

Sur la durée le fan de catch reste fan assez longtemps. Certains le sont depuis plus de 20 ans (12%). 14% le sont depuis plus de 10 ans. Mais la majorité des fans, 48%, suit le catch depuis plus de 5 ans, certainement depuis cette vague de popularité qu’a connu le catch entre 2007 et 2009. Malheureusement les années suivantes ne suivent pas, ils ne sont que 16% à suivre le catch depuis moins de 5 ans. Le catch a apparemment du mal à attirer de nouveau aficionados sans une grande exposition comme celle qu’il a pu avoir sur NT1 à l’époque.

Évidemment la WWE est de loin le produit le plus suivi par les fans de catch. 98% d’entre eux affirment suivre la fédération des McMahon. Suivent loin derrière la TNA avec 35% des interrogés et la ROH avec 15%. Les promotions japonaises sont aussi suivies, avec 10% des interrogés pour la NJPW et 5% pour la Dragon Gate.

Se retrouvent loin derrière l’indépendant américain avec la Pro Wrestling Guerilla avec 8%, la CZW avec 5% et la Chikara, plus axé dans le comedy wrestling, suivie par 3% des fans.

Le catch mal représenté dans les médias

Selon les répondants toujours, le catch est mal représenté dans les médias pour 78% d’entre eux. Il existe malheureusement trop peu de journalistes spécialisés dans le domaine et le peu de fois où le catch est mentionné dans la presse ou dans des reportages télévisés c’est souvent d’une façon maladroite. Les participations de catcheurs et de fans de catch dans des émissions de télévision telles que Confessions Intimes ou Tellement Vrai n’ont pas non plus donné une image du fan de catch très valorisante. Mais malgré cela ils sont 82% à avouer facilement à leur entourage s’intéresser à ce divertissement sportif.

Le fan de catch peut regarder beaucoup de catch. Ainsi ils sont 19% à en regarder plus de 6 heures par semaine. Mais la petite majorité d’entre eux, 37%, n’en regardent que moins de trois heures par semaine. Des chiffres plutôt normaux quand on compte le nombre d’heures produites rien que par la WWE et la TNA et diffusées en France. Sur ces cinq dernières années 64% d’entre eux se sont tout de même rendus à un show de la WWE organisé en France.

Le WWE Network n’attire pas encore, Youtube et Dailymotion en tête

Résultat surprenant, ils sont 77% à regarder du catch via Youtube et Dailymotion où sont en majorité mis en ligne illégalement des matchs voir même des shows entiers. La télévision pourtant encore considérée comme le principal moyen de regarder du catch arrive en deuxième position avec 66%.

Sans grande surprise le téléchargement, Peer-to-peer et le streaming illégal arrivent en troisième position avec 47% des répondants. Un résultat qui s’explique par le fait que ces moyens restent les seules solutions pour pouvoir regarder le catch en version originale, impossible sur les chaînes du groupe AB ou MCS par exemple. La VO qui est préférée par 20% des répondants, ils sont 35% à préférer la version française , mais 22% d’entre eux font leur choix en fonction des commentateurs.

Pour le moment le WWE Network n’est pas encore bien placé, actuellement les intéressés ne sont que 10% à regarder du catch via la nouvelle plateforme de streaming/VOD de la WWE, et ils ne sont que 26% à envisager de s’y abonner cette année. Les DVD quant à eux représentent tout de même 35% des personnes.

Le catch français n’attire pas encore les foules

Encore trop peu présent partout en France et dans les grandes villes, le catch français n’attire malheureusement pas assez. Seuls 31% des interrogés avouent s’y intéresser et 23% sont allés voir un show de catch français ces 12 derniers mois.

Dans le cas où un show de catch français serait diffusé à la télévision, 55% des interrogés le regarderait. Là où c’est dommage, c’est que s’il fallait payer pour voir du catch français à la TV ou sur ordinateur, ils sont moins nombreux. Seuls 22% seraient prêt à débourser de l’argent pour de la VOD ou des iPPVs — Pay Per View en ligne, déjà utilisés par la ROH ou la NJPW entre autres. S’agissant de DVD ils sont un peu plus nombreux, 29% achèteraient un DVD de catch français.

Ces chiffres, bien que pas forcément représentatifs de tous les fans de catch de France, montrent tout de même quelques signes d’essoufflement de la passion. Le fait qu’il y ait moins de nouveaux fans ces cinq dernières années que dans la période précédente où le catch a connu un élan de popularité le montre bien. Mais loin de nous l’envie d’être ou de vous rendre pessimistes, les choses évoluent plutôt dans le bon sens depuis quelques temps et on espère que cela va durer.

Qui sont les fans de catch en France ?
Cliquez pour commenter
En haut