Catcheur à surveiller

Donovan Dijak, catcheur poids lourd des temps modernes

Zalaphoto Pro Wrestling Photography

Faisant partie de la longue lignée des catcheurs révélés à la Ring of Honor mais finissant par la quitter avant même d’y connaitre le succès, Donovan Dijak est en train de voir son nom s’ajouter partout sur le circuit indépendant. Rien que sur l’année 2016, on l’a vu dans trente et une promotions différentes. Son avenir devrait passer par la WWE à NXT, et avec un tel potentiel, on n’imagine aucune limite à son ascension dans les cinq prochaines années.

Une ascension fulgurante

N’ayant commencé à catcher qu’en 2013 à la Chaotic Wrestling après avoir pratiqué le Basket et le Football, Donovan Dijak a connu une progression hallucinante depuis 2015. Gagnant le tournoi Top Prospect de la ROH — qui semble visiblement donner le droit à un contrat à l’EVOLVE ces dernières années — en 2015, il rejoint le clan de Truth Martini The House of Truth aux côtés du champion Jay Lethal, Jay Diesel et Taeler Hendrix. Il aura l’opportunité de se mesurer à plusieurs catcheurs de grand talent dès ses débuts, comme Michael Elgin, Roderick Strong ou même AJ Styles en match par équipe.

En un an et demi, il passera du côté des faces, des heels et terminera chez les faces il y a quelques mois après s’être retourné contre Truth Martini. Il excelle des deux côtés du spectre. Sa taille et sa puissance lui permettent d’être un heel menaçant et dominateur, mais son exceptionnelle qualité athlétique ainsi que ses manœuvres aériennes le font aisément passer pour un top babyface à la manière d’un Lance Archer.

Son année 2017 démarre sur les chapeaux de roue avec des matchs à la EVOLVE qui s’annoncent, une superbe performance au 16 Carat de la wXw — avec un excellent match contre Matt Riddle —, mais aussi une grande présence à la Beyond Wrestling. Le tout se trouvant sur la plateforme FloSlam il ne perd pas en visibilité, au contraire, et cela lui offre l’opportunité de combattre dans plusieurs environnements face à des adversaires variés.

Un style totalement à part

Culminant à plus de deux mètres pour cent-vingt kilos, Donovan Dijak est le parfait prototype du poids lourd des années 2010. Puissant et athlétique, il est aussi incroyablement agile. On sent chez Donovan Dijak une grosse influence du style des poids lourds américains de catcheurs comme Randy Orton ou Edge, avec un côté endurant, athlétique et précis, tout en gardant les atouts du style indépendant de cette même période comme AJ Styles ou Christopher Daniels.

Il n’est pas rare de le voir prendre les airs par exemple, ce qui est exceptionnel pour un catcheur de sa taille. Les mois passés aux côtés de Jay Lethal lui ont permis d’observer de près un vétéran de la scène indépendante maîtrisant ce style à 100%, comme par exemple son magnifique Spingboard Elbow Drop qui ressemble beaucoup au Hail To The King de l’ancien champion de la Ring of Honor. Dijak maîtrise aussi parfaitement le moonsault et le Fosbury Dive ce qui est incroyable pour un catcheur de sa taille.

Bien entendu, un catcheur de son gabarit se doit de montrer de la force, de la puissance et de la domination à travers son style. Sa prise de finition et est le parfait exemple. Sobrement nommée Feast Your Eyes (régalez vous les yeux), il s’agit d’un Argentine Backbreaker Into a Knee Lift, une modification du Go To Sleep. Prise extrêmement bien protégée à la Ring of Honor, elle est visuellement impressionnante et peu de ses adversaires ne semblent s’en relever. C’est tout à fait le genre de prise qui combine le style à grand impact du catch américain avec une évidente influence du puroresu.

Afin de montrer le contre-exemple, voici un match de Donovan Dijak fin 2016 où justement son adversaire se relève du Feast Your Eyes… Mais comme il s’agit de Tommaso Ciampa, on lui pardonne.

Les promotions indépendantes se l’arrachent… avant qu’il ne soit trop tard

Après avoir fait un véritable tour des États-Unis pour parfaire son expérience, Donovan Dijak semble se stabiliser suite à son départ de la Ring of Honor. Régulier à la Beyond Wrestling — promotion à surveiller, encore plus cette année —, on l’a aussi vu à la AAW, la RPW, la NJPW et la wXw… Soit toutes les promotions les plus chaudes du moment. Au passage, la Beyond Wrestling l’a booké en 2017 dans le même ring que Matt Riddle, Chuck O’Neil, Brian Cage et Dave Crist. Booking très intelligent pour accélérer sa progression que de le placer dans des matchs que tout le monde veut voir.

EVOLVE est bien entendu la plus grosse promotion du catch indépendant à avoir mis le grappin sur Donovan Dijak. Cette année 2017 le verra faire son retour chez Gabe Sapolsky face à Keith Lee lors du WrestleMania Weekend dans un duel des gros espoirs du catch américain. Les possibilités au sein de la EVOLVE font saliver d’avance : Matt Riddle, ACH, Zach Sabre Jr, Keith Lee, Drew Galloway, Fred Yehi… Il y a presque un an de matchs alléchants à la disposition de Gabe Sapolsky avec cette signature.

Et naturellement, la WWE et NXT ont le catcheur dans leur radar. Alors que la WWE peine à former de bons « big men » et devant se contenter de Big Cass ou Baron Corbin dans le style « grand, mince et athlétique », Dijak fait figure d’extraterrestre au milieu de ces catcheurs en terme de versatilité, athlétisme et d’explosivité. Il a absolument tous les outils en sa possession pour réussir, si ce n’est peu être un manque de personnalité… Chose que la WWE sait très bien cultiver pour peu qu’elle ait des espoirs dans le catcheur. Si on ajoute la rumeur qui veut que Truth Martini rejoigne NXT en tant qu’entraîneur, cela fait un argument de plus pour imaginer son futur à Orlando où il retrouverait des anciens de la ROH et lui donner un terrain connu afin de faciliter sa progression vers les sommets du catch mondial.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut