Actualité

Un an après son lancement, FloSlam met déjà la clé sous la porte

FloSlam

Son lancement a été vu comme une révolution dans le monde du catch indépendant. FloSlam, lancé en octobre 2016 par le groupe FloSports, se plaçait comme la plateforme la plus compétitive en matière de streaming et vidéos à la demande de catch indépendant. Dès les premières semaines de son lancement, plusieurs promotions comme celles de WWNLive (FIP, SHINE & EVOLVE), PWX, House of Hardcore, les Britanniques IPW:UK et OTT ou encore l’Allemande wXw sont de la partie. Tout ce catalogue était disponible pour 12,5 dollars par mois via un abonnement annuel.

Pour son lancement, FloSlam avait par ailleurs levé 21,2 millions de dollars chez plusieurs entreprises, incluant même la WWE.

Mais les abonnés (et les promotions) vont vite déchanter. Le partenariat avec WWNLive se passe mal et des accusations de mensonges quant aux ventes et aux promesses faites lors de la signature de celui-ci fusent des deux côtés. Tommy Dreamer de son côté révélera qu’il a perdu beaucoup d’argent dans ce partenariat. D’autres promotions qui ont ou auraient dû rejoindre le site de streaming ont vite fait marche arrière, comme la Beyond Wrestling qui a vu d’un mauvais œil les promesses de FloSlam. La promotion indépendante a récemment signé un partenariat avec un autre site de streaming et de vidéo à la demande, Powerbomb.tv. Et alors que FloSlam auraient voulu ajouter la Ring of Honor et même la NJPW à leur catalogue, les négociations n’ont mené à rien.

Les promotions sont parties les unes après les autres

Malheureusement les choses n’iront pas en s’arrangeant. L’affaire avec WWNLive ne se règle pas, le partenariat entre l’entreprise de Gabe Sapolsky et le site de streaming/VOD a pris subitement fin il y a quelques semaines. De plus, on a appris ce jeudi que tout le personnel de FloSlam a été licencié et le site qui publiait aussi des actualités est totalement inerte depuis mercredi.

Avec le départ récent de la promotion IPW:UK, FloSlam se retrouvait sans promotion à diffuser et avait tenté de se reconvertir en site d’information et podcasts sur le catch, mais la maison mère FloSports a préféré décider d’arrêter les frais.

FloSlam ferme ainsi ses portes à peine un an après son lancement en grande pompe et laisse une poignée d’employés sans emploi quelques semaines avant Noël.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut