Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown du 3 avril 2020

john cena the fiend smackdown

Résultats complets de l’épisode de SmackDown du 3 avril 2020, le dernier avant WrestleMania 36.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE Friday Night SmackDown, Miz et Morrison démontrent le point faible des Usos et des New Day, Mandy Rose découvre le pot-au-rose, Roman Reigns disparait, et John Cena clôt la route vers WrestleMania.

Miz et Morrison ont la solution

On démarre cet épisode avec un MizTV mais ce sont les Usos qui entrent en premier, suivit des New Day. Les deux équipes se narguent en avançant qui a plus de chance de remporter les titres de champions par équipe de SmackDown ce week-end. Miz et Morrison finissent par entrer, et savent bien que les Usos et les New Day ont beau faire semblant d’être amis, dans le Ladder Match ils se battront pendant qu’eux iront décrocher les titres.

Les deux équipes de challengers décident d’aller attaquer les champions mais durant la bagarre, Jimmy Uso porte accidentellement un superkick à Kofi Kingston et Big E s’attaque aux Usos. Pendant ce temps Miz et Morrison en profite pour monter aux échelles installées sur la rampe. Le Miz avait raison, comme toujours.

Le Miz qui pour le moment semble en forme, suffisamment pour catcher. On devrait bien le retrouver ce week-end à WrestleMania, on est rassuré.

Trois des quatre challengeuses de Bayley ce week-end s’affrontent dans un match triple menace. Sasha Banks et Bayley sont aux commentaires et interviendront sans surprise dans le match. Sasha Banks sera la première en attaquant Lacey Evans mais Naomi va la calmer. Bayley se lève à son tour mais pas pour aider Sasha Banks, elle s’attaque à Naomi et Tamina en profite pour terminer le match.

Publicité

Tamina a battu Lacey Evans et Naomi par tombé avec un superkick sur Naomi.

Tucker discute avec Mandy Rose en coulisse mais on n’a pas le son. Pendant ce temps le petit glitch d’image apparait à nouveau avec comme phrase « La vérité sera entendue ».

Pour meubler cette soirée c’est un match de 2008 sans aucun rapport avec ce qui se passe dans cet épisode qui est diffusé: celui de la retraite de Ric Flair contre Shawn Michaels.

Braun Strowman out of nowhere

Au retour de ce match, Michael Cole nous annonce cash la breaking news : Goldberg défendra finalement son titre de champion Universal contre Braun Strowman. Pas de pourquoi, de comment, rien. Roman Reigns n’existe soudainement plus dans l’histoire. D’ailleurs ni Goldberg ni Brown Strowman n’étaient présents non plus ce soir. Triple H avait promis que le remplacement se ferait « d’une manière unique ». On se moque clairement de nous.

En coulisse Tucker retrouve Otis qui reçoit un SMS. Tucker lui rappelle que son match contre Dolph Ziggler a lieu tout de suite mais le Big Doz il a mieux à faire, Mandy Rose l’a rappelé. Enfin c’est ce qu’il croit.

Tucker a battu Dolph Ziggler par disqualification après que ce dernier lui a porté un Zig Zag sur les marches du ring.

Publicité

Ziggler poursuit son agression sur Tucker quand Mandy Rose débarque avec Sonya Deville et lui demande d’arrêter. Otis débarque pour faire fuir Ziggler, quand l’image se brouille à nouveau. Une sorte de hacker à capuche apparait de dos, on ne verra jamais son visage. Il l’avait promis : « la vérité sera entendue », dit-il avant de lancer la vidéo où l’on voit Sonya Deville envoyer des SMS à Otis à la place de Mandy Rose où d’en supprimer d’autres, le tout pour mettre des bâtons dans les roues de leur relation naissante et permettre à Ziggler de se rapprocher de Rose. Sale histoire.

Daniel Bryan a battu Shinsuke Nakamura par disqualification quand Cesaro est intervenu pour interrompre le Lebell Lock de Bryan. Les trois matchs de cette soirée se seront terminés sur une intervention extérieur, original.

Les heels finissent par passer Daniel Bryan et Drew Gulak à tabac après le match, Sami Zayn portant le Helluvah Kick final sur un Bryan déjà assommé dans le coin du ring en lâchant un « ça fait du bien ».

John Cena dans l’incertitude

On termine cet épisode par la réponse de John Cena à Bray Wyatt qui lui a proposé un Firefly Fun House Match. Le Marine commence par re-situer le contexte, expliquant qu’il y a un mois la WWE a décidé de poursuivre ses shows sans public, une situation qui a offert de bon et de moins bon moment. C’est bien de l’admettre.

Il en vient au Firefly Fun House Match, dont il dit ne pas savoir ce que c’est, et est persuadé que Bray Wyatt non plus. Il sait que le Fiend joue sur l’incertitude, la peur, la panique. À la veille de WrestleMania, tout le monde est incertain dit-il. Il promet d’humilier Bray Wyatt ce week-end et accepte le défi.

Soudain, toutes les marionnettes de Wyatt entourent le ring, puis le Fiend apparait depuis le balcon pour une intense bataille de regards. Bray Wyatt apparait et surprend ensuite John Cena en lui chuchotant de derrière un « Let Me In ». Mieux que la téléportation de Matt Hardy à l’AEW.

Publicité

L’incertitude c’est clairement ce qui nous amène à WrestleMania 36, John Cena sait mettre des mots sur nos sentiments pour terminer cette très très étrange route vers WrestleMania, mais ce n’est pas cet épisode qui poussera les gens à regarder WrestleMania. La curiosité par contre, oui.

En haut