En série

Taker à la place du Taker #6 : Bray Wyatt

the fiend bray wyatt

Bray Wyatt est-il la réponse naturelle quand se pose la question de qui pourrait remplacer l’Undertaker ? On lui fait passer le test.

WWE

On s’ennuie un peu cet été et la dernière vraie grosse actualité qu’a connu le catch, c’est le départ à la retraite de l’Undertaker le mois dernier. La WWE est orpheline de l’une de ses plus grosses attractions qui laisse un trou créatif des plus béant. Le but de cette série, trouver son remplaçant.

Dans ce dernier numéro de notre série, on se penche sur celui qui serait sans doute la réponse la plus évidente si l’on demandait à n’importe quel fan de catch aujourd’hui « Qui métreriez à la place de l’Undertaker ? », Bray Wyatt.

Technique ★★★

On pourrait s’arrêter sur le fait que Bray Wyatt n’est pas le catcheur de la décennie, qu’il n’est certainement pas celui qui va nous surprendre avec des spots spectaculaires mais ce serait réducteur. Comme l’Undertaker au meilleur de sa forme, c’est un bon brawler agile de ses quatre membres doublé d’un allrounder pouvant affronter n’importe qui sans problème d’adaptation.

Sur la psychologie il n’y a rien à redire, ses matchs en sont bourrés  — et heureusement pour un catcheur comme lui. De ce côté, il peut se vanter de pouvoir s’aligner avec les Randy Orton et John Cena.

Le micro est sont point fort. Totalement à l’aise dans ses promos le seul problème dont il souffre souvent, c’est la longueur de celle-ci que l’on sent parfois trop travaillées sans doute pour forcer l’effet de style.

Publicité

Mysticité ★★★★★

C’est clairement le grand vainqueur de la catégorie. D’abord en leader de la Wyatt Family, en solo toujours dans le même personnage et le double-gimmick Bray Wyatt/The Fiend, on tient le champion de la mysticité de la WWE actuelle.

Si l’on n’est plus dans le monde des morts vivants de l’Undertaker, l’univers étrange de Wyatt est déjà bien posé depuis quelques années. On le sait capable de certains pouvoirs et surtout, il possède un univers, voir plusieurs à lui tout seul. Le fameux marécage, sorte d’enfer où il peut envoyer ses ennemis comme l’a récemment réalisé Braun Strowman récemment, l’univers Firefly Fun House que l’on pourrait creuser longtemps tant il suffit de se baisser pour ramasser des métaphores à la pelle.

Et surtout, il y a son double maléfique The Fiend. Le Fiend, ce serait un peu le Demon de Finn Bálor — dont on vous a déjà parlé dans cette série — qui aurait fonctionné. Son booking par la WWE est un peu à désirer, comme lors du Hell In A Cell contre Seth Rollins en octobre dernier qui s’est terminé en eau de boudin, mais le potentiel est là.

Popularité ★★★

Bray Wyatt est populaire. Cela a pris du temps, il y a eu une période à vide à l’époque où le leader de la Wyatt Family s’est retrouvé seul et le gimmick s’est essoufflé — en grande partie parce que plus personne ne comprenait ses promos beaucoup trop imagées.

Mais ce retour en grâce avec Firefly Fun House et le Fiend a remis Bray Wyatt sur les rails de la popularité nécessaire pour devenir une topstar de la WWE. La rivalité avec John Cena cette année pour WrestleMania et surtout, ce Firefly Fun House Match qui n’avait évidemment rien d’un match mais qui étale toute la créativité du catcheur a fait carton plein chez les fans qui cherchaient à se divertir dans une période difficile.

Le Swamp Fight et cette rivalité avec Braun Strowman n’ont malheureusement pas permis de conserver la flamme de la popularité engrangé depuis l’été dernier — l’absence de public depuis mars n’aide pas non plus, mais il ne faudrait pas grand chose pour que cela revienne.

Publicité

Bray Wyatt est clairement l’un des meilleurs candidats au remplacement de l’Undertaker. Tout est déjà prêt, il ne suffit plus qu’à le mettre dans des histoires qui mettent plus l’accent sur le spectaculaire que l’absurde — on se souvient de WrestleMania 33 contre Randy Orton — et la sauce peut vraiment prendre.

Note globale : 16/20. Candidat fait pour le poste, mais doit entretenir sa popularité.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });