Interview

Kaito Kiyomiya : « La NOAH est complètement nouvelle. C’est un nouveau départ pour nous. »

Kaito Kiyomiya

On a interviewé le jeune Kaito Kiyomiya à l’occasion du N-1 Victory League 2020 et de la renaissance de la Pro Wrestling NOAH.

Pro Wrestling NOAH

Prévu de démarrer ce samedi 18 septembre, le N1 Victory League 2020 de la Pro-Wrestling NOAH attise des regards avec notamment une date diffusée sur FITE, une première pour le catch japonais. À cette occasion, on a interviewé Kaito Kiyomiya, qui à l’âge de 24 ans s’impose comme l’une des têtes d’affiches de la promotion de feu Misawa.

Champion GHC Heavyweight durant un an, la pépite Kiyomiya brille de tout part et son avenir s’annonce tout autant doré. Rencontre avec un catcheur à la belle tête blonde.

Salut Kaito ! Onespère que tu vas bien. Peux-tu te présenter pour celles et ceux qui te ne connaisse pas ?

Salut ! Je me prénomme Kaito Kiyomiya. Voilà ! (rires)

Le N-1 VICTORY League approche à grand pas. Le show du 23 septembre sera même diffusé sur la plateforme FITE. Que pense-tu de voir la NOAH diffusée sur une plateforme anglophone et bien évidemment, quels sont tes objectifs pour le tournoi ?

Publicité

C’est une première pour la Pro-Wrestling NOAH d’être diffusée sur FITE. Selon moi, c’est une opportunité de montrer à quel point la NOAH est prestigieuse et à titre personnel, de montrer au monde ce que je vaux. Mon objectif ? Gagner le N-1. Je n’y ai pas participé l’an dernier [Kiyomiya était le champion GHC Heavyweight, ndlr]. Mon but est très clairement de le gagner pour obtenir une nouvelle chance au championnat GHC Heavyweight et reprendre le titre qui m’est dû. Je veux sentir une nouvelle fois cet or entre mes mains.

Kaito Kiyomiya ghc champion

Beaucoup de fans de catch connaissent la NOAH des années 2000 au travers de Mitsuharu Misawa, Kenta Kobashi, Jun Akiyama, KENTA, Takeshi Morishima, Naomichi Marufuji et on en passe et des meilleurs. Quels seraient tes arguments pour convaincre un fan de catch de regarder la NOAH en 2020 ?

A un moment donné, la NOAH était excellente. Elle faisait ce qui était de meilleur dans le business. Elle était la numéro un. Elle organisait des événements au sein du Nippon Budokan, au Ryogoku Kokugikan et même au Tokyo Dome.

Depuis, la NOAH a subi une renaissance. Elle est complètement nouvelle. C’est un nouveau départ pour nous. Que ce soit les catcheurs, le staff ou l’administration, nous avons tous le même objectif : être la première compagnie du monde et évidemment du Japon. Je veux que nos fans admirent notre ascension. Nos fans nous adorent, et j’espère que celles et ceux qui vont découvrir la NOAH vont aussi adorer. Je suis confiant, nous sommes les meilleurs !

Cet été, la NOAH et la DDT ont annoncé une fusion au travers de la compagnie Cyberfight. Quels en sont les objectifs ? Dépasser le gros poisson ? Le Tokyo Dome ?

Publicité

Bien sûr ! Evidemment que le Tokyo Dome est un objectif. J’adorerai !

Bien que la NOAH et la DDT  ne deviennent qu’une seule compagnie, nous restons deux entités mais notre objectif est commun : être les premiers. Tout le monde rêve de se produire au Tokyo Dome. Personnellement, c’est mon rêve. Je serais tellement fier.

Souhaite-tu affronter des noms en particulier, qu’ils soient originaires du Japon ou du monde entier ?

Kazuchika Okada, c’est le meilleur. Ensuite, c’est moins réaliste mais j’aurai adoré affronter Stan Hansen, je l’adore. C’était l’un des meilleurs à son époque.

Kaito Kiyomiya noah

Les codes du catch japonais sont souvent difficiles à comprendre pour un fan de catch occidental. Aurais-tu un mot à dire là-dessus ? 

Publicité

Je trouve que c’est une bonne chose que chacun des pays possède son propre style ! Cela permet aux fans de regarder plein de produits différents et d’aimer ceux qu’ils préfèrent. Avoir des styles différents permet aussi d’en apprendre plus sur les autres et les traditions de chacun, je trouve ça génial personnellement. A mes yeux, le catch est quelque chose d’extrêmement profond. En ce qui me concerne, au travers du puro, je suis extrêmement fier de représenter ce style de catch et de faire ce que je fais. C’est vraiment génial.

Pour terminer, on te laisse carte blanche. As tu le mot de la fin pour conclure cette entrevue ? 

Cette interview mais surtout notre diffusion prochaine sur FITE sont une superbe opportunité de montrer au monde le prestige et ce que vaut la Pro-Wrestling NOAH. Que ça soit en France, en Amérique, au Canada… partout où il le faudra !

J’encourage tout le monde à regarder la NOAH afin de réaliser à quel point c’est super. Mon objectif pour la promotion est qu’elle soit la première et je me donnerai tous les moyens pour le faire. Je souhaite montrer au monde ce qu’est la NOAH et de montrer qui est Kaito Kiyomiya, faire régner mon style et avec mon intention est très claire : gagner le N-1 VICTORY et ensuite remporter le championnat GHC Heavyweight !

J’espère qu’un jour j’aurai l’opportunité de voyager en France. Avoir le championnat GHC Heavyweight autour de ma taille si ce n’est mieux, afin de vous voir, vous les fans, en France !

Nous remercions évidemment la Pro-Wrestling NOAH de nous avoir offert l’opportunité de réaliser cette interview et nous souhaitons à Kaito Kiyomiya le meilleur pour la suite. Comme… remporter le N-1 Victory League 2020, on ne fait pas dans le favoritisme. Pas du tout.

Retrouvez le show du 23 septembre du N1-VICTORY League 2020 sur FITE au prix de 14$99.

En haut