WWE

WWE : Pourquoi tous ces changements de noms chez les Superstars ?

wwe superstars changements noms

Plus question d’utiliser son vrai nom à la WWE, à notifié Vince McMahon.

WWE

On en sait un peu plus sur les raisons des récents changements de noms à la WWE.

Récemment plusieurs Superstars de la WWE ont vu leur nom changé ou réduit. WALTER est devenu Gunther, Marcel Barthel est devenu Ludwig Kaiser, Raquel Gonzalez est devenu Raquel Rodriguez, Austin Theory a abandonné son prénom pour ne garder que Theory, tandis que Raul Mendoza est devenu Cruz Del Toro.

Ce n’est pas nouveau à la WWE, bon nombre de talents ont dû passer par la case nouveau nom avant de percer dans le roster principal de la compagnie de Stamford, mais selon le Wrestling Observer ces récents changements de noms sont une consigne de Vince McMahon.

Le site d’information a en effet expliqué que le président de la WWE avait notifié les Superstars et notamment les récents call up et talents de NXT, qu’il n’était plus question d’utiliser son vrai nom ou son ancien nom de scène indie.

Publicité

Une consigne pour les nouveaux

C’est pour cette raison par exemple que WALTER ne pouvait plus utiliser son nom, Walter étant son vrai prénom. Il en va de même pour Marcel Barthel qui utilisait jusque-là son vrai nom. Austin Theory, contrairement aux rumeurs, n’a pas abandonné le prénom « Austin » à cause de Steve Austin mais parce que son vrai nom est Austin White. Tout comme Raquel Gonzalez, Gonzalez étant son vrai nom.

À lire aussi : WWE : Rok-C va faire ses débuts à NXT Level Up

Cette consigne ne s’applique cependant pas à tout le monde. Gable Steveson par exemple, étant donné le passif de lutteur Olympique, ne devrait pas changer de nom. Il en va de même pour Cody Rhodes, déjà trop connu sous ce nom. Les talents déjà installés et ayant leur vrai nom non plus ne changeront évidemment pas de nom.

Ces changements de noms ont évidemment un but pour la WWE : Ils permettent à cette dernière de pouvoir déposer aisément le nom comme marque et lors du départ d’une Superstars, la compagnie de Stamford peut par exemple aisément garder des droits sur celui-ci.

Voir aussi

En haut