Décryptage

Money In The Bank : La théorie de l’échelle

Money In The Bank approche et la question qui est sur toutes les lèvres, c’est bien sûr « qui décrochera la fameuse mallette ? ». Il y en a deux, une pour chaque brand et le résultat est tout aussi imprévisible. Voyons un peu qui a ses chances et qui ira refaire un tour chez les jobbers après ce dimanche.

Alors la théorie de l’échelle c’est quoi ? Une pseudo science qui se base sur la première impression. Et c’est bien d’impression qu’il va s’agir ici. C’est d’ailleurs tout le problème (ou l’intérêt, c’est selon) des previews, je n’ai pas de faits sur lesquels m’appuyer, et je vais donc y aller au feeling. Tout le principe de ce PPV réside dans un seul match, le MITB, c’est pour ça que je ne développerais que ceux-là. Et aussi parce que j’ai pas le temps de faire les autres.

Commençons par ce qui sera, je pense, l’opener, à savoir le MITB de smackdown! Pour rappel, il est composé de Barrett, Rhodes, Bryan, Slater, Gabriel, Cara, Kane et Sheamus. Abordons ça participant par participant.

Wade Barrett. Promis à un avenir glorieux après ses débuts fracassants, il a eu plusieurs occasions de s’emparer du titre sans y parvenir. Suite à son draft à Smackdown, il remporte le titre Intercontinental et puis.. plus rien. Pas une victoire depuis ce gain de titre. Se pose donc le problème de la crédibilité. Qui aujourd’hui peut concevoir que Wade Barrett, catcheur qui oscille le mid card et l’up card, sans vraiment se détacher du lot, puisse devenir Champion du monde poids lourd. Parce que, qu’on se le dise, être Mr. MITB, ça revient à remporter le titre suprême. Alors non Wade Barrett n’est, à l’heure actuelle, pas crédible, mais oui il fait parti des favoris. Pourquoi ça ? Parce que ses adversaires le sont encore moins.

Un exemple au hasard, Justin Gabriel. Le Sud Africain n’a pas brillé au sein du Corre (qui n’aura été bénéfique à personne au final à par peut être Jackson). Certains le voient aller loin (up card maxi hein faut pas abuser non plus), parce qu’il à une belle gueule, d’autres parce qu’il est aérien. Et y en a forcément qui, comme moi, voudrait qu’il végète en lowcard jusqu’à la fin de son contrat. Et une petite minorité pense qu’en lui mettant de la confiture sur le dos, il rate son 450° splash. Alors qui peut décemment s’imaginer Justin Gabriel champion du monde poids lourd ? Pas de volontaire ? C’est bien ce que je pensais, personne ne peut croire une seule seconde que Gabriel va faire autre chose que de tomber de l’échelle.

 Complétons l’ex trio avec Heath Slater. Ce catcheur  était considéré par beaucoup comme le point faible du Corre, ou en tout cas celui qui a le moins de chances de réussite en solo. Les probabilités pour qu’il l’emporte dimanche sont simplement inexistantes. Si vous aviez du mal à vous imaginer l’Anglais je ne crois pas que ce sera plus facile avec notre ami roux. A moins que vous soyez fan comme moi. Enfin rassurez-vous, je ne l’aime pas au point de le voir avec le titre suprême. Parce que d’accord, il a un palmarès très étoffé, mais qui se souvient d’un seul segment au micro n’impliquant que Slater ? Heath Slater Mr. MITB ? Jamais de la vie. Ah moins que… nan jamais.

Passons à un autre roux (oui je sais ma transition est un peu tirée par les cheveux). Sheamus, le guerrier celte, le roi du ring et que sais-je encore. Des débuts fracassants comme son homologue Britannique, sauf que lui il touche au titre. Deux fois. Le problème c’est que suite à son couronnement, c’est juste une descente aux Enfers. D’accord, si on s’en tient aux faits récents, il est clair que c’est plus Stairway to Heaven que Highway to hell, mais on ne peut pas nier qu’il n’ait rien fait d’important pendant son  »règne » de champion US.

Autre problème qui peut éventuellement se poser, encore faut-il être pointilleux. La gimmick. Bah ouais un guerrier qui veut défoncer tout le monde, tu lui donnes une mallette, il devient un heel classique, qui fait des attaques de heels classiques, c’est à dire par derrière (si vous avez pensé à autre chose qu’au catch en lisant ça, vous avez l’esprit mal tourné). Alors Sheamus vainqueur potentiel ? Évidemment. Grand favori ? Je ne pense pas.

Enfin, Kane vous dira qu’il n’est pas nécessaire d’être favori pour l’emporter. Honnêtement, qui aurait parié une pièce sur le big red monster ? Si sa crédibilité de catcheur n’est plus à faire, mais le fait que sa carrière soit clairement derrière lui  est un vrai handicap (bah ouais on ne va pas lui donner un dernier run tous les ans non plus). En revanche, Kane champion pue. Son règne de  WHC était très certainement le pire de l’année, et j’ai pas du tout envie de revivre ça. Et je ne crois vraiment pas que la WWE va nous ressortir deux ans de suite la même chose (Punk ne compte pas).

On enchaîne avec Sin Cara. La sensation mexicaine et accessoirement nouvelle coqueluche de Botchamania. Avec une seule défaite à son actif depuis son arrivée, le Mexicain aurait pu (aurait du ?) viser le Main Event. Oui mais voilà, ce n’est pas le cas. Et ce à cause d’une raison simple, il ne parle pas. Si ça ce n’est pas un handicap. C’est pour ça, qu’il ne gagnera pas. Ça, et le fait que s’il avait du être pushé, la WWE aurait mentionné sa série d’invincibilité. Vu qu’il a le même profil que Gabriel, on peut en déduire qu’il a à peu près les mêmes chances, c’est à dire aucune.

Lui aussi était un Dieu, lui aussi a décidé de tout quitter pour rejoindre ZE fédération. Ça ne lui a pas trop réussi puisqu’il a été viré. Mais il est revenu. Et il est maintenant une valeur sûre du midcard. Mais est-ce que Daniel Bryan a les moyens d’aller plus haut ? J’ai bien un avis assez tranché sur la question, mais les nuances c’est le bien. Honnêtement, je ne vois pas Bryan percer tant qu’il aura sa coupe au bol et son pyjama. Bah ouais moi quand je vois ça arriver, je rigole. MAIS, sa technique n’est plus à prouver, et je pense que son overness peut considérablement augmenter avec des feuds contre des up-carder qui tiennent la route, et aussi, s’il a l’occasion de parler.

Comme on dit dans ces cas là, le dernier mais pas le moindre, Cody Rhodes. J’en fais mon favori, donc je ne suis pas forcément objectif, d’ailleurs, ça serait une déception s’il venait à ne pas l’emporter. Bon je vais essayer de ne pas trop tarir d’éloges, parce que les nuances c’est le bien on a dit.  L’histoire de sa carrière au Cody : un partenaire promis au titre mondial (c’est peut être moins vrai pour HH), et qui finalement se retrouve aux tréfonds de la carte, tandis que Rhodes monte perpétuellement. Faut dire qu’il a tout pour lui le garçon, bon au micro, bon sur un ring, confère son match de Mania, belle gueule, de laquelle il tire d’ailleurs sa gimmick de schyzo. On pourrait croire qu’il a tout pour aller au bout. Pourtant, plusieurs facteurs pourraient empêcher cette ascension vers les plus hauts sommets. Tout d’abord, il est heel, et dans une période où les faces sont minoritaires, cela pourrait lui jouer des tours. La solution serait alors un turn, mais serait-il aussi efficace ? C’est une question que l’on peut légitimement se poser quand on sait que le niveau au micro de certains peut baisser en fonction de leur attitude. Il pourrait donc obtenir une place, sa place dans le main event, avoir une chance au titre mondial, mais il faudrait déjà qu’il cesse sa feud avec Bryan.

Bref, un match qui frappe de par l’inexpérimentation de ses participants, puisque seulement deux d’entre eux ont prit part au MITB dans l’an dernier, duquel on est en droit d’attendre de la voltige, du bordel, peut être de l’innovation, mais aussi et malheureusement du merdier (à ne pas confondre avec bordel), une surprise, et aussi quelque chose d’autre.

Le MITB de Raw me fait pas vraiment envie, mais là n’est pas la question. La question c’est de savoir qui de Del Rio, Mysterio, Bourne, R-Truth, The Miz, Riley, Swagger ou Kingston décrochera la mallette. Au départ ils étaient huit, à la fin, il n’en restera qu’un.

Alberto Del Rio, certainement (et malheureusement ?) le grand favori. Depuis le temps (enfin façon de parler vu qu’il est là depuis même pas un an) qu’on lui promet un titre de champion du monde. MITB semble être l’occasion idéale pour lui d’accomplir his destiny, d’autant plus qu’il aurait une feud de prévue avec Cena. Oui mais voilà, il est déjà challenger pour Summerslam. Alors certes, il est pas obligé de casher dans le mois, mais un challenger qui se promène avec une mallette, ça me ferait bizarre. En attendant, le Mexicain a du souci à se faire si jamais il avait à faire abandonner Cena.

Autre paragraphe, autre Mexicain. Bon il ne l’est pas vraiment mais ça fait une bonne transition. Rey peut gagner le MITB, il  déjà prouvé qu’il pouvait être world champ’ (même si ses règnes étaient pourris). Il peut gagner mais il ne va pas gagner parce qu’il n’a pas besoin de gagner. C’est un main-eventer établi et le but du MITB c’est de pusher un midcarder, jeune si possible, mais ça, je crois l’avoir déjà dit.

Bon un autre poids-léger, même s’il y a pas vraiment de poids-lourd, ce qui est dommage vu que j’avais bien aimé le trip avec l’échelle du Big Show l’année dernière. Ah oui le poids-plume. Evan Bourne. J’ai besoin de développer ? Nan j’crois pas. C’est d’ailleurs le problème majeur de ce match je pense. Il fait vide. Y a pas vraiment de prétendants sérieux. Soit ils sont tout pourris, soit ils en ont pas besoin.

Enfin, Swagger aussi était tout pourri quand il a décroché la mallette. Personne ne misait sur lui (sauf moi) l’année dernière, et personne ne mise sur lui non plus aujourd’hui (sauf Darren). C’est vrai que son année 2011 n’est pas aussi fructueuse que ce que l’on est en droit d’attendre. Bon ok c’était mauvais. Bon d’accord c’était pourri. Tiens, je sais dans quelle catégorie le caser maintenant. On peut reprocher à Swager à peu près tout ce qui est reprochable à un catcheur. Qu’il est chiant à regarder, que niveau mic, ça casse pas des briques, que c’est un Kurt Angle bis, le talent en moins. Le fait est que ces défauts, il les avait déjà à la veille de WM 26.

Un autre vainqueur du MITB, Da Miz. Qui a eu un premier règne plutôt controversé, peut-il remettre ça cette année ? C’est pas dit, mais ça reste possible. Son handicap majeur, si j’ose dire, c’est l’envergure qu’il a pris en un an. Il se retrouve presque dans la même position que Mysterio, celle d’un main-eventer établit. C’est clairement ça qui peut lui couter le match à mon avis, le fait qu’il n’ait pas besoin de la mallette.

Once again ?

Copie conforme numéro 2, j’appelle Alex Riley. L’ancien protégé du Miz a pris une nouvelle dimension depuis qu’il s’est rebellé, passant de laquais à up-carder invincible. Il est plutôt bon le garçon, mais sa ressemblance frappante avec son ex mentor pourrait lui poser problème. De toute façon, avant de pouvoir envisager quoi que ce soit, il faut qu’il en termine d’avec sa feud contre le Miz, et voir s’il assez crédible.

Faut une transition mais j’en ai pas. Kofi Kingston fait pas vraiment parti des favoris, enfin question de point de vue puisque nombreux sont ses fans, mais nombreux sont aussi ses détracteurs. Son atout majeur étant heu… son style acrobatique. Il n’est bien sûr pas autant controversé que Cena, et c’est d’ailleurs ça son plus gros problème, le manque cruel de charisme. Et c’est certainement ça qui va l’empêcher de repartir de Chicago Mr MITB. Ou WWE champ’ sait-on jamais.

On termine avec un autre de mes catcheurs préférés, R-Truth. Le gangsta/rappa/schyza sort d’une des pires feud de l’année (oui déjà) contre Cena, et les chances qu’il retrouve le main-event prochainement sont assez minces, surtout s’il doit feuder avec Morrison – qui manquera cruellement à ce match – dès son retour. Je pense pas avoir un avis assez objectif pour pouvoir parler de Truth, alors je vais juste dire que j’espère sincèrement qu’il ne va pas gagner.

Qu’est-ce qu’on peut retenir de ce match ? Que les participants sont assez faciles à caser, même si j’ai vu que certains n’étaient clairement pas d’accord avec moi, qu’il y a un vide abyssale de charisme (insultes dans 3, 2, 1), et que le spectacle devrait être moins impressionnant que celui proposé à Smackdown.

That’s all folks, et c’est déjà pas mal. Reste plus qu’à attendre dimanche, en espérant que je ne me sois pas totalement fourvoyé. en tout cas ce qui est sûr, c’est que l’ordre établit des main-eventers va être chamboulé.

6 commentaires

Les plus lus

En haut
//ad6media