Review

The Greatest Champion That Ever Lived

Grosse soirée avec Destination-X. Je n’ai pas peur de le dire, ce PPV pourrait être le Money in the Bank 2011 de la TNA, car des matchs de haut vol sont prévus, les goûts de chacun sont presque unanimement représentés, et Austin Aries est dans le main-event (enfin).

« Et après, je m’attaque aux titres tag team à moi tout seul, et au titre des Knockouts aussi tiens, OUAIS ! »

Review de Destination-X 2012

On démarre toute suite avec le « Last Chance Match ». Les quatre catcheurs qui ont échoué dans les matchs de qualification à Impact, reçoivent une dernière opportunité, une dernière chance de se qualifier pour le tournoi de ce soir. Lars Only, Mason Andrews, Rubix, et Dakota Darsow doivent donner pour pouvoir encore espérer avoir une chance de devenir champion X-Division. C’est Rubix qui fait la différence en début de match. Lars Only se joue ensuite de Dakota Darsow avec plusieurs bras à la volée. Darsow n’ayant pas trop un style X-Division ralentit pas mal le rythme du match et le rend un peu moins intéressant qu’à son début. Il ratera même le spear de Lars Only. Il a gagné, je peux le blairer. La foule chante « Rubix », logique, c’est celui qui a pour l’instant montré le plus de choses. Rubix vs Andrews dans le ring, esquive de clothesline d’Andrews, OH ! Sommersault Plancha ! Lucha Libre Style ! – Agius, sort de ce corps – Running Moonsault de Rubix ! Andrews calme le jeu en travaillant le bras de Rubix. Only tire son épingle du jeu en mettant KO ses trois adversaires en une prise.

S’en suit une jolie tour infernale et un Missile Dropkick de cinq mètres de longueur. Ça sent la fin. Darsow effectue son finish (un brise nuque) sur Andrews, Rubix met un bon coup de pied dans le crâne de Darsow, Only met son finish à Rubix (un DDT avec les jambes). Enfin, Only tente la même chose sur Andrews qui s’est relevé. Grosse erreur puisqu’Andrews contre et place sa prise de finition (un F5) sur Only. Andrews se qualifie donc pour le tournoi. Un très bon match, néanmoins moins bon que le 4 Way de l’an dernier puisque les catcheurs étaient à un niveau au-dessus de ceux de cette année. Également le profil de Darsow ne convient pas du tout à la X-Division puisqu’un catcheur typé X-Div doit être complet, c’est à dire un mélange de style aérien et technique. Or, les prises de haut vol ne sont pas comprises dans l’arsenal de Darsow. En tout cas, le match nous met bien en forme pour le reste de la soirée.

Le premier match de qualification pour l’Ulitmate X match débute tout de suite puisque Kid Kash arrive en courant vers le ring pour s’attaquer à Mason Andrews. Kash est très rude dans ses coups, en balançant Andrews dans le coin et en le matraquant de coups de poing. Mais le jeune Andrews a du courage. Andrews prend quelque peu la main grâce à sa rapidité. Mais le travail au corps de Kash lui permet de garder l’avantage pour l’instant dans le match. Kash tente de finir le match avec son Double Jump Moonsault. Andrews le voit arriver et lève les genoux pour le contrer. Andrews enchaîne alors les prises, ratant au passage un missile dropkick. Andrews remporte finalement le match en renversant Kash pour le tombé final. Un match qui n’est pas des plus spectaculaires mais qui a le mérite d’être bon.

Interview en coulisses de Samoa Joe par Christy Hemme. Hemme lui demande quel est son favori pour le match Roode vs Aries et quelle est sa stratégie pour son match contre Angle. Il dit qu’Aries est selon lui le favori et dit que dans ce tournoi des Bound For Glory Series, il voit plus l’opportunité à la clef que les participants à battre. Il promet de battre Angle ce soir, par n’importe quel moyen.

Et il a peur de rien, suffit de voir sa coupe de cheveux. Cet homme est fou.

Deuxième match qualificatif entre l’anglais Douglas Williams et Kenny King. Une affiche qui me fait personnellement saliver. On voit trop rarement Williams dans un ring. King quant à lui, a beaucoup fait parler de lui en quittant la Ring of Honor sans préavis. Le match pourrait être très bon par sa technicité. Williams montre qu’il a toujours les qualités pour sortir de bons matchs. Après un début de match axé sur le chain wrestling, King effectue un très beau Corscrew Slingshot Plncha. Les deux nous délivrent un très bon match avec une mention spéciale à la fluidité des mouvements de King. King enchaîne les grosses prises mais Douglas Williams répond toujours présent. L’anglais sera même à deux doigts d’assommer King pour une victoire par décompte à l’extérieur. Malgré les efforts de Williams, King remporte le match. Un premier match « référence » pour ma part de King à la TNA. On verra s’il parvient à concrétiser plus tard dans la soirée sa chance de devenir le nouveau champion X-Division.

Christopher Daniels déclare au micro de Hemme qu’il a changé de mentalité par rapport il y a un an. Il n’est plus le laqué d’AJ Styles. Il est vainqueur, qui domine, gagne, est la moitié des champions par équipe et le visage d’Impact Wrestling. Il ajoute qu’ils faut certaines qualités pour remporter un Last Man Standing où le but est de tabasser son adversaire jusqu’à ce qu’il ne peut plus se relever. Selon Daniels, AJ n’a pas ses qualités. En revanche, il est le genre d’homme qui couche avec la présidente, engrosse une junkie et se couche face à l’adversité. Une bonne petite promo qui ajoute de la saveur au match.

« Et en plus, je l’ai vu se masturber sous le ring, le petit salopard ! »

Troisième match qualificatif, cette-fois ci opposant Sonjay Dutt à Rashad Cameron. Cameron ne m’avait pas convaincu lors de sa première apparition à la TNA. J’espère qu’il me fera changer d’avis aujourd’hui. Enfin, je ne féliciterais pas la styliste qui a produit son t-shirt. Le match débute un peu plus rapidement que le dernier, avec du Chain Wrestling, des bras à la volée et des sauts chassés. Cameron exécute un beau Sommersautl Plancha à l’extérieur. Le combat revient dans le ring pour en ressortir quelques secondes plus tard. À partir de ce moment, le rythme du match est plus lent, consacré à la domination de Cameron sur Dutt. Dutt accélère de nouveau le rythme, Cameron essaie de suivre, mais finalement, Dutt repart vainqueur de ce match. Avec un match plus long et plus dense, Cameron m’a convaincu cette fois-ci, sans non plus devenir l’un de mes catcheurs préférés.

Mike Tenay et Jeremy Borash, les commentateurs de ce soir, montrent des images de Jesse Sorensen à Against All Odds. Nous allons avoir des nouvelles sur l’état de santé de Jesse. Le docteur Gregory Dokka nous explique que Jesse ne sera jamais remis à 100% de sa blessure car le cou a été fragilisé et ce genre de blessure peut en amener d’autres. il ajoute également que Jesse a eu de la chance, qu’il aurait pu se blesser plus gravement. C’est grâce aux fans, à sa famille et aux personnes travaillant à la TNA. Sorensen met en garde Zema Ion. Il compte s’occuper de lui à son retour, et il espère que Ion gagnera le titre ce soir pour pouvoir lui prendre. Il dit que l’an prochain, il sera à la place d’Austin Aries en quelques sortes, le champion X-Division qui troque sa ceinture pour celle de champion poids lourd. Ce segment nous permet de redescendre sur terre c’est pas plus mal. Et pour le pronostic de Sorensen, qu’il ne voit pas trop grand. Un titre de champion X-Division est à sa portée. De là à le voir en champion poids lourd, il y a des limites. L’espoir fait vivre…

« Ne me fous pas le moral en l’air s’il te plait… »

Dernier match qualificatif, l’arrogant Zema Ion affronte l’innovant Flip Cassanova. Sûr de lui, Ion rate son début de match, se prenant un ciseau de tête et un saut à l’extérieur. Mais en un contre, Ion reprend l’avantage sur son adversaire, et il en profite pour l’humilier et lui manquer de respect. Décidément, ce match se joue sur les contres puisque Cassanova relçve les genoux sur un moonsault d’Ion, ce qui lui permet de faire un très beau springboard senton splash tout en faisant deux tours sur lui même. Cassanova veut finir le match, il monte sur la troisième corde, saute et Ion relève à son tour les genoux. Le philipin place son combo Facebreaker/Groy Splash modifié pour gagner le match. Ion est le seul catcheur X-Division sous contrat avec la TNA à participer au Ultimate X match qui aura lieu en fin de soirée.

Christy Hemme est dans les coulisses avec Kenny King, Sonjay Dutt et Mason Andews. Elle leur demande qui va gagner le match. Forcément, chacun pense repartir avec la ceinture. Bobby Roode vient déranger cette petite interview. Il explique qu’en battant Austin Aries ce soir, ce ne sera pas seulement Aries qui échouera, mais toute la X-Division.

Si Destination-X met en valeur la X-Division, les poids lourd ont aussi le droit à leur temps d’antenne. Le match suivant confronte Samoa Joe à Kurt Angle, le match comptant pour les Bound For Glory Series. Au classement, Angle est à 7 points de Joe. Une victoire par soumission lui permettrait de prendre la deuxième place, devant Joe. Quant à Joe, il prendrait la place de leader s’il l’emporte par soumission. Les deux essaient de placer leur soumission favorite dans le début de match, ce qui est forcément pas la bonne idée puisqu’ils sont très concentrés et attentifs. La puissance de Joe lui permet d’avoir l’avantage. Angle réussit quand même à tenir la distance avec des souplesses et des contres bien sentis.

Le match est très équilibré, l’un essaie de se démarquer avec ses souplesses, l’autre avec ses soumissions. C’est finalement Joe qui l’emporte à ma grande surprise par soumission. Angle n’a pas abandonné mais il ne répondait plus, d’où la petite controverse avec Earl Hebner (On commence à avoir l’habitude). Victoire surprise pour ma part. Je pensais voir Angle repartir avec les 7 ou 10 points de la victoire pour équilibrer un peu plus le haut de tableau afin de maintenir un certain suspens. La victoire de Joe laisse Storm et lui-même avec une petite avance sur les autres. Nous verrons dans les prochaines semaines s’il y a des gros chamboulements dans le classement.

« Mais puisque je te dis que c’était dans le script !
– Non le catch c’est du vrai, y’a pas de script. IT’S REAL, IT’S DAMN REAL ! »

LA réalité du moment à la TNA: Christopher Daniels contre AJ Styles. Je l’avoue, ma connaissance de la TNA est limitée par rapport à d’autres, mais je trouve que Daniels est toujours utilisé depuis quelques années avec ou contre AJ Styles. Ok, ce sont de grands amis, ils ont un catch similaire, et ? Si je me souviens bien, ils se sont affrontés pour le titre poids lourd en 2009 dans un match triple threat avec Joe également. S’en suit un départ de Daniels à la ROH. À son retour, il est dans la rivalité Fortune vs Immortal, où tiens, AJ est impliqué. Et c’est là que démarre sa rivalité avec Styles, il y a un an. Donc, les trois dernières années de la carrière de Daniels à la TNA ont tourné autour de Styles. Ça fait peur, non ? Personnellement ça ne me gêne pas tant que ça puisque ça nous donne des bons matchs et que les angles paraissent différents, mais ce manque de mise à neuf peut en lasser quelques uns.

Retournons à ce match. Daniels joue avec l’esprit de Styles, s’échappant à l’extérieur. Pour quelqu’un qui traitait Styles de lâche, il est gonflé. Je sais, c’est dans son rôle de heel (oui je réponds aussi aux critiques imaginaires), AJ adopte dans ce match un style de bagarreur dans ce match. La rivalité étant assez glauque, ça se comprend, et puis le match s’y prête. Les cris des pucelles en faveur d’AJ Styles me saoulent. Déjà qu’il y a la grosse dame en vert au premier rang qui a une voix pas très appréciable, mais alors ces cris isolés m’énervent. Bref, une chaise est amenée au centre du ring. AJ s’en sert d’appui pour s’élancer vers Daniels dans le coin mais ce dernier esquive puis écrase Styles sur cette même chaise. Daniels continuer de marteler Styles à l’extérieur, lui faisant rencontrer l’acier des escaliers (ouvrant le front d’AJ), exécutant une belle souplesse.

« OH SHI-« 

Le combat revient dans le ring et devient plus équilibré. Daniels se prend un bon coup de springboard elbow dans la tronche avec une couche de chaise. Le combat se déporte vers la rampe d’entrée, ce qui donne des spots plus importants: double cross body, Springboard Reverse DDT à l’aide de la structure, Styles qui fait un vol plané en étant poussé par Kazarian, venu aider son pote. Daniels s’en va chercher une table, on se dit que ça ne rigole plus, même si ça fait déjà quelques minutes que ça ne rigole plus. Daniels tente son Angels Wings sur la table en contre-bas;, AJ contre, poussant Daniels sur Kaz, puis effectue son Styles Clash à travers la table ! Quel sport ! Malgré une bonne endurance, Daniels ne parvient pas à se relever, trop sonné après cette chute. Le match est très bon. On peut se dire que la rivalité va se terminer là même si c’est impossible selon moi. Encore une belle performance de Styles et Daniels.

Interview d’Austin Aries en coulisses. Il souhaite bonne chance aux catcheurs participants au Ultimate X match qui va suivre. Pour lui, la X-Division c’est du passé. Bobby Roode et la ceinture de champion poids lourd sont droit devant. Il ajoute qu’il ne vas pas quitter cette arena les mains vides. Il va changer la face d’Impact Wrestling, mais également du monde du catch tout entier. Il va repartir champion du monde poids-lourd et prouver qu’il est le meilleur homme qui ait jamais vécu.

Ultimate X match, le match peut-être le plus attendu de la soirée pour certains fans. Petite remarque: Zema Ion est le seul heel du match et aussi le seul catcheur travaillant à la TNA à l’année. Ion étant le seul heel, il en prend pour son grade avec un triple dropckick (un chacun). À noter la Norther Lights Supplex de King sur Andrews dans le coin avec Ion en cochon pendu derrière. À noter également le Standing Shooting Star Press de Dutt sur King. C’est d’ailleurs sur cette prise que Dutt se blesse apparemment assez gravement au bras. Le combat se déplace un peu à l’extérieur avec deux sauts aériens dont un très beau d’Andrews. King prend encore des risques en faisant un spear à l’aide des cordes à Andrews qui est suspendu aux cordes du haut. Sonjay Dutt revient aux abords du ring et monte de plus en plus haut sur la structure, suivi sur un autre côté par Ion. Les deux hommes se placent juste au dessus de la ceinture. Ion ayant amené le spray avec lui, en profite pour asperger le visage de Dutt avec celui-ci. C’est par tricherie qu’Ion remporte le match. Je suis quelque peu déçu par la qualité du match. Même s’il est bon, Ion a été un cran en dessous des autres. De plus, il remporte par tricherie sur un match où il aurait pu prouver son talent en gagnant clairement, sans bavures. Ion effectue une petite promo d’après match. Il remercie les fans pour leur non-soutien et dédie cette victoire à Jesse Sorensen, car avant de lui avoir brisé la nuque, il n’avait jamais réalisé à quel point il était talentueux et dangereux.

Ça y est, j’ai la demi-molle (et je suis pas le seul). Dans quelques instants, Austin Aries pourra devenir champion du monde poids-lourd, la consécration. À l’image d’un Daniel Bryan ou d’un CM Punk, il a bossé dans un tas de petites fédérations avant de pouvoir s’exprimer pleinement aux yeux de tous. Pour la petite anecdote, il avait passé les castings de la cinquième saison de WWE Tough Enough en 2011. Il avait été recalé pour son âge et sa « petite » taille. Cela serait un beau pied de nez que de gagner ce soir. Surtout que depuis, les dirigeants de la WWE ont réalisé qu’on avait des perles dans le circuit indépendant (d’où la signature des Black, Hero, Castagnoli, et le désir de signer Gargano, PAC et autres).

Ah ouais mais il est vraiment petit en fait, Ils ont raison à la WWE.

Les deux hommes se cherchent en ce début de match. Ils ne s’aiment pas et se le font voir. Premier raté dans un match qui va surement frôler l’excellence, Aries qui part pour un bras à la volée et Roode qui fait une chute avant comme s’il avait reçu un croc-en-jambe. Après avoir malmené Roode au sol et dans les airs, Aries se voit contrer un Missile Dropkick. Roode saisit donc l’occasion de mener la danse. C’est tel un Triple H qu’il maîtrise Aries, avec descente du genou, souplesse, et arrogance. Cet arrogance qui lui vaut de s’écraser au sol sur une descente du genou à partir de la deuxième corde. Mais cela n’empêche pas de garder sa vista un peu plus tard pour s’écarter, ce qui laisse Aries s’échouer dans les barrières pour son Tope Suicida. Et on recommence le travail au sol pour Roode: Spear à la canadienne, souplesse ventrale puis clef au niveau des abdominaux d’Aries. Très beau travail de Roode qui a totalement réussi son heel turn (si on en était pas encore convaincu). Roode énerve Aries, qui décoche quelques droites. On s’en va ensuite au sol pour des soumissions (2-1 pour Aries).

Purée de patates ! Quel match. Aries qui part pour un 450 splash, finalement trop téléphoné, un Spinebuster à la Arn Anderson de Roode. On est en plein milieu du ring, Crossface de Roode. Aries rampe, rampe, rampe jusqu’aux cordes. C’est finalement la délivrance. Roode, sentant bien que la victoire est très loin d’être obtenue, va chercher sa ceinture afin de gagner par la triche. L’arbitre lui prend la ceinture des mains, le canadien en profite pour dropper les valseuses d’Aries. Quelques secondes plus tard, Roode projette l’arbitre Dave Hebner dans Aries. L’arbitre assommé, il a tout le temps de reprendre sa ceinture et de s’en servir, ce qu’il fait évidemment. Voilà une nouvelle victoire de Roode en trichant, que c’est étonnant. NON ! Aries relève l’épaule. Roode veut partir pour le Payoff, Aries renverse pour un tombé. Compte de deux. Aries doit tout donner, la victoire est au bout. Un coup de pied en plein tête, le BRAINBUSTER ! LE TOMBÉ ! 1, 2, 3 ! ARIES EST LE NOUVEAU CHAMPION DE LA TNA ! Il est le « greatest man that ever lived » et il a prouvé ce soir.

La réaction de L’IWC à ce moment là.

Si vous deviez regarder un seul PPV de la TNA, c’est celui-là qu’il faudrait choisir. La TNA nous a sorti un de ses meilleurs PPVs depuis bien longtemps. Aucun match n’est mauvais. Chaque match a son temps d’expression. Le seul segment qui dure un peu longtemps est celui avec Sorensen, qui sera surement mis en avant en fin d’année ou début d’année prochaine dans la course au titre X-Division. Évidemment, il y a quelques points négatifs: la victoire d’Ion, qui est peut-être un peu trop inexpérimenté pour être déjà champion X-Division, la possible blessure de Dutt, la sous-exposition de Williams et Kash.

Mais ces points négatifs sont tellement infimes par rapport à la qualité de show qui a été produit par la TNA qu’on les oublie assez vite. Si la TNA continue à améliorer ses shows comme c’est le cas depuis quelques temps, elle pourrait faire sérieusement du tort à la WWE, et pas de manière utopique comme en 2010.

5 commentaires

Les plus lus

En haut