Review

Lendemain de soirée

Après la grande fête de la 1000ème de Raw, on aurait pu craindre un lendemain assez compliqué pour les lutteurs et aussi une sorte de relâchement général après avoir enfin conclut cet évènement, dont la promotion se fait depuis quelques mois. Alors est-ce que Smackdown a eu la gueule de bois?

 

-En tout cas, celui là doit pas se souvenir de ce qu’il a fait la veille!

Smackdown du 27 juillet 2012

Regarder un Smackdown en ce moment, c’est assez compliqué, on en a pas forcément envie tellement le show B commençait à tourner en rond malgré à chaque fois un match ou deux de bonne facture, pour preuve, je n’avais même pas parlé du dernier show, préférant me consacrer à une œuvre que Stephen King n’aurait même pas lu deux lignes. Mais cette semaine, quelques évènements intéressants me convainc de regarder cet épisode.

On commence avec The Miz, le néo-Intercontinental Champion, quelque peu passé inaperçu dans le Raw 1000, vient faire un discours dont il a l’habitude. Il est désormais Triple Crown Champion, et ce n’est que le début, il est génial. Bref, rien de bien nouveau, même son espèce de blouson-robe est au rendez-vous, et ça c’est bien dommage, car qu’est-ce que c’est moche!
Christian interrompt l’Awesome One et lui demande son rematch… right now.

-Bonjour, est-ce que quelqu’un saurait où me trouver le responsable marketing? J’aimerais bien brûler ce T-Shirt… et son bureau avec!

Et c’est un bon match de weekly, un peu moins d’une dizaine de minutes de combats où l’on voit Christian, comme d’habitude, tirer le meilleur de son adversaire et on peut dire que le natif de Cleveland a fait l’un de ses matchs les plus stables, et voir une troisième séance à Summerslam serait pas si bête, tellement ils ont l’air de s’entendre sur un ring. De plus, Christian étant incapable de faire un mauvais match, c’est pratiquement l’assurance d’un bon match.

Ryback est là, Ryback affronte Mahal, je vais aux toilettes. Non, plus sérieusement depuis plusieurs semaines les divas sont de moins en moins présente mais si c’est pour donner des matchs de qualité équivalente avec un mec qu’on ne pourra pas considérer comme une menace tant qu’il n’affronte pas des gars un peu plus coriaces, c’est pas la peine. Je préfère encore m’ennuyer en matant un Layla vs   Eve quand devant me fader la tête de Kinder Mahal. (Si, si, Kinder).

Oui, car en dessous, on sait jamais si on aura la surprise de retrouver du talent ou pas. Malheureusement, on tombe jamais sur les bons œufs.

Deuxième bon match de la soirée entre Sheamus et Cody Rhodes. Ce dernier est un peu effacé en ce moment, en attente d’une rivalité depuis la fin de celle face à Christian. Mais ici il sera plus question de la nouvelle rivalité Ziggler/Jericho. Le premier faisant mine de casher son opportunité pour le titre mais repartant à reculons, bien entendu, sinon il aurait vu Y2J arriver, ce dernier ayant une attitude face, assez étonnant tellement les rumeurs annonçaient plutôt Ziggler dans ce rôle.

Mais cette rivalité est vraiment la bienvenue, les deux sont bons, et quelques face à face aux micros permettraient de faire une dernière mise à niveau pour la montée vers le Main Event de Ziggler. De plus, un match à Summerslam serait un showstealer en puissance. Ah, au fait, Sheamus a gagné malgré la distraction de Ziggler. Je n’aime pas vraiment la tournure qu’a pris ce règne de Sheamus. Trop victorieux à chaque Smackdown ou Raw, pas de grosses défaites ni même en difficulté, certes le règne est long mais trop monotone, sans aucune variations ce qui fait qu’on a une sorte d’effet « Cena », où il est imbattable où s’il perd, ce n’est jamais clean.

Chouette, comme on dirait pour mon mentor Triple H: Haters gonna hate.

Le match suivant voit Antonio Cesaro battre le champion US, Santino Marella. Certes Aksana, la pu… euh la manageuse attitrée d’Antonio a fait une distraction mais on peut dire que cette défaite enterre un peu plus la ceinture US. Santino n’est pas un champion crédible, et son règne est bien trop long. Il faut remettre du sang neuf dans la course au titre mais ça la WWE ne semble pas prête à le faire.

J’aimerais aussi parler un peu plus d’Antonio Cesaro. Ce dernier ne me fait pas un impact terrible, il a pourtant une carrure assez atypique et pourrait s’imposer mais la WWE a un peu tout fait à l’envers, le personnage, l’entrée, la manageuse… Rien de bien fringuant pour le néo-heel. Ce dernier n’obtient pas les réactions attendues et un travail va devoir être fait pour éviter un bide monstrueux.

-Merde les gars, vous auriez pu me donner autre chose que le titantron de Yoshi Tatsu!

Autre match avec Damien Sandow face à un de ses premiers adversaires, Yoshi Tatsu. Ce dernier ne peut pas grand chose et perd rapidement face à Sandow. Ce dernier parle du segment de Lundi face à la DX et en gros, c’est pas grave, car il nous ait supérieur et qu’il nous guidera. You’re welcome.

On arrive déjà au Main Event, oui car ce Smackdown a été amputé par deux jolis Raw Rebound. Le premier concernant Punk et le second sur la rivalité entre Brock Lesnar et Triple H. Le main event donc, qui voyait Rey Mysterio, Daniel Bryan, Alberto Del Rio et Kane s’affronter. Le match fut bon, un Fatal-4-way avec des contres, interventions dont on commence à avoir l’habitude dans ce type de match. Pour le retour de Rey Rey, Daniel Bryan et Alberto ont offert leur tête pour un double 619. Mais la générosité du mexicain a ses limites et il repousse Mysterio afin de lui voler le tombé.

-Mais lâche nous! Je violais cette fille avant toi, c’est parce que t’as un masque que t’as la priorité sur les viols!

On a donc de nouveau un affrontement entre Alberto Del Rio et Sheamus, un affrontement qui semble une nouvelle fois voué au rouquin.  On est donc reparti pour 3 semaines entre ces deux là. On verra bien s’il y a un peu de nouveauté et peut-être un build un peu plus avantageux pour le challenger à l’approche de Summerslam, parce que Del Rio, depuis son retour, mis à part battre cinquante fois Santino Marella, il n’a pas fait grand chose.

Un Smackdown de bonne facture, le show B relève la tête cette semaine et la route vers Summerslam semble nous donner quelques bonnes rivalités. On espère voir un peu plus d’activité du côté des titres secondaires et changer de champion US! On attend aussi un nouveau general manager pour le show bleu car AJ Lee n’est « que » celle de Raw. Pour conclure, on notera le nouveau « générique d’entrée », finit le grand déroulement avec Steve Austin et le fameux « The Champ is here! » et bonjour le logo de la WWE sur fond blanc ennuyeux et tout lent! Bref, il n’est pas vraiment génial.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media