Résumé

G1 Climax 27, deuxième journée : Résumé et résultats

C’est à l’aube d’une série de quatre shows au Korakuen Hall que la New Japan s’apprêtait ce jeudi à lancer sa deuxième journée du G1 Climax 27. Le début de la compétition pour les catcheurs réunis dans le Block B avec comme favoris Kenny Omega et le champion poids-lourd IWGP, Kazuchika Okada.

Le premier match par équipe proposé met en opposition le clan du Suzuki-gun (El Desperado et Zack Sabre Jr.) au duo Kota Ibushi et Hirai Kawato. Ce match donne évidemment un avant goût du combat Sabre Jr. vs Ibushi du lendemain. Les deux anciens participants du Cruiserweight Classic ont pu d’interactions, ce qui a permis au jeune Kawato, issu du dojo de la NJPW, de se faire connaître auprès du public nippon. C’est d’ailleurs lui qui se fait river les épaules par Desperado après une séquence de double soumission sur l’équipe Ibushi/Kawato complétée par le placement de la prise de finition de Desperado, la Guitarra de la Muerta.

Le deuxième match par équipe mettait en avant plusieurs vétérans de la New Japan. Tiger Mask IV, Togi Makabe et Yuji Nagata ont combattu et vaincu le clan CHAOS (Gedo, Hirooki Goto et Tomohiro Ishii). Peu de choses à dire sur ce match hormis que c’est évidemment Gedo qui a été le maillon faible de son équipe en subissant le tombé final sur un back slide de Tiger Mask IV.

Le troisième match par équipe est probablement celui qui a le moins fait réagir la foule. D’un côté du ring le BULLET CLUB (Bad Luck Fale et Chase Owens), de l’autre David Finlay et Hiroshi Tanahashi. On peut sûrement expliquer cela par le fait que Chase Owens et David Finlay n’ont pas encore réussi à séduire le public de la NJPW. Owens est le membre le moins en vue du Bullet Club tandis que le fils de Fit Finlay n’est plus un Young Lion mais n’a pas encore bénéficié d’une excursion au Mexique ou aux États-Unis comme cela est le cas pour son comparse Jay White. Fale profite que Owens s’occupe de Tanahashi à l’extérieur pour coucher Finlay avec son Choke Lariat Slam. Fale prend l’avantage psychologique sur Tanahashi, qui a encore subi un travail au bras dans ce match.

Le dernier match par équipe du show propose une confrontation entre le clan de Los Ingobernables de Japon (BUSHI et Tetsuya Naito) et le clan CHAOS (Jado & YOSHI-HASHI). Il aurait été très surprenant de voir Naito, star de la New Japan, perdre contre une équipe aussi faible. YOSHI-HASHI prend de la valeur au sein du roster de la NJPW depuis quelques mois mais est encore loin de pouvoir prétendre à tenir tête aux cadors de la NJPW. C’est BUSHI qui décroche la victoire en renversant en tombé un Crossface de Jado.

Le block B du G1 Climax débute avec un match opposant le vétéran Satoshi Kojima au jeune Juice Robinson, ex-CJ Parker à NXT. Depuis son arrivée au Japon en septembre 2015, Robinson a progressé et a prouvé aux dirigeants de la New Japan qu’il avait sa place dans le prestigieux tournoi qu’est le G1 Climax. Robinson fait preuve d’un bon démarrage puisqu’il décroche une victoire contre l’ancien champion poids-lourd IWGP. En plus de vaincre Kojima, il s’est dégagé de son lariat.

Un match d’outsiders, Michael Elgin vs Tama Tonga. Michael Elgin, de par son physique de big men et la puissance qu’il dégage, est très apprécié du public japonais. Tama Tonga, membre du Bullet Club, est plus souvent impliqué dans des matchs par équipe que dans des matchs solos. Le G1 Climax est l’occasion pour eux de se montrer. Comme on peut s’y attendre, Tonga essaie de prendre le dessus sur le Canadien grâce à sa vitesse. C’est à la fin d’un match plus que correct que Tama Tonga place son Cutter sur une tentative de Burning Hammer d’Elgin depuis la deuxième corde

Après un teasing lundi dans un match par équipe entre les membres du clan Los Ingobernables de Japon, SANADA et EVIL se retrouvent dans le ring avec à la clef deux points au classement du G1 Climax. SANADA est l’ancien protégé de Keiji Muto à la All-Japan puis la Wrestle-1. Il est l’un des rares Japonais passés par la TNA à y avoir remporté un titre, le titre X-Division. EVIL, anciennement Takaaki Watanabe, a longtemps combattu en Amérique du Nord notamment à la Ring of Honor, avant de trouver sa place au sein de LIJ. La confrontation de la puissance d’EVIL à l’agilité de SANADA fait des merveilles. C’est SANADA qui finit par bloquer son collègue dans sa soumission, le Skull End, pour finir le travail sur un moonsault.

Pour son premier match au sein du G1 Climax, le champion poids-lourd Kazuchika Okada fait face à Toru Yano, qui est probablement le pire catcheur de la New Japan d’un point de vue de talent pur dans le ring. Yano gagne rarement ses matchs et quand il est victorieux, c’est en général soit par roll-up, par décompte à l’extérieur ou forfait. Il s’agit donc ici pour le champion de battre au plus vite Yano pour éviter la honte d’avoir été accroché par le membre de CHAOS. Yano utilise ses techniques habituelles (enlever la protection du coin du ring, porter des coups bas, etc.). Il faudra une dizaine de minutes à Okada pour sa prise de soumission, la Red Ink, qui terminera le match.

Le main-event de cette deuxième journée n’est probablement l’affiche la plus attendue du tournoi, et pourtant. Dès l’entrée des deux hommes, on sent que les deux catcheurs vont nous propose quelque chose de différent. Rien que par l’intensité de son regard, Minoru Suzuki capte l’attention du Korakuen Hall. Ce match fait la part belle à la psychologie avec le travail du genou effectué par Suzuki et le fighting spirit de Kenny Omega. Malgré un super travail de Suzuki, Omega parvient avec plusieurs coups de genou et avec son One-Winged Angel à coucher le Japonais pour le compte de trois.

Classements :

Block A:

  • Zack Sabre Jr. [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Tetsuya Naito [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Hirooki Goto [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Bad Luck Fale [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • YOSHI-HASHI [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Hiroshi Tanahashi [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Kota Ibushi [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Togi Makabe [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Yuji Nagata [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Tomohiro Ishii [0 victoire, 1 défaite = 0 point]

Block B:

  • Kazuchika Okada [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Kenny Omega [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Juice Robinson [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • SANADA [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Tama Tonga [1 victoire, 0 défaite = 2 points]
  • Minoru Suzuki [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Toru Yano [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • EVIL [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Michael Elgin [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
  • Satoshima Kojima [0 victoire, 1 défaite = 0 point]
Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut