Décryptage

Enzo Amore est le mal nécessaire de la WWE pour relancer 205 Live

WWE

C’est arrivé. Enzo Amore est devenu champion Cruiserweight ce dimanche soir à No Mercy en détrônant le King of Cruiserweight Neville. Comme ça, d’un coup. On ne parlera même pas de surprise puisque c’était attendu, il ne faisait aucun doute que le Certified G allait s’emparer du titre. Une évidence totale.

Enzo Amore est balancé dans le bain des Cruiserweight très rapidement après que son ancien co-équipier devenu rival Big Cass se soit blessé et ne disparaisse des écrans. Si on aurait pu croire voir Enzo Amore sombrer dans le bas de la carte de RAW là ou R-Truth et Goldust se cherchent depuis des mois ou encore où Elias chante des chansons pendant qu’Apollo Crews… ne fait rien, la WWE n’a pas voulu abandonner Amore et a eu l’idée de l’envoyer à 205 Live.

Et la WWE n’a pas fait les choses à moitié, elle est droit au but. Elle fait apparaître Enzo Amore dans le main-event d’un épisode où Neville affrontait Akira Tozawa dans le match revanche de SummerSlam pour le titre de champion Cruiserweight. Alors qu’il s’adresse à Tozawa qu’il vient juste de vaincre et le public, le theme song d’Enzo Amore retentit un peu à la surprise de tout le monde, mais sous une pop du public quand même.

Neville ne dit rien, il se contente d’un petit rire hautain. Il va même beaucoup rire en réalité, et c’est à cause de ce rire que l’on avait envie de se dire qu’une victoire en tant que champion Cruiserweight ce dimanche n’avait rien d’une surprise. On place dans cette rivalité un Neville très sûr de lui qui pense pouvoir compter sur son expérience, son pedigree de catcheur qui a des années de circuit indépendant derrière lui et la technique qui va avec, face à un Enzo Amore qui donne toujours l’air de débarquer mais qui est assez malin pour trouver des petites portes de sortie à ses problèmes, des manières de remporter des matchs.

Les réactions à cette victoire sont logiques. Cela ne plait évidemment pas, 205 Live était censé être le show des Cruiserweights que l’on nous a présenté lors du tournoi Cruiserweight Classic lors de l’été dernier, mais déjà au fur et à mesure des mois la qualité disparaissait. Alors mettre un catcheur qui n’a absolument rien en commun avec des Neville, Jack Gallagher, Akira Tozawa ou Brian Kendrick champion de cette division, il est compréhensible que cela fâche.

Déclencher des réactions… surtout négatives

Ces réactions des fans sont menées par celles de plusieurs catcheurs de 205 Live, sans doute poussés par les auteurs de la WWE à tweeter leur dégout de la victoire d’Amore. « Et c’est moi qu’on qualifie de blague », dit Jack Gallagher, « Retour à la case départ » tweete Lince Dorado. Cedric Alexander, TJP ou encore Drew Gulak ont aussi tweeté leur dégout face à cette victoire. Seul Akira Tozawa a osé dire qu’il « aime bien » Enzo Amore.

Des réactions qui vont dans le sens de la storyline. On veut opposer ici deux styles de catcheurs: l’ancien catcheur indépendant contre le non-expérimenté. C’est sans doute ce qui sera reproché à Enzo Amore ces prochaines semaines, et lui n’aura qu’à se défendre en disant que « peu importe, pas besoin de votre expérience pour vous battre, il suffit d’être malin ».

Plus loin que la rivalité, c’est sans doute aussi un énorme de troll de la WWE envers les critiques de son traitement de catcheurs qui furent des stars du circuit indépendant. On nous a déjà assez répété qu’avoir parcouru les rings du monde entier n’était pas suffisant pour être une star à la WWE, il faut aussi être le personnage qui va attirer les regard, avoir un nom que les gens recherchent sur internet, sur les réseaux sociaux. Il faut être une marque reconnaissable au premier regard.

C’est sans doute pour cette raison qu’Enzo Amore a rejoint 205 Live. La WWE peine à faire prendre le show violet et les téléspectateurs le boudent Autant sur le WWE Network que dans les salles. Enzo Amore, qu’il fut à NXT ou à RAW, était une valeur sûre quand il est question de déclencher un intérêt, qu’il soit positif ou négatif. Il suffit de voir le nombre de vues sur une vidéo publiée sur la chaine Youtube de la WWE où apparait Enzo Amore.

De 60 000 vues pour une vidéo d’Akira Tozawa contre Noam Dar, on passe à 633 000 pour Enzo Amore se confrontant à Neville. Le nombre de vues est carrément multiplié par dix. On ne sait pas si ces chiffres se répercutent sur le WWE Network, mais cela doit bien apporter quelques vues en plus non-négligeable sur le service de streaming et VOD de la WWE. Enzo Amore se place en une sorte de mal nécessaire dans les plans de la WWE pour relancer la machine 205 Live.

Les chiffres, ennemis de la qualité

Mais évidemment apporter du clic, du like ou des vues n’excuse pas tout. Surtout quand le comportement d’Enzo Amore a été décrit comme abjecte en coulisse et que celui-ci est détesté par 90% du roster. Mais la WWE a préféré s’en amuser, pas question de punir une poule aux oeufs d’or. La WWE va jouer de cette réputation que s’est fait Enzo Amore et la mentionner à plusieurs reprises lors de ses deux dernières rivalités.

Si l’on pousse l’analyse plus loin, on pourrait presque penser que le beat down qu’a subit Enzo Amore de la part de Braun Strowman pour une raison que l’on a toujours pas réussi à deviner, était dans la réalité une sorte d’ultime punition dans le style « on te donne le titre dimanche, mais ce lundi tu te fais mettre en pièce par Braun Strowman en guise d’avertissement pour l’avenir ».

Le sacre de champion Cruiserweight d’Enzo Amore n’apportera absolument rien à la qualité de 205 Live bien au contraire. Surtout quand il a lieu presque un an pile après la fin du tournoi qui avait sacré TJ Perkins comme le premier champion de la nouvelle division. Notez aussi pour la coïncidence, que cela fait dix ans ce lundi que l’ancien titre de champion Cruiserweight de la WWE avait été retiré de la circulation après être tombé entre les mains de… Hornswoggle.

Cliquez pour commenter
En haut