WWE

Résultats de WWE Super Show-Down

Résumé et résultats de WWE Super Show-Down en direct de Melbourne en Australie.

WWE

Ce samedi, c’est WWE Super Show-Down. Horaire particulière pour celui-ci puisque, décalage horaire avec l’Australie oblige, le show débutait à 11h du matin pour la France.

Au programme notamment, un match entre Triple H et l’Undertaker « pour la toute dernière fois », dans lequel Shawn Michaels et Kane étaient aux abords du ring pour soutenir leurs ancien co-équipier de DX et des Brothers of Destruction.

Samoa Joe tentait à nouveau de décrocher le titre de champion de la WWE en affrontant AJ Styles dans un match sans disqualification et sans décompte à l’extérieur.

Becky Lynch défendait de son côté son titre de championne de SmackDown remporté à WWE Hell In A Cell 2018 contre l’ancienne championne Charlotte Flair.

Daniel Bryan et The Miz s’affrontaient une nouvelle fois pour leur rivalité débutée cette été mais cette fois avec un enjeu supplémentaire : le vainqueur du match de ce soir affrontera le champion de la WWE pour son titre.

Au programme aussi quelques matchs par équipe dont un pour les titres de champions par équipe de SmackDown entre les détenteurs des titres The New Day et The Bar. Les IIconics affrontaient Asuka et Naomi, et Ronda Rousey et les Bella Twins faisaient face à la Riott Squad.

Enfin, le titre de champion Cruiserweight de la WWE était en jeu, défendu par Cedric Alexander face à l’australien Buddy Murphy.

👉 Preview et analyse de la carte

Les New Day toujours champions par équipe

Le premier match de l’événement est celui pour les titres de champions par équipe de SmackDown. Les New Day défendent leurs titres contre Sheamus et Cesaro qui concours ici pour un cinquième règne de champions par équipe à la WWE, nombre de règne déjà atteint actuellement par les New Day.

Les New Day ont battu Sheamus et Cesaro par tombé avec une combinaison backstabber et double stomp sur Cesaro pour conserver leurs titres de champions par équipe de SmackDown.

Un opener efficace pour un public qui n’a pas fait son timide en ouverture de ce show.

Becky Lynch se disqualifie et reste championne

Place un peu surprenante pour le match suivant. Le titre de championne de SmackDown se joue tôt dans cette soirée australienne. Becky Lynch défend sa ceinture contre l’ancienne champion Charlotte Flair.

Charlotte Flair a battu Becky Lynch par disqualification quand Becky Lynch s’est servie de sa ceinture pour frapper son adversaire et se sortir de la Figure Eight.

Énervée, Charlotte Flair attaque Becky Lynch mais cette dernière contre-attaque et met Charlotte Flair KO.

Soirée classique pour John Cena (et Bobby Lashley… et Kevin Owens et Elias aussi)

Le match entre les équipes de Kevin Owens et Elias et de John Cena et Bobby Lashley sera le suivant. Mais Kevin Owens et Elias démarrent d’abord par une petite promo dans laquel Elias commence par jouer Thunderstruck d’AC/DC. Pas d’attaque contre une équipe sportive locale, il manque une occasion de se faire huer par tout un stade, dommage.

John Cena et Bobby Lashley ont battu Kevin Owens et Elias par tombé, John Cena nous ayant sorti sa série des Six moves of doom pour le plus grand plaisir du public.

John Cena prend le micro avant de partir pour nous dire qu’il ne sait pas de quoi sera fait son futur mais qu’il se concentre sur l’instant présent. Cet homme nous inquiète un peu, aidez le.

C’était un match un peu triste pour Kevin Owens et Elias dont l’utilisation ici fait peine à voir, mais il en fallait bien deux pour jour la chair à canon.

Victoire iconique en Australie

Autre match par équipe et féminin cette fois. Les australiennes IIconics affrontent Naomi et Asuka. Les IIconics ont été bien accueillies par le public mais pas non plus au point d’appeler ça une énorme ovation, un peu dommage pour des catcheuses australiennes.

Les IIconis ont battu Asuka et Naomi par tombé avec un coup de genou de Peyton Royce sur Naomi.

Victoire logique pour les australiennes du match. Ils font prendre le finish du match par Naomi, histoire de sauver un peu les meuble, mais on reste désemparés devant l’utilisation d’Asuka.

AJ Styles fait abandonner Samoa Joe

Samoa Joe entre en premier et attend AJ Styles sur la rampe pour que les deux catcheurs s’attaquent avant le début de leur match pour le titre de champion de la WWE.  Il faudra attendre que les deux montent sur le ring pour que l’arbitre puisse lancer officiellement le match.

La mention de « sans disqualification » n’interviendra qu’une dizaine de minutes après le début du match quand une chaise fera son apparition, utilisée par AJ Styles. Samoa Joe sortira et installera une table, mais c’est un classique : celui qui met la table passe à travers.

Pendant la chute sur la table, Samoa Joe semble se blesser au genou comme il l’indique à l’arbitre, mais AJ Styles demande à l’arbitre de se retirer et attaque le genou à plusieurs reprises, et c’est ce qui lui permettra de remporter le match.

AJ Styles a battu Samoa Joe par soumission avec un Calf Crusher sur la jambe blessée, et ce malgré trois tentative de Coquina Clutchs de Joe.

The Bella Twins et Ronda Rousey contre The Riott Squad

Le match suivant voit l’équipe des Bellas Twins et Ronda Rousey affronter celle de la Riott Squad au complet avec Ruby Riott, Liv Morgan et Sarah Logan. C’est par ailleurs le premier match dans lequel Liv Morgan catche depuis sa commotion cérébrale face à Brie Bella.

Ronda Rousey et les Bella Twins battent la Riott Squad grâce à un double-armbar de Ronda Rousey sur Liv Morgan et Sarah Logan.

La loi de Murphy

Retour aux championnats. Le titre Cruiserweight est l’objet du match suivant entre l’actuel champion Cedric Alexander et le catcheur australien Buddy Murphy bien accueilli comme il se doit chez lui.

Un match de Cruiserweight assez haut en couleurs et dynamique qui ne laisse pas indifférent le public. Buddy Murphy va se sortir de plusieurs tombé d’Alexander pour quelques nearfalls tout aussi surprenant.

Buddy Murphy a battu Cedric Alexander par tombé avec le Murphy’s Law.

Buddy Murphy devient le nouveau champion Cruiserweight de la WWE sous une énorme ovation du public, belle victoire après un beau match.

Le Shield vainqueur et toujours unis

Le Shield fait face à Braun Strowman, Dolph Ziggler et Drew McIntyre dans le match suivant.

Pendant le match, alors que Roman Reigns allait porter un Superman Punch à Drew McIntyre, ce dernier s’est retiré et le coup a touché Dean Ambrose à la place. Ambrose est revenu dans le match un peu plus tard et a, malgré un petit teasing de heelturn, continué de travailler avec ses partenaires du Shield.

The Shield ont battu Braun Strowman, Dolph Ziggler et Drew McIntyre par tombé avec un Dirty Deed de Dean Ambrose sur Dolph Ziggler.

Dean Ambrose va même récupérer Roman Reigns après le match, toujours un peu KO après un spot dans les barrière du public avec Braun Strowman.

Victoire expédiée de Daniel Bryan face au Miz

The Miz et Daniel Bryan s’affrontent dans le match suivant pour la place de challenger au titre de champion de la WWE, toujours détenu après ce soir par AJ Styles que l’on nous montre en train de regarder le match en coulisse.

Daniel Bryan a battu The Miz sur un roll up contrant un Skull Crushing Finale d’une manière très surprenante après seulement quelques minutes de match.

Un match étrangement court qui mène Daniel Bryan vers le titre de champion de la WWE d’AJ Styles.

Triple H bat l’Undertaker, c’est term… ah non

L’Undertaker et Triple H s’affrontent dans le main-event du show, et après une vingtaine de minute d’entrée de Shawn Michaels, Triple H, Kane et Undertaker, le match peut commencer. Surprise, on nous annonce que le match est sans disqualification possible.

Un long et quelque peu pénible match d’une demi-heure dans lequel tout y est passé. Des objets divers (tables, chaises), des intervention très évidentes de Shawn Michaels et Kane, un sledgehammer, des botchs ou encore des Pedigree que l’Undertaker ne sait pas prendre.

Triple H a battu l’Undertaker par tombé sur un Pedigree après un Sweet Chin Music sur ce dernier de Shawn Michaels.

Alors que l’on croyait tout le monde réconcilié après que Triple H ait tendu la main à l’Undertaker pour le relever et que tous les quatres aient célébré ensemble, Kane et l’Undertaker ont attaqué et passé à tabac Triple H et Shawn Michaels. Parce que ça ne finira jamais.

Cliquez pour commenter
En haut