WWE Super ShowDown

Aleister Black n’ira pas en Arabie Saoudite à cause… de ses tatouages

Aleister Black n’ira pas en Arabie Saoudite non plus, mais ce n’est pas lui qui l’a décidé.

WWE

Certains diront qu’il a de la chance. Aleister Black ne sera pas non plus du voyage en Arabie Saoudite le 7 juin prochain, tout comme Daniel Bryan, Kevin Owens ou Sami Zayn. Mais les raisons de son absence sont pour le moins étonnantes.

L’ancien champion de NXT, après un court run par équipe avec Ricochet pour ses débuts dans le roster principal, a rejoint SmackDown le mois dernier mais n’y a fait que de courtes apparition et uniquement à travers des petites vidéos. Aucun match dans la brand bleue pour le moment.

À l’approche de WWE Super ShowDown en Arabie Saoudite, on aurait pu imaginer le catcheur participer au moins au Rumble de cinquante catcheurs organisé le 7 juin, mais celui-ci ne sera pas du voyage car la WWE ne veut pas l’y envoyer. La raison ? Ses tatouages.

C’est en tout cas ce qu’avance le Wrestling Observer. La WWE, dans son optique de “respecter les coutumes locales” préfère ne pas envoyer le catcheur là bas, ses tatouages étant apparemment considérés par la compagnie de Stamford comme ayant une signification religieuse.

Mauvaise interprétation

Dans une interview à Daily Star l’année dernière, Aleister Black avait nié le sens religieux de ses tatouages et expliqué la nature de de ceux-ci, qui représentent en grande partie le personnage folklorique Lilith, qui était comme il le raconte “la première femme à se rebeller contre le paradis. La raison pour laquelle elle est là c’est pour l’égalité, l’égalité pour tous les hommes et toutes les femmes.”

Aleister Black a toujours rejeté le principe des religions, comme il l’expliquait encore dans une interview donnée l’année dernière à Catch Newz: “Eh bien, je ne crois en aucune religion, je suis très discret sur mes croyances personnelles. Je ne fais de mal à personne pouvant avoir des valeurs différentes, je ne crois pas que quelqu’un devrait suivre mon chemin.”

Les plus lus

To Top