NWA

Nick Aldis révèle pourquoi il n’a jamais signé pour l’AEW ou la WWE

nick aldis

Signer à la WWE ou l’AEW ? Ça n’intéresse absolument pas le champion du monde poids-lourds de la NWA Nick Aldis, bien décidé à prêter allégeance à la légendaire promotion de catch.

NWA
Publicité

Champion du monde poids-lourds de la NWA depuis presque deux ans et demi maintenant, Nick Aldis demeure la tête de gondole de la résurrection de la légendaire promotion sous la présidence de Billy Corgan.

Face au mastodonte qu’est la WWE, à la fraîcheur de l’AEW ou encore IMPACT ou ROH, le britannique a choisi de prêter son serment de loyauté à la NWA et y restera coûte que coûte bien que celle-ci ne possède plus l’aura et l’influence d’autrefois malgré toute l’histoire qui la précède.

Invité et interviewé par The Angle Podcast, Nick Aldis s’explique quant à son refus de signer pour les deux plus grosses promotions du catch américain.

Même lorsque j’ai précédemment mentionné que l’AEW m’avait proposé un contrat et que j’ai poliment refusé, je me ne suis pas pavané de ce refus. J’ai pris cette décision parce que ce n’était pas la bonne chose à faire à l’instant T alors que vous aviez tous ces têtes d’affiches, et que Tony Khan devait les mettre en avant en priorité. Chris Jericho, Cody Rhodes, Kenny Omega et tant d’autres. Vous avez tous ces gars à votre disposition, vous n’avez pas besoin de mes services et mon ego n’est si pas grand que ça.

Publicité

La NWA avait besoin de moi et honnêtement, ça me convenait. C’est la vérité. Je ne dis pas que je n’aime pas l’AEW. Dire que vous aimez quelque chose ne signifie pas que vous n’aimez pas les autres. Vous ne pouvez pas avoir une compagnie remplie uniquement de têtes d’affiches parce qu’en fin de compte, il arrive que certains d’entre eux vont devoir travailler dans le milieu de carte. Quand vous avez une compagnie remplie de main-eventers, certains seront mécontents de leur traitement puis les fans vont être aussi mécontents puis les rumeurs commenceront à fleurir et vous accuseront d’enterrer l’un ou l’autre.

À l’arrêt suite à la crise sanitaire liée au COVID-19 le mouvement #SpeakingOut, la NWA a perdu bon nombre de ses talents comme Eddie Kingston ou Ricky Starks tous deux signés à l’AEW, ou encore James Storm reparti à Impact Wrestling. Des talents comme Eli Drake, Thunder Rosa, Aliyssin Kay ou Aaron Stevens (ex-Damien Sandow) restent fidèle à Billy Corgan bien que des rumeurs — démenties par ce dernier — racontent que la promotion ne pourrait pas reprendre fautes de moyens financiers à cause de la crise sanitaire.

En haut