Édito

Plaidoyer en faveur de The Miz

the miz champion wwe

The Miz est devenu champion de la WWE pour la seconde fois de sa carrière, et il y en a encore qui doute de sa légitimité pourtant totalement acquise.

WWE

La notion de mérite est quelque chose de subjectif, surtout dans le catch où les opportunités et les récompenses que vous obtiendrez sont en grande partie la conséquence de votre booking avant d’être celle de votre travail acharné qui contrairement à l’adage, ne paie pas toujours.

Alors quand le Miz devient pour la seconde fois champion de la WWE lors d’Elimination Chamber 2021, le monde des fans de catch se divise brutalement en deux — ne vous inquiétez pas, il a l’habitude. Il y a ceux qui pensent qu’il n’a rien à faire ici, qu’il vient ruiner la route vers WrestleMania de Drew McIntyre, que le main-event de la WWE n’est pas sa place, et ceux qui pensent qu’il le mérite.

Dix ans

The Miz, il y avait dix ans qu’il n’avait pas touché au titre de champion de la WWE. Alors bien sûr entre-temps il a eu beaucoup de place sur les écrans, il est notamment devenu l’un des champions Intercontinental les mieux lotis de sa génération — ne cherchez pas, vous ne trouverez pas de règne plus crédible que les siens ces dix dernières années, il s’est amusé en tant que leader de clan avec Bo Dallas et Curtis Axel, ou en équipe avec R-Truth ou Damian Sandow, a tourné dans quelques films de WWE Studios et a eu sa propre télé-réalité avec madame. Avec ça, il peut se vanter d’avoir une l’une des carrières les plus constantes du roster.

The Miz est aussi un type très fidèle envers Vince McMahon. Jamais l’idée d’aller voir ailleurs ne lui traverserait l’esprit. Le sale boulot, il n’hésite pas à le faire. Et ces dix dernières années, combien de fois a-t-il été absent sur blessure ? Cherchez pas, aucune. Certains diront sans doute avec raison que ce n’est pas avec son style de catch qu’il risquera de se blesser, mais aux yeux de Vince McMahon ça veut surtout dire beaucoup.

Publicité

Le point où tout le monde s’accordera à propos du Miz, c’est sa gouaille, son talent d’orateur. Là où certains heels n’ont aucun naturel dans leur propos — à l’image d’un Baron Corbin qui s’exprime avec le phrasé et le vocabulaire d’un enfant de 10 ans, aucun fond, aucune consistance, The Miz sait toujours appuyer là où ça fait mal. Ce désormais célèbre segment de Talking Smack où il déroule dans une promo incroyable les raisons qui ne le rendent pas moins légitime qu’un Daniel Bryan ou encore sa promo contre Shane McMahon avant WrestleMania 35, et où l’on sent à chaque fois le réel se mêler au kayfabe, sont à l’image du personnage. Et de l’homme lui-même.

Un vrai personnage

C’est dans ces moments là où l’on ressent ce qui a poussé The Miz à vouloir réussir dans ce milieu. L’envie de prouver qu’il a du talent et qu’il sait l’utiliser tout autant, si ce n’est pas plus, qu’un catcheur qui a parcouru tous les recoins du circuit indépendant avant d’échouer à la WWE. C’est d’ailleurs tout le personnage, un type auquel vous n’auriez jamais cru à ses débuts en pantacourt avec une crête sur la tête et qui pourtant est arrivé à ses fins. Toute son insolence vient de là. Elle est puisée dans la réalité, de son vécu. C’est souvent ce qui fait les meilleurs artistes.

À lire aussi : The Miz, dernier heel de la WWE

The Miz ne voulait pas devenir catcheur, il voulait devenir Superstar de la WWE et avec tout ce que cela comporte : le cinéma, la télévision, les tapis rouges, la reconnaissance. Ajoutez-y une vie de famille dont il est fier et à laquelle il peut subvenir confortablement, et vous avez la totale. Et si ce n’est pas une réussite à la The Rock, il a l’air d’en être ravi. Il vit sa meilleure vie. Qui êtes-vous pour l’en empêcher ?

Il vous énerve parce qu’il a raison. Il divise les fans. Il y a ceux qui même s’ils ne l’aiment pas reconnaissent qu’il a le talent et les qualités attendues d’une Superstar heel, et ceux qui le détestent parce qu’il a réussi là où d’autres catcheurs, favoris de la foule ou indie darlings, qui n’ont pas son parcours à la fois classique pour une Superstar de la WWE et pourtant admirable, ont échoué à devenir la Superstar qu’il est devenu, prouvant encore une fois sa légitimité. Son seul ennemi aujourd’hui, c’est le booking de la WWE qui ne le laisse pas aller plus haut. Et ça frustre autant le personnage que l’homme.

Publicité

Un dernier cap à franchir

Est-ce qu’avec tout ça le Miz mérite d’être champion de la WWE ? L’envie de répondre oui est grande. Est-ce qu’il ferait un bon champion de la WWE ? Là il n’y a absolument aucun doute. Il en a la légitimité. The Miz prouve encore aujourd’hui qu’il a gagné sa place aux côté des plus grands de sa génération et il ne lui manque pas grand chose pour se faire une place permanente dans le main-event de la WWE. Et avec les départs notamment ces dernières années de John Cena ou de l’Undertaker et l’absence de Brock Lesnar, la place ce n’est pas ce qui manque.

La WWE n’a malheureusement, semble-t-il, pas envie de le laisser aller jusqu’à WrestleMania 37 avec le titre et lui met déjà Bobby Lashley en travers de son chemin tandis que Drew McIntyre a sans doute déjà l’envie de reconquérir la ceinture. Il semble que la rivalité qui l’attend pour l’événement, c’est face au rappeur Bad Bunny.

Et le pire dans tout ça, c’est qu’il acceptera de le faire sans broncher.

Publicité
En haut